Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avis de recherche...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jesse Montana

avatar

Messages : 190
Points XP : 69

MessageSujet: Avis de recherche...   Lun 9 Déc - 19:54

La porte s'ouvre dans le Supply et un nuage de fumée âcre pénètre dans la pièce. Au centre de toute cette fumée, un homme aux allures fantomatiques. Derrière son stetson noir, les yeux couleurs acier de Jesse recherche le vendeur. D'un pas assuré et régulier, il avance sur le tintement de ses éperons. Dans sa main gauche, une feuille de papier enroulé et une plume. Car oui, bien que cela puisse étonner du monde, le flingueur n'avait pas toujours été un tueur froid. Il avait une famille, un métier honnête et avait quelques rudiments d'éducation.

Et d'ailleurs aujourd'hui, son étoile fermement accrochée à sa veste, il représentait la justice. Bien que ce mot n'avait aucun sens dans l'Ouest sauvage, Jesse faisait son métier, rien de plus. Mais l'aura de mort qui le poursuivait ne l'aidait pas trop...

L'homme s'approcha du comptoir, posa sa feuille et sa plume. Ses mains fermement accroché au comptoir, il planta son regard assassin dans celui du vendeur et ôta son cigarillo de la bouche avec sa main droite:

- Je suis le nouveau shérif de la ville. Votre patron m'a dit que vous aviez été braqué. Je voudrais que vous me fassiez une description du bandit, c'est pour les avis de recherche...


L'homme avait été aussi autrefois prolixe et poli, mais ça c'était autrefois... Il dévisagea le vendeur de clous, histoire de voir si a tout hasard, c'était pas lui qui avait inventé cette histoire pour vider la caisse de son patron...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Avis de recherche...   Mar 10 Déc - 12:10

Paisiblement assis sur son inconfortable tabouret, le garçon était en train de passer sa carabine au chiffon lorsque la porte s'ouvrit. Bizarrement, cette entrée, cette fumée, cette régularité, ce regard... Il en aurait presque eu l'impression de voir le diable s'avancer vers lui afin de venir lui échanger son âme contre une moindre chose futile.

Mais non, à priori, l'heure du grand duel n'était pas pour maintenant. Cependant, ainsi scotché par cette entrée, il ne se "réveilla" que lorsque le bon Shérif s’annonça, bazardant avec fracas son arme à feu sous le comptoir tout en se levant.

Et puis, un peu écrasé par le regard de son interlocuteur, il se décida quand même à balbutier quelques mots, au moins le temps de regagner un petit peu de confiance :


"Eh beuh.. Bien... Même avec, heu, deux saisons de retard... Mieux vaut tard que jamais hein ? Même si... Ouais, je m'en serais bien accommodé tiens."

Il esquissa un léger sourire familier qui ne put s'étendre à cause de son stress. Déjà, à l'intérieur, il sentait le bon chrétien se réveiller, lui dire d'accorder le pardon mais aussi de dire toute la vérité, saloperie de paradoxe, pourquoi as t-il fallut qu'il fraternise avec cette femme ?

Un peu songeur, le bide a moitié retourné, il prit quelques courtes secondes avant de se lancer, prenant d'ailleurs grand soin a convenablement mimer ce qu'il dit. L'on pourrait faire passer ça pour du foutage de gueule, mais vu comment le représentant de l'ordre s'était annoncé, ce ne serait pas cool d'oublier à quel point la tension rend idiot.


"Donc ! Ils étaient... Heu... Enfin, il y avait une seule personne. A peu près cette taille là je crois. Et puis, ben un chapeau, un foulard, un poncho... En fait, je n'ai put voir que ses vilains yeux de tentatr...eur ! Kheuh... Excusez moi. Hem... Enfin bon, j'ai juste retenu son accent, du Sud, ça oui. Impossible à louper.

Et puis, ben... Sinon, j'me suis fait braquer avec un revolver. Tout le monde en a un ici... Sauf moi apparemment. Pas eu le temps d'me défendre avec ma carabine. Et tout ça pour un malheureux fond de caisse, devait même pas y avoir assez pour se rincer la gorge au Shiny Spade."


Lentement mais surement, il avait repris du poil de la bête, et même si, au fond de lui, il savait avoir omis des choses et que ça allait lui rester longtemps en tête et le torturer... Non non, il n'avait pas oublié toute ces choses car elle l'avait menacé, non, il croyait vraiment en sa rédemption, ou, en tout cas, il avait très envie d'y croire. Ainsi, il prit son air le plus concerné et sympathique, toujours le sourire aux lèvres, le regard un peu benêt mais gentil, et demanda simplement.

"Vous pensez qu'on retrouvera cette canaille avec si peu d'informations ? Par ce que bon, vu que le braquage a été retenu sur me paye, c'est pas que j'ai failli mourir de froid cet hiver, ou un peu quand même, mais je continue à me demander qui, de mon patron ou de l'autre énergumène, est le plus criminel des deux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Montana

avatar

Messages : 190
Points XP : 69

MessageSujet: Re: Avis de recherche...   Jeu 12 Déc - 22:12

Jesse remarquait que souvent les personnes étaient mal à l'aise en face de lui. Autant cela était utile lorsqu'il travaillait pour Baxter, autant maintenant qu'il était censé représenter l'ordre et la justice, il n'arrivait pas à rassurer ses concitoyens avec l'aura qu'il traînait. mais bon, la psychanalyse n'ayant pas été inventée, Jesse allait encore traîner sa haine et le deuil de sa famille avec lui encore longtemps. Bref...

Il regarda les gesticulations de Francis et nota consciencieusement les remarques du vendeur.

- Si vous voulez un métier mieux payé, Mr Baxter embauche des vachers et il paye bien... Pour le reste, il est possible de retrouver le voyou qui vous a dévalisé. Je crois qu'il traîne toujours dans le coin. L'épicerie d'à côté a été braquée il y a peu, deux personnes, dont l'une avec chapeau, poncho, foulard et accent mexicain.
Vous pouvez signer votre déposition là?


Le shérif fit tourner la feuille vers Francis lui indiquant l'endroit où il pouvait poser son empreinte.
Il lui tendit la plume en cherchant le regard du vendeur de clous. Une fois accroché, il ne le lâchera pas avant d'avoir demandé d'une voix grave:

- Une dernière question, cette personne, c'était un homme ou une femme ?

Son aura de mort reprenait le dessus, malgré tous ses efforts pour paraître sympathique, la tension était remontée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Avis de recherche...   Lun 16 Déc - 16:59

En prenant calmement la plume de la main de son interlocuteur, leurs regards se croisèrent, le berger et l'agneau, et là, la question bien casse-couille tomba comme... Heu... Ben comme une couille, mais dans le potage bien sur. Sentant son mensonge par omission atteindre ses limites, il resta là, un peu bouche bée.

Deux secondes plus tard, sa bouche s'était refermée et sa tête battait doucement l'air en signe de négation. Ce pouvait avoir l'air réaliste, ou ne pas l'être, tout dépendait de ce que cela pouvait inspirer au bon sheraf shérif.


"Pour tout dire, c'était trop bizarre pour être sur, la voix grave, les menaces, c'est pas un truc de femmelette, mais qui avait besoin d'un poncho cet été ? J'sais pas..."

Maladroitement, il hésita un peu à quitter le regard de son interlocuteur mais du quand même s'y résoudre pour arriver à gratter une signature assez grossière, c'était un cul-terreux, pas un érudit. Cependant, il n'en resta pas là.

"Ha, vous m'y faites penser. Faut voir le patron, c'est lui qui a fait l'inventaire du précieux ici, peut-être qu'il, qu'elle, enfin il elle, bref, cette canaille m'a parlé de dynamite. L'argent j'ai vite constaté mais les explosifs j'ai pas le droit d'y toucher.

J'y pense... Par ce que c'est gentil de me proposer de m'occuper de bêtes, mais c'est justement ce que j'ai fuit chez moi. J'ai fait un peu les chemins de fer moi, taper le cul des vaches, on s'en lasse un peu vite."


Suite à cette petite confession, il semblait avoir récupéré un peu de son assurance, sa manière de bonhomme à traiter un peu n'importe qui comme un pote qui s’intéresserait à toutes les conneries qu'il peut débiter. Le dur homme pourra quand même retenir la possibilité de vol d'explosif si le patron lui-même n'en avait pas fait part, ce dont doutait quand même le gamin... Pas besoin que son patron se prenne une chasse pour avoir oublié quelque chose et qu'il se fasse virer pour avoir trop ouvert sa gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Montana

avatar

Messages : 190
Points XP : 69

MessageSujet: Re: Avis de recherche...   Lun 23 Déc - 13:19

Le vendeur resta la bouche ouverte quelques secondes avant de finalement la refermer. Etrange. ce type aurait-il quelque chose à cacher ? Le regard suspicieux de Jesse se balada sur le visage de Francis à la recherche d'autres indices. Jefferson supposait que c'était un homme sans vraiment pouvoir l'assurer. Soit c'était une voleuse qui avait pris la caisse, soit c'était Jefferson qui s'était servi tranquillement.

Il n'avait pas l'air d'un homme d'action. Néanmoins, avait-il sans doute l'oeil assez fourbe pour cacher quelques secrets inavouables...

- Effectivement. Votre patron m'a dit qu'il manquait plusieurs bâtons de dynamite, ça l'embêtait même plus que les quelques dollars de la caisse...


Jesse ralluma son bout de cigarillo qui s'était éteint. Il tira dessus et envoya sa fumée vers Jefferson.

- Donc vous supposez que le voleur était un homme sans pouvoir en dire plus. C'est ballot.

Il prit une nouvelle inspiration de fumée et se dirigea vers l'endroit où était rangé la dynamite.Il était maintenant dos à Francis, jetant un oeil par la fenêtre. Un léger sourire carnassier entre les lèvres.

- Vous savez, chez Baxter, on tape pas que sur le cul des vaches. Enfin si vous préférez vivre enfermer pour prendre quelques dollars...


La phrase était à double sens bien sûr, le vendeur pouvait même voir une suspicion à son égard. C'est sûr que Jesse ne comprenait pas tous ces gratte papiers qui vivaient cloîtrer chez eux. Chevaucher les cheveux au vent, dormir à la belle étoile et tirer pour survivre, voilà ce qu'il appelait la vie.
En silence, il prit une corde et commença à faire un noeud avec. Concentré, ça lui prit quelques temps, le temps d'écouter les palabres de Francis. Lorsqu'il eut fini de faire son noeud, Montana sortit une petite montre à gousset de sa poche. Elle émit une musique lorsqu'il l'ouvrit.



Il se retourna lentement, la corde toujours dans l'autre main:

- Et sinon, je cherche un certain Jefferson...

Il balança un bout de la corde par-dessus la poutre. Jesse avait réalisé un noeud de pendu. De là où il se trouvait, la tête de Francis était encadré par l'ovale de la corde.

- Il fait les noeuds comme ça. Sergent Jefferson. Meurtrier sanguinaire ou plutôt ancien militaire, reconverti dans le vol à main armé et l'assassinat. Ce nom ne vous dit rien ?

Le regard froid et perçant de Jesse se posait sur le visage du vendeur de clous. la musique s'était arrêtée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Avis de recherche...   Dim 29 Déc - 21:42

A la réponse énoncée au sujet de Baxter et de son manque d'argent, il croisa les bras et leva les sourcils, l'air un peu incrédule alors que l'homme prend sa corde et commence son nœud.

"Taper sur le cul des filles de joie n'est pas mon délire non plus. J'attends seulement l'occasion de palabrer avec la compagnie de chemin de fer, j'aimerais devenir artificier mais je n'ai pas envie de devoir passer sur des champs de bataille pour cela."

Une fois finit, il s'étonna encore plus de l'étrange rituel. A dire vrai, ses bras s'étaient même décroisés, mains posées sur le comptoir, prêtes à descendre en dessous pour se saisir de la carabine.

Lors de la première réplique du shérif, il sembla prêt à répondre dans l'instant, mais en le voyant lancer la corde par dessus la poutre, ses mains quittèrent immédiatement le comptoir, agrippées à la carabine. Malgré tout, il resta en posture d'attente et, allant de surprise en surprise, lâcha finalement le fusil avant de prendre une espèce d'air "non mais je rêve là !".


"Dites, vous n'êtes pas sérieux là. Dans la plupart des villes de ce pays, soit vous trouvez un Jefferson, soit quelqu'un qui en connait un. Il y a soixante dix piges, ce pays avait un président du même nom.

Si vous en doutez, contactez l'Union Pacific Railroad. Pas ici, j'ai pas bossé pour eux ces derniers mois, de toute façon, ils ne bossent plus par ici... Non, j'ai travaillé comme apprenti-artificier sur l'extension du réseau plus au nord.

D'ailleurs... Ils cracheraient pas sur mon expérience si on pouvait enfin avancer, ça m'étonnerait qu'ils aient des types capables d'utiliser intelligemment leurs cartouches de dynamites sans devoir les amener de la cote ouest !"


Oui, que cela ne l'empêche pas d'être un poil prétentieux quand même. Cependant, vu la concentration déployée sur son speech, il n'aura même pas l'idée de se préparer à saisir son fusil, convaincu d'une simple méprise de la part de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Montana

avatar

Messages : 190
Points XP : 69

MessageSujet: Re: Avis de recherche...   Mar 31 Déc - 13:23

Jesse fut un peu surpris lorsque Jefferson parla de taper sur le cul des filles, un de ses yeux s'écarquilla d'ailleurs Oo'
Ce type n'avait pas entendu parler des branlée que donnait Jesse et ses boys pour ceux qui ne payaient pas leur loyer. Il y a même une fois ou un mauvais payeur n'eut la vie sauve que grâce à l'intervention du prêtre de la ville.
A la limite tant mieux s'il n'avait pas entendu causer de tout ça. Dans tous les cas, ce vendeur n'était pas un bon client pour Baxter, mis à part si ce dernier veut faire sauter le saloon de Leroy.

Ensuite la technique d'intimidation de Jesse semblait avoir tendu encore un peu plus l'atmosphère. Le vendeur s'était mis sur la défensive, ses mains étaient passées sous le comptoir. Sans doute avait-il une arme, peut-être un fusil puisqu'il avait caché ses deux mains.

Son cinéma terminé, Jesse eu un petit sourire en coin. Il repris la corde et commença à démêler le noeud.

- J'ai oublié de préciser que le sergent Jefferson était borgne, l'oeil droit amoché. Sans doute la guerre. Et pour la Pacific, je crois que pour le moment, leur problème, c'est surtout les indiens... Mais bref...


Il reposa la corde là où il l'avait posé avant de revenir vers Francis.

- Et cette arme que vous planquez derrière le comptoir, vous ne vous en êtes pas servi le jour où on vous a braqué ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Avis de recherche...   Dim 5 Jan - 20:30

Un fin sourire s'étala sur le visage du gamin à la mention des détails sur le criminel apparemment bien recherché. Il trouvait quelque peu amusant de pouvoir différencier aussi aisément les gens "normaux" des excentriques dans cette ville, autant ailleurs les intimidateurs ou les fantaisistes extravertis étaient rares, autant ils pullulaient ici.

Visiblement détendu, il ne parut ni surpris ni vexé que la question la plus gênante lui soit enfin posée, il répondit même en gardant des traces de son sourire, cela rendait d'ailleurs son ton encore plus amical et plus familier.


"Eh bien... A vrai dire, il fait sombre ici. Avant de me rendre compte que j'étais en train de me rendre compte que je faisait face à quelqu'un de suspect, je me suis retrouvé avec un colt sous le pif. A peine aurais-je sortis mon propre canon qu'on m'aurait envoyé repeindre la porte derrière moi.

Du coup, merci mais non merci, j'ai levé les mains et j'ai obéis, si je dois mourir de ma témérité ou de ma bêtise, autant que ce soit en me faisant sauter.

Ma pétoire, c'est surtout pour intimider. Je ne peux pas vraiment faire des tirs "préparés" ici."


Doucement, il passa sa main gauche sur sa barbe de quelques jours, confiant et paisible. Il faut bien reconnaitre que cela semblait lui plaire de pouvoir discuter un peu, même si le shérif se contentait de poser des questions auxquelles il s'appliquait à répondre tout en papotant de choses et d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Montana

avatar

Messages : 190
Points XP : 69

MessageSujet: Re: Avis de recherche...   Ven 31 Jan - 11:42

C'est sûr que les arguments étaient recevables. les héros ne vivent pas vieux dans le coin, sauf ceux qui savaient vraiment jouer de la gâchette...

Jesse avait tout ce qu'il voulait et commençait à remballer ses affaires. Il était compliqué pour lui d'avoir un rôle social, voir même un lien social avec ses semblables. cela faisait tellement longtemps qu'ils les évitaient... Il faudrait qu'il puisse un jour tourné la page de son traumatisme, mais il avait l'impression que cela devait se terminer avec le sang de Jefferson sur les mains.
Il acquiesça:

- Merci de votre coopération Mr Jefferson. Si quelque chose vous revient, vous savez où me trouvez...

Sans plus de préambule, le flingueur se retourna en mâchouillant un cigarillo qui s'était éteint au cours de la conversation. Il leur rallumerait dehors...
Quelques pas plus tard et la quincaillerie reprendrait son calme habituel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Avis de recherche...   Ven 7 Fév - 13:21

Tout aussi calmement et avec ce même sourire fort aimable, peut-être même un peu trop, le gamin observa le sherif durant son remballage. Ironiquement, il se fit quand même un peu attentif, représentant de l'ordre ou pas, il avait manipulé du matériel et faudrait pas qu'il tente de se barrer avec quelque chose non plus. Sinon, Francis finirait sa vie sur ce tabouret et avec des dettes par dessus le marché !

Ses dents jaunies mais pas en trop mauvais état se montrèrent lorsque Jesse s'adressa une dernière fois à lui, ce à quoi il répondit, rapidement :


"Y'a pas de quoi, bon courage et bonne chance à vous !"

Il ne savait pas si cela avait servis à grand chose étant donné qu'il s'était retourné, mais bon, c'était dans sa nature ce genre de politesse, ce besoin maladif d'être agréable aux gens même lorsqu'ils ne l'étaient pas vraiment... Du moment qu'ils ne lui cherchaient pas la merde comme la sacré mexicaine dont il avait sauvé les fesses à l'instant. Avec le recul, c'était à se demander si c'était vraiment à cause de ses menaces qu'il s'était efforcé d'arriver à taire son identité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avis de recherche...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avis de recherche...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Avis de recherche: Écuyers
» Avis de recherche
» Prendre et Valider un Avis de Recherche
» Modèle de fiche prédef △ Avis de recherche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sunset Hill :: La grande rue :: La quincaillerie-
Sauter vers: