Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rendez-vous avec le Diable [Baxter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jarosław Koslowski
Conteur
avatar

Messages : 148
Points XP : 38

MessageSujet: Rendez-vous avec le Diable [Baxter]   Lun 10 Fév - 19:49


Jaro' était seul face à lui-même. Devant un miroir d'hôtel reflétant impartialement son image, il se fixait droit dans les yeux, l'air pensif. Il se consultait, se posait diverses questions qui le taraudaient, sans même se laisser le temps de se répondre. Dans un léger crissement, son flegme habituel se fissurait dans ce miroir intact. Des interrogations résonnèrent silencieusement comme des coups de feu inaudibles dans la pièce; était-ce un piège, un vilain guet-apens trafiqué de toutes pièces, une embuscade d'une bassesse cherchant son égal parmi les trahisons ayant rougi la trame du temps ? Ou peut-être n'était-ce qu'une erreur, une incohérence sans faille d'un étourdissement saugrenu à en laisser bouche-bée les pires javottes? Ou alors était-ce réellement telle qu'elle se présentait, l'opportunité inouïe, révoltante jusqu'à l'indécence, un chemin pavé d'or menant droit aux grandes occasions de chiffres sans fin ornés d'un chaleureux signe serpentin répondant au puissant nom de 'Dollar'? Jaro' était incertain. Son visage hésita entre sourire cupide et sévère froncement de sourcil, balbutia entre les deux expressions, enchaîna l'un puis l'autre. Puis, son visage se figea; ses canines de carnassier eurent raison de sa perplexité.

Il se convainquit qu'il ne pût laisser ne serait-ce que l'ombre d'une occasion passer. Toute opportunité, toute chance, était bonne à prendre. L'argent n'allait pas se trouver tout seul; mourir en cherchant fortune semblait plus glorieux que de pourrir dans la médiocrité. Le diable agrarien à cornes de veaux et aux mains ensanglantés l'appelaient à lui. Maintenant, c'était à lui de répondre 'présent'. Certes, il ne l'aimait pas particulièrement, se méfiait de lui, voyait en lui un certain danger. Mais c'était lui qui roupillait sur l'une des grandes fortunes de ce coin de l'Arizona. Peu importaient alors les risques, le conflit latent avec Jesse, le bras droit orné d'une étoile jaune de justice. Il fallait oublier ces vieilles rancunes de fermiers mexicains, mettre de côté cette méfiance profonde et se concentrer sur l'essentiel, se concentrer sur l'argent …

Il fallait se rendre au rendez-vous indiqué, Jaro' en acquit la certitude. Acquiesçant doucement de la tête, le polonais se leva. Il devait réfléchir à ce qu'il devait faire, à comment agir. Il ne devait pas foncer dans la gueule du loup sous prétexte d'un appât doré non plus. Cherchant dans son coffre contenant ses effets personnels, Jaro' en sortit de vieux vêtements de cuirs bruns, un large chapeau de rancher, un pâle foulard rouge-foncé teinté d'un brun-gris délavé de vieillesse et de poussière, ne rappelant plus que vaguement les glorieuses couleurs de la Confédération. Délaissant ses vêtements traditionnels, il opta ainsi pour sa vieille tenue de mercenaire confédéré en permission. Personne ne le reconnaîtrait ainsi, ce qui répondait à une double logique: il pourra vérifier incognito la sécurité des lieux du rendez-vous et environnants d'une part, et pourra justement rester inconnu jusqu'à chez Baxter. Les habitants de Sunset n'avaient vraiment pas besoin de savoir qu'il s'y rendait. Dans ce genre de situations, un minimum de discrétion n'était pas forcément mauvais. Il pouvait répondre au nom de «Polak» quand il s'agissait de contrats communs pour les petites gens qui se contentaient de demander la neutralisation de vermine. Mais concernant Baxter, cette ombre agrarienne tentaculaire qui lui tendait la main, là... Il fallait clairement un traitement différencié...

Les préparatifs effectués, les recoins analysés, les toits scrutés, les ruelles perquisitionnées du regard, Jaro' dût reconnaître l'absence totale du moindre tireur embusqué. Aucun piège ne semblait étreindre les environs du bureau du Shérif. Ses deux heures de recherches, de prudence discrète, semblaient avoir été vaines. L'embuscade était soit parfaite, soit inexistante. Convaincu, sûr de lui même, le polonais opta pour la seconde solution. Le chapeau profondément enfoncé sur le crâne, le corps recouvert d'une tenue solide, sombre et usée, un sourire carnassier aux lèvres dissimulé derrière un foulard rougeâtre bien serré, il semblait être un fantôme obscur aux yeux clairs. Surgissant d'un pas lent d'une sombre ruelle comme un prédateur s'apprêtant à abattre sa proie, il se retrouvait, en ayant côtoyé le moins de monde possible, juste aux côtés du bureau du Shérif.

Il était onze heures.

[HRP: On m'excusera le style un peu plus lourd que d'habitude; ma lecture actuelle semble avoir un peu déteint sur moi ^^']

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck Baxter

avatar

Messages : 66
Points XP : 48

MessageSujet: Re: Rendez-vous avec le Diable [Baxter]   Lun 17 Fév - 20:32

[Moi j'aime bien comme un style, et puis un polak obsessionnel, il faut bien au moins ça pour l'annoncer ^^]
__________________________________________

Encore une journée froide d'hiver, une de ces journées où la mort guette à chaque coin de rue ceux qui ne trouve pas le moyen de se réchauffer...
Mais il n'y a pas que la mort qui guette au coin de la rue aujourd'hui. Il y avait aussi le vieux Grisby, un homme à la peau d'ébène, aux cheveux et favoris blancs qui promenaient une chèvre au bout d'une corde.

Il était attifé d'un long manteau de laine et d'un costume noir propre mais de qualité moyenne, le genre d'habits que les gens du coin mettaient pour les grandes occasions.
Des grandes occasions, il n'y en avait d'ailleurs plus trop avec l'hiver mais bon, Monsieur Baxter avait dit de bien s'occuper de lui. En fait c'était surtout les gars du ranch qui avait du mal avec le polak. Surtout depuis que ce dernier avait tué Bill. Et même s'il s'était fait corriger par Jesse en place publique, cette perte n'avait pas forcément été digéré par tous. C'est pour ça que Monsieur Baxter préférait que c'est lui qui aille l'accueillir, lui, le nègre de maison...
Enfin pour l'instant, il n'y avait pas foule devant le bureau du shérif.
Ha, vl'a qu'un gars arrivait, le genre de type mystérieux, bien caché sous ses vêtements. la cloche de l'église sonnait onze heures, c'était p'têt bien lui le gars...

- Allez, viens biquette on va voir...

Le vieil homme tira sur la corde pour qu'une chèvre noire avec des tâches blanches le suivent. C'était Baxter qui lui avait donné cette chèvre parce qu'elle ressemblait à Grisby. Lui, ça lui faisait bien son affaire, comme ça il avait du lait frais à volonté...

Tassé par l'âge, le vieil homme n'en menait pas large devant la carrure du rouquin.
Un bêlement...
C'était difficile de ne pas se faire voir qu'on on promène biquette en ville. Mais au moins, il ne pouvait plus reculer maintenant. Serrant la corde de biquette dans une main et tout son courage dans l'autre, il demanda:

- Bonjour M'sieur. C'est vous que je dois conduire chez Baxter ? Moi je m'appelle Grisby.

L'homme de maison fit son sourire le plus chaleureux. Devant un tueur à gage, on ne pouvait pas forcément faire autrement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarosław Koslowski
Conteur
avatar

Messages : 148
Points XP : 38

MessageSujet: Re: Rendez-vous avec le Diable [Baxter]   Sam 1 Mar - 21:38

Enfermé dans son cuir poussiéreux, planqué derrière un vieux tissu rouge, Jaro' semblait alors être une obscure forme agitée, un brigand prêt à arracher la moindre somme qui se présentait à lui. Son calme habituel, son flegme neutre et antipathique était moins présent, et avait laisser place à un peu d'ambition, à la fièvre de l'aventure et de la chasse, à l'énergie mauvaise de la cupidité. Il n'en était pas une bête rude et violente, ni une brute épaisse. Il se contrôlait d'ailleurs encore parfaitement, sans le moindre problème. Seuls ses dents de carnassiers semblaient doucement caresser le rouge tissu confédéré...

Dans l'ombre du bureau du Shérif, il se tenait là en prédateur. Ses yeux, obscurcis sous un large chapeau noir-brun, perçaient les entourage d'une volonté ardente, cherchaient avidement la personne censée le chercher. C'était le regard du chasseur cherchant sa proie, du loup cherchant l'agneau. Mais ce ne fût finalement qu'une chèvre, accompagnant un homme du bout d'une corde. L'animal amenait un vieillard. Celui-ci était à l'image de l'animal, noiraud et grisonnant, tendant un peu vers le blanc. Tous deux s'avancèrent vers le polonais, qui ne les lâchait plus du regard. La chèvre s'arrêta face à lui, bêlait d'un air satisfait, fière sans aucun doute d'avoir ponctuellement amené au mercenaire le guide promis. Le Polak scrutait le vieil homme, attendait des gestes, des paroles. Il jeta un coup d’œil à l'animal comme pour s'assurer que celui-ci avait bien amené la bonne personne.

Quand le noiraud eût décliné son nom et annoncé sa mission, Jaro' eût un faible geste d'acquiescement, hochant faiblement la tête. Puis, croisant ses bras, levant son regard pour bien fixer son interlocuteur et le confronter à ses yeux bleus – brillant là d'une lueur si vive comme peu à Sunset pouvait se targuer de l'avoir vu-, il déclara, sèchement, d'une voix plus serpentine que d'ordinaire,

– Bien, allons-y.
Je vous suis. Monssssieur Grrisby.


Passant rapidement sa main sur le tissu rouge foncée qui abritait vivement son visage, Jaro' se détacha du mur contre lequel il s'était adossé, enclin à rapidement aller rejoindre Baxter. Il jetait un dernier coup d’œil autour de lui, comme pour se persuader une dernière fois de l'absence de tout vilain embusqué, puis, rassuré, clignant doucement des yeux, il s'apprêtait à suivre le vieillard jusqu'au dragon qui gardait jalousement sa merveilleuse fortune. Le rêve américain, l'or vif qui s'offre à ceux qui le cherchent suffisamment ardemment; il le sentait. Il était temps que l'or coule à flot. Il était temps que Jaro' se serve une part du gâteau qu'était Sunset Hill.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck Baxter

avatar

Messages : 66
Points XP : 48

MessageSujet: Re: Rendez-vous avec le Diable [Baxter]   Lun 24 Mar - 20:37

C'était bien lui, un rouquin avec une moustache. Le vieux serviteur grelotta un temps. Etait-ce le froid ou autre chose ?
Toujours poli, le noir rajouta:

- Et ça c'est ma chèvre biquette. Venez...

L'homme marchait lentement. L'âge et une douleur au genou gauche en étaient les seuls responsables ce qui lui donnait une démarche clopinante. A force d'abnégation et de persévérance, le trio traversa quelques rues avant d'arriver vers une petite cabane aux fenêtres cloisonnées par des planches par des planches et à la porte ouverte. Un petit panneau devant signifiait qu'elle était à louer.
Sur le porche, Vincent, un grand cow-boy aux cheveux tirés vers l'arrière par une petite queue de cheval. C'était un homme à Baxter. Il avait posé son cul sur la rambarde du porche et sifflotait tranquillement tout en taillant un bâton de bois avec son couteau. Il ne portait pas de chapeau, juste une redingote poussiéreuse, un jean's un colt au ceinturon.

Il releva à peine la tête lorsque arriva Grisby et leur invité. L'ancien esclave présenta la porte du cabanon derrière laquelle les ombres et la lueur d'une lampe à pétrole semblait se battre pour agrandir chacune leur territoire.

- Bon ben moi je dois attendre dehors. Alors voilà, Mr Baxter vous attend à l'intérieur...

Vincent s'arrêta de sculpter son morceau de branche et leva son regard perçant vers celui du polak, comme pour le mesurer. Il cracha dans la poussière avant de demander d'une voix curieuse.

- Alors comme ça, c'est toi qui a descendu Bill ?

Le polak allait-il entrer et jouer le reste de sa vie dans cette masure austère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez-vous avec le Diable [Baxter]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rendez-vous avec le Diable [Baxter]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rendez-vous avec le diable - kélia&xénosis
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sunset Hill :: La grande rue :: Bureau du Shérif-
Sauter vers: