Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The man with an empty gun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Empty-barrel, Decoy
Conteur
avatar

Messages : 115
Points XP : 26

MessageSujet: The man with an empty gun   Dim 8 Jan - 13:09




WANTED

    Nom:O' Haggans
    Prénom: Decoy
    Surnom:Dans sa contrée on l'appelait "Empty-barrel", probablement en hommage à sa grande consommation de tord-boyau, mais certains disent qu'ils n'a jamais tiré un coup de feu, et que son chargeur est toujours vide... Quant à la réalité... Libre à vous de l'essayer.
    Age: 25 ans
    Couleur des cheveux: Châtains
    Couleur des yeux: Marrons
    Taille:1m80
    Signes particuliers:On le voit toujours faire joujoux avec sa pétoire, même si on le voit jamais faire feu... Un éclair d'or luit dans l'intérieur de sa veste, une étoile de sheriff' y est épinglée.




Votre héros
Description physique:Quand Decoy relève son stetson c'est une caboche de gamin qui apparait, une tignasse brune en haut, une petite babe naissante en bas. Deux petits yeux rieurs qui fixent le monde en tournant rapidement dans leurs orbites. Bref, c'est pas la face d'un tueur qu'il cache sous son foulard quand le vent soulève la poussière. Par ailleurs, le seigneur dans sa grande bonté lui a offert des mains habiles et précises, mais certainement pas la carrure d'un grizzli ses bras ne renferment pas une force titanesque... Si bien que l'un dans l'autre, Decoy est un beau garçon ne fait pas peur pour deux sous et cela présente des avantages comme des inconvénients. Ces dames ne sont pas indifférentes aux charmes du gamin, et il le leur rend bien...
Mais si le visage de ce type réveille les instincts primaires des filles... Ceux des bandidos des patelins qu'il écume ne manquent pas de s'éveiller aussi . Mais ceci est une autre histoire

Caractère:Dans l'ouest sauvage, les types qui arrivent à 25 ans, sont soit des agneaux qui ont eu de la chance, soit des caractères bien particuliers. Et Decoy fait parti de la deuxième catégorie, si son visage est propre à lui attirer des ennuis, son comportement ne lui en évite guère non plus. C'est un beau parleur à qui la mère aurait du apprendre à se taire. Depuis le jeune âge où il a réalisé son don pour fouiller les poches des gens en toute discrétion, il est depuis incapable de s'empêcher de glisser le bien d'autrui dans sa poche.
N'importe qui à la place de Decoy, serait déjà mort, pendu à un arbre ou truffé de plomb. Mais Decoy n'est pas n'importe qui et il a trois alliés qui ne lui ont jamais fait défaut: Le premier est sa langue bien pendue, qui lui permet de négocier son chemin hors des embrouilles. Le second, sa foutue chance qui ne le quitte pas, pou sûr, ce type est né sous la bonne étoile, et si elle n'a pas porté chance à son paternel, il la porte toujours sur lui. Et finalement, le peacemaker de son père qu'il manie assez bien pour décourager le plus téméraire d'aller voir si sa réputation se vérifie...

La mort du O'Haggans père a profondément perturbé le petit Decoy, qui en a tiré sa devise, "Quitte à mourir les bottes aux pieds, autant que ce soit les poches bourrées d'or." Pour lui l'ouest sauvage, c'est de grandes étendues où un homme malin et courageux peut tenter de faire fortune. On peut prendre ce que l'on veut, pour un peu qu'on sait le faire bien.

Mais il reste un jeune homme au grand coeur qui entend bien se distinguer des despérados puants et abrutis de l'ouest.
C'est pour ça qu'il n'a descendu personne, ni même ouvert le feu sur qui que ce soit.

Cependant, se trouver avec un noeud coulant autour du coup l'a fait changé. Il a choisi de se "ranger", ou du moins de ne plus se faire avoir.
Il a entendu parler de Sunset hill, et se dit que y aurait pas mal de gens friqués qui se mettraient une bonne gachette à leurs côtés, sans parler des trésors que détiens la montagne!

Défaut(s) choisi(s):Kleptomane, obsédé sexuel

Votre histoire:Windblown Gulch, 15 heures, un soleil sans pitié s'abat sur le patelin et projette une lumière striée dans la petite cellule derrière le bureau du shériff'. Decoy n'a pas à craindre, la chaleur, il est à l'ombre et pour de bon. Assis sur le lit sommaire que lui a offert le représentant de l'ordre ayant succédé à son père.
Son père, dans ces mains liées par de lourdes menottes, l'étoile de son père tourne lentement sous se yeux, la branche manquante, arrachée par une balle de fulsil n'a pas changé... Pourtant, le jeune homme se dit qu'il se pourrait bien qu'elle ait cessé de lui porter chance. D'un geste, il balance ce bout de métal entre les barreaux de plomb pour tomber dans la poussière de la route, près de la roue d'une charrette. En grinçant, la porte de l'office s'ouvre, et le sheriff' fait son apparition.

"-On va pas au pénitencier hein boss?
-Non, deckey, t'as mangé trop de bétail et baisé trop de femmes mariées aux fermiers dans ce patelin pour qu'on te remette aux autorités... Les élections approche tu comprends?"
L'idée semble faire naître un sourire sur le visage du prisonnier
"-Une chance que j'ai pas fait l'inverse..."
Le vieux Sheriff', amusé par les propos du jeune homme laisse ses traits creusés par le vent et le sable s'éclaircir. Même s'il aimait bien ce petit gars, il ne peut plus rien pour lui. À l'aide de ses lourdes clefs, il ouvre les portes de la prison. Le desperados sait que rien ne le sauvera, lentement, il se lève et marche lentement vers la sortie.
"-Tu aurais pu me descendre et fuir... Pourquoi t'as pas tiré gamin?" Glisse le vieil homme alors qu'il accompagne son captif à la charrette blindée qui devait le conduire à la corde
"-Que voulez-vous boss?... On ne se refait pas..."

Bien plus vite qu'il ne l'aurait voulut, celui qu'on appelle Decoy "Empty Barrel" se retrouve sur une estrade, la corde autour du cou... Devant lui une foule mêlée de victimes et d'admirateurs s'est pressé pour le voir mourir... Le juge du comté, a même fait le déplacement pour prononcer la sentence.
"En vertue des pouvoirs qui me sont conférés. Decoy O'Haggans, dit "Empty barrel" Decoy... Vous avez été reconnu coupable de l'attaque de cinq banques et de trois diligences, de menace à main armée, d'incendie volontaire, de vol de bétail et e chevaux et ce sur pas moins de dix communes des environs, c'est pourquoi je vous condamne à être pendu par le cou jusqu'à ce que mort s'en suive, puisse dieu avoir pitié de vous."
Un brouhaha indistinct s'élève alors de la foule sans que personne ne puisse dire si cette dernière se prononçait pour ou contre l'homme sur l'échafaud. Certains crachaient dans sa directions, certaines pleuraient toutes les larmes de leurs corps, lui envoyant à travers les airs leurs baisers. On lui plaça un masque noir sur les yeux... Tout allait se finir à l'instant où la trappe s'ouvrait sous ses pieds.
Une bien étrange fin, pour un fils de Sheriff' mort, bottes aux pieds, et d'ailleurs, les amis du vieux n'étaient pas venus.
Mais si Decoy avait retenu quelque chose de la mort de son père, c'était que l'état ne payait pas assez chers les types qui crèvent pour lui... Les hommes de l'ouest étaient faits pour rechercher la fortune, ou mourir en la cherchant... Il avait rejoins le parti des desperados, libres et sans attaches et avait écumé plusieurs années la région, vivant de ses méfaits...
Mais à présent, il avait perdu, tombé dans un piège, il avait refusé de butter le vieux shériff'... Et à présent le sol se dérobait sous ses pieds par la main du bourreau.

La mort était bien différente de ses attentes, la chute avait été longue, trop longue d'après lui, et la douleur étrangement située, il ne s'attendait pas à avoir mal au derrière... Et puis... Son souffle lui paraissait bizarrement bon.
En luttant pour retirer son bandeau, un spectacle surprenant prenait place devant lui, les hommes courraient, criaient, les femmes pleuraient alors que les peaux-rouges attaquaient la ville...
Pas le temps de comprendre, pas le temps de remercier la flèches providentielle qui avait tranché la corde. À grand peine, il se lève et cours au milieu de la bataille, menotté, désarmé, une corde autour du cou.
C'est dans l'office du Sheriff' qu'il lui fallait se ruer, trouver rapidement les clefs de ces menottes qui l'entravait, et tout ce que les forces de l'ordre avaient jugé bon de lui retirer, sans oublier l'étoile du père qui n'avait pas cessé de lui porter chance.

C'est ainsi qu'un nouveau Decoy quitte le bureau du sheriff', de nouveau équipé pour affronter l'ouest sauvage...
"Bien, vite! aux enclos, il est temps d'aller se faire pendre ailleurs..."


Quêtes et
concours...
Vos caractéristiques :
  • Force: 1
  • Dextérité: 3 + 2 (talent)
  • Agilité: 3
  • Perception: 1


Vos talents :Chanceux, rapidité du serpent

Vos armes: Un peacemaker, un couteau



Dernières
questions...


"Colin farell" ----> "Empty-barrel, Decoy"


Avez-vous des liens avec les personnages présents ?

Avez-vous le menu du jour ?


Comment avez-vous connu le forum ?D'une galaxie lointaine où j'avance masqué

Vitesse d'écriture ?variable mais peut être très lent

Premier compte ? : yep

Avez-vous un parrain sur le forum ?









Dernière édition par Empty-barrel, Decoy le Dim 8 Jan - 20:34, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Empty-barrel, Decoy
Conteur
avatar

Messages : 115
Points XP : 26

MessageSujet: Re: The man with an empty gun   Dim 8 Jan - 20:31

Voila fini!

Edit, j'ai pas trouvé où le dire mais Decoy est un ex-desperados, devenu pistolero à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur
avatar

Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: The man with an empty gun   Dim 8 Jan - 21:39

Yep, c'est chouette tout ça...

*Le patron lui sert le menu du jour*

Personnage fort sympathique, histoire qu'il l'est tout autant et même possibilité de trouver un ennemi d'enfance, c'est classe.

Bien joué au niveau des carac aussi, vaut mieux pas avoir ton personnage en duel ^^

Personnage validé, plus qu'à te mettre des couleurs, des stats et les accès à la partie staff (que je dois encore compléter -_-')

Bienvenue à toi homme masqué d'une galaxie lointaine (bioman ?)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The man with an empty gun   

Revenir en haut Aller en bas
 
The man with an empty gun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 05. I walk this empty street, on the boulevard of Broken Dreams (Leah & Sarah)
» AMBER HEARD ♆ hell is empty, all the devils are here
» I WALK THIS EMPTY STREET ON THE BOULEVARD OF BROKEN DREAMS - 20 JUILLET, 18H34
» Empty chairs at empty tables [Adonis&Silk]
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aux frontières de l'Arizona :: Le sanctuaire des héros :: Présentation de votre héros :: Personnages validés-
Sauter vers: