Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Octave Tavstyle

avatar

Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Mer 13 Nov - 16:38

Sunset Hill… Planté à l’arrêt sur son cheval, il examinait de plus près l’écriteau d’entrée, placé de travers avec écris « Bienvenue à Sunset Hill ».

- Nous y voilà mon pote.

Voyant une fente sur l’écriteau, Octave descendit de son cheval, chercha dans sa poche intérieur son jeu de carte. En regardant le jeu qui ce dernier était tous taillé sur mesure, pointu à s’en faire une égratignure. Il prit le  « Sept de trèfle » Et en guise d’arrivée il le planta dans la fente. Remis son jeu dans son endroit initial, il remonta sur son cheval et continua sa route. Octave observa la ville. Pas grand monde, deux, trois citoyens, faisant leurs courses habituels selon son hypothèse. Hommes, femmes, quelques bambins

- Messieurs Dames BONJOUR ! (Disait-il dans un élan de bonne humeur)

Il s’arrêta en plein milieu de la rue, Histoire qu’on le voit bien. Il appréciait cette arrivée. Restant sur sa selle quelques instants. Oui il était bien arrivé dans cette fameuse ville. Il a toujours en tête ces deux familles qui sont présents et qui se tirent la bourre. A en reveillé des mouches dans leur trou Descendit de son cheval, caressa son animal en guise de remerciement de la route qu’il a effectué. Dans une grande sacoche accrochée à son cheval, il prit une gourde à l’intérieur. Dévissa le bouchon.

- Oui oui c’est pour toi (parlant à son cheval)

Il faisait couler l’eau dans sa main et le cheval profita de sa récompense, bien mérité, par ce voyage très ensoleillé. Octave réfléchissait. Fallait-il qu’il rencontre le shérif ou attendre les ragots du village pour avoir potentiellement un gibier à chasser. Dans son programme en tête, après que son cheval s’est hydraté. Octave a prévu, d’aller boire un verre au saloon, voir le shérif de son plein grès. A moins qu’il faille un rendez-vous, mais il imagine bien en parlé au barman. Trouvé un hôtel, et commencé la chasse au gibier si gibier il y a. mais dans ce monde de cache-cache pan-pan. Surement qu’il en existe, surtout si deux familles se chamaille entre deux goutes. Programme potentiel, on sait jamais, un imprévu peut basculer tout… un citoyen… un braqueur de banque… une femme…

_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.


Dernière édition par Octave Tavstyle le Ven 14 Fév - 23:34, édité 2 fois (Raison : j'ai oublié un t "peut basculer tout")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Mer 13 Nov - 21:35

Tout semblait bien calme cet après-midi là. Il n’y avait pas foule dans les rues de Sunset Hill et on pouvait entendre le vent souffler dans les enseignes et soulever la poussière. Le ciel était bien dégagé, et le soleil inondait la ville de sa lumière, poussant les quelques citoyens dehors à rester faire la conversation à l’ombre. Margaret ne faisait pas exception à la règle – outre le fait qu’elle ne conversait guère – elle restait assise dans l’ombre du saloon, les mains dans les poches, les pieds sur une caisse, une cigarette se consumant lentement à ses lèvres.

Elle ne faisait pas la chasse à ses vieux démons aujourd’hui. Elle s’était même levée plutôt tard, ce qui ne lui ressemblait pas. Depuis son arrivée il y a quelques temps déjà, elle parvenait un peu mieux à trouver le sommeil – lorsqu’elle ne se faisait pas réveiller en sursaut par un ivrogne mauvais perdant au poker de la veille… C’était un des inconvénients de loger à l’étage d’un saloon ! Elle demeurait cependant tourmentée par les fantômes de son passé mais elle commençait à s’habituer à son nouvel environnement. Oui, Sunset Hill était désormais son nouveau chez-elle, et elle comptait bien y rester quelques temps. Après tant de voyages, de questions sans réponses, elle avait besoin de se poser un instant pour réfléchir, pour respirer, pour faire le point.

Et elle réfléchissait là, à l’ombre du bâtiment. Elle expira un fin nuage de fumée et remit sa cigarette en place, la changeant de coin de lèvres une fois sur deux… jusqu’à ce qu’elle fut sortie de ses pensées par un étranger à la voix bien portante. Elle poussa un grognement à peine audible. Depuis quand s’écriait-on comme ça, comme en terrain conquis ?

Margaret se redressa un instant pour apercevoir l’énergumène qui venait de rentrer en scène. Elle releva le bord de son chapeau et plissa les yeux. Ouep, celui-là, elle ne l’avait jamais vu dans les parages. Les autres badauds le dévisageaient comme ils avaient dévisagé Margaret le jour de son arrivée. Ils ne devaient vraiment pas apprécier les étrangers dans le coin… Cet homme avait l’air de venir de loin, un peu comme elle aussi… La jeune femme changea une fois de plus sa cigarette de côté, se renfonçant dans sa chaise, et marmonna de sa voix rauque mais suffisamment audible :

"si j’étais toi, je me ferais discret..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle

avatar

Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Jeu 14 Nov - 12:52

Mon cheval avait bien vidé toute l’eau de la gourde en question. Il sortie sa langue et nettoyait ces lèvres, montrant qu’il était heureux d’avoir bu un peu d’eau… un peu d’eau. Pas suffisamment, il en fallait plus. Lorsque tu ne connais pas une ville, il est évident qu’il fallait une aide. Au moins connaitre un lieu ou les animaux peuvent boire. Pendant cette idée d’objectivité, Octave entendait une présence pas si loin. Une présence audible. Le bruit d’une personne près du saloon. Assez porteur, comme un conseil non négligeable. Caressant son cheval, il s’arrêta net, se tourna dans la direction de cette voix et découvrit une femme assise au fond de cette fameuse chaise, pied contre une caisse. Fumant une cigarette, jouant même avec. Ca aurait était un homme, il aurait parlé de là où il se trouve. Voyant que c’était une femme, qui apparemment était habillé façon "je m’en tape si je ressemble à un garçon manqué", il s’approcha laissant son cheval ou il était.

- Il faut suivre toujours les conseils d’un shérif.

Octave s’appuyant contre un poteau tenant l’enseigne du saloon. Observa la tenue de cette femme. Remarqua l’habilité certain de ces lèvres harmonieuse faisant voyager la cigarette entre les deux parties. Jouant le jeu de l’étranger, il avait bien vu qu’elle n’avait pas d’insigne

- Dites-moi vous n’avez pas d’insigne ?

_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Jeu 14 Nov - 22:10

Margaret avait lancé son avertissement l’air de rien, tel un fantôme perdu dans le décor. Sa voix n’était que très rarement perçue – pour ne pas dire très rarement utilisée –  ce qui lui avait valu son surnom de la Muette. Toutefois, il semblait que ses mots n’étaient pas tombés dans l’oreille d’un sourd, et lorsqu’une réponse lui parvint, elle releva le nez, ses yeux paraissant dans l’ombre de son chapeau, et vit que le voyageur s’était rapproché d’elle, laissant son canasson en plein cagnard, au milieu de la rue.

Il semblait bien à l’aise, ce nouveau-venu. D’apparence plutôt assurée, il ne semblait avoir peur de rien ni de personne, pourtant Sunset Hill n’avait pas la réputation d’être un coin très accueillant, bien au contraire… trop sûr de lui ou bien peut-être un peu naïf, qui sait. Trop d’hommes parcouraient le pays en quête d’or et ne trouvaient au final que du plomb… c’était dommage, mais c’était la terrible loi de l’Ouest. Margaret le fixa pendant de longues secondes. Il ne semblait vraiment pas intimidé ce grand gaillard. Il poursuivit même la conversation, se permettant une petite ironie qui fit froncer le sourcil de la jeune femme. Pas d’insigne. C'était surtout le sens de l'humour qui lui manquait, et elle répondit d'un regard désabusé. Un regard qui semblait dire "est-ce que j’ai franchement une tête à être shérif ?".

"Tu suis toujours les conseils d'un shérif ?" répéta-t-elle sur un ton grave.

Saisissant le mégot de sa cigarette entre le pouce et l’index, elle le jeta dans un geste sec et se redressa sur ses pieds, ramassant sa carabine au passage. Sunset Hill comptait désormais un shérif. C’était tout récent. Un certain Jesse Montana. Toutefois, avec les rumeurs qui couraient sur son dos et sur celui des deux familles rivales, la jeune femme était loin de lui faire confiance…

"Moi pas" finit-elle en se stoppant net à un mètre du voyageur, "pas ici en tout cas"

Elle sangla son arme dans son dos. Une soudaine mélancolie l’envahit l’espace d’un court instant. Elle qui était sans arrêt en quête de justice et d’égalité, c’était parfois pesant de compter tant de vauriens sur cette terre, surtout lorsque certains se trouvaient parmi les personnalités a priori justes voire influentes. Margaret n’aurait jamais de cesse de traquer cette vermine, c’était son mode de vie actuel, maladif peut-être, et cela durerait probablement jusqu’à ce qu’elle rende son dernier soupir.

Elle regarda par-dessus l’épaule de son interlocuteur, une bande de gamins des rues s’attroupait autour de son cheval. Une belle bête comme ça sans cavalier, ça semblait être intrigant pour eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle

avatar

Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Ven 15 Nov - 12:19

Non seulement, elle est habillée style garçon manqué mais en plus elle en avait dans le caisson. Et peu importe qui se trouve devant elle, elle était prête à en découdre, ou pas. Octave sentait dans sa démarche quelle était ouverte, à savoir qui il était mais surtout comment Octave pensait. Etait-il dans les bons ou les malfaisants du dimanche. Elle se tenait face à lui et on dira ce qu’on voudra, son caractère bien trempé, sans forcément besoin de parler, lui plaisait beaucoup. Octave ne savait pas qui elle était, si elle lui voulait du mal ou pas. En revanche, elle attendait de savoir si octave aimait les shérif ou pas.

Sentant derrière lui les enfants prêt de son cheval. Octave leva son visage au ciel et balança un sifflé comme un appel. C’est d’une façon nonchalant que le cheval quitta le cercle des enfants et s’approchait de son maître. Octave restait face à cette cow-boy. Il aimait cette garçon manqué aux yeux brillant de douceur, mélangé d’un regard « fais gaffe à qui tu causes »


Le cheval se trouvant à côté de lui, Octave jeta un coup d’œil au cheval et d’un grand sourire…


- Ah ah ah ! voyez-vous, j’ai deux choses. Dans un premier temps je voudrais trouver de l’eau pour mon cheval. Et pour le reste

Tout doucement, pour éviter que la cow-boy pense qu’il sort un flingue quelconque, Octave commença à sortir une carte de sa poche intérieure et joua avec. D’un doigt à l’autre la carte voyageait de la même façon que la fille jouait avec la cigarette entre ses lèvres.

- Peu importe les conséquences d’écouter ou pas les conseils d’un shérif… Mais J’ai besoin de lui dire quelques mots… avez-vous… une idée ou il se trouve ?

Octave resta flou, répondre à la question sans y répondre... Il n'empêche... Octave se demandait d'ou venait ce caractère de garçon manqué.

_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Dim 17 Nov - 18:20

Margaret regarda le cheval revenir près de son cavalier d'un pas pesant. Il n'y avait pas à dire, il était bien discipliné. Probablement qu'ils avaient du en parcourir du chemin tous les deux. Les gamins affichèrent une mine dépitée. Des aventuriers solitaires, sans peur et sans reproche, ils n'avaient pour la plupart l'occasion de ne les voir que dans les livres. Et même la vue des armes qui pendaient à leurs ceintures fit scintiller des étoiles dans leurs yeux. Que ne donneraient-ils pas pour avoir la chance d'en toucher une, au moins une fois dans leur vie. Cependant, le regard sombre de la cow-boy et son air glacial les dissuadèrent d'approcher. Ils les regarderaient de loin, ces adultes aux allures de justicier, et se contenteraient de rêver leurs aventures.

Il parlait fort, cet homme-là. Et il riait fort aussi. Margaret croisa les bras et s'appuya contre une poutre tout en l'écoutant parler. Elle n'avait pas l'habitude d'apprécier la compagnie des gens sûrs d'eux, toutefois, elle ne pouvait pas lui refuser son aide. Elle ne faisait pas aux autres ce qu'elle n'aimerait pas qu'on lui fasse. Autrement dit, lorsqu'elle arrivait dans un coin qu'elle ne connaissait pas, elle était toujours redevable lorsque quelqu'un prenait un peu de son temps pour l'aiguiller. C'était donc tout naturellement qu'elle se comportait de même avec cet étranger, bien qu'un peu maladroitement, il fallait avouer...

Elle rangea sa bouche en coin et haussa un sourcil lorsqu'il manifesta le souhait d'abreuver sa bête. Il y avait un abreuvoir à deux pas de là où ils se trouvaient, pour la clientèle du saloon. Là où Margaret avait elle-même laissé son cheval le jour où elle était arrivée à Sunset Hill.

"J'pense pas qu'on t'en voudra si tu le laisses là..." marmonna-t-elle en désignant l'abreuvoir d'un coup de tête discret.

Elle l'observait attentivement. D'une certaine façon, son allure ne lui était pas si peu familière que ça. Peut-être cela expliquait pourquoi elle restait face à lui et n'avait pas déjà tourné les talons comme elle aurait fait avec n'importe qui d'autres. Il avait une carrure telle que les hommes de sa famille avaient. Elle donnerait sa main à couper qu'il avait déjà fait des travaux de forces, peut-être avait-il même déjà travaillé dans un ranch? Il lui rappelait un peu son regretté frère. La même dégaine, le même optimisme, la seule différence était qu'il n'avait visiblement aucun problème à l'élocution...

Elle secoua la tête un bref instant pour ne pas laisser les douloureux souvenirs refaire surface et lorsqu'elle rouvrit les yeux, le voyageur lui formulait une nouvelle requête, jouant, à sa grande surprise... avec une carte à jouer. Plutôt habilement d'ailleurs il fallait avouer.

Margaret ne se laissa pas distraire par la carte et continua de soutenir le regard du cavalier. Quelques mots à dire au shérif. Est-ce que cet homme serait, par le plus grand des hasards, quelqu'un comme elle ? Quelqu'un qui parcourt le pays et vit des affiches d'avis de recherche placardées sur les murs ?

A vrai dire, elle ne savait même pas à quoi il ressemblait ce nouveau shérif. Les nouvelles avaient circulé vite quant au fait que Sunset avait un nouveau shérif mais pour ce qui était de savoir qui il était vraiment. Au pire il devait bien se trouver dans le bureau qui lui était réservé, ce que la jeune femme eut tôt fait de mentionner en levant le pouce dans la direction du bâtiment, un peu plus loin dans la rue :

"P'tet dans son bureau..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle

avatar

Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Mer 20 Nov - 0:34

Octave se tournait regardant le bureau et le bac à eau du saloon. Tout était à proximité. Il suffisait de traverser la grande rue pour voir le shérif et de laisser boire son cheval dans le bac.

- Et bien merci.

Octave prit son cheval et emmena dans le bac pour qu’il puisse boire. Il disait à son cheval de ne pas bouger, le temps d’aller voir le bureau du shérif. Il traversait la grande rue, mais se retournant une fois, voir la fille garçon manqué. Il se demanda à quoi elle ressemblait sans son chapeau avec une tenue plus citoyenne. Octave continua d’avancer et se trouva devant la porte du shérif. Il voyait qu’il y avait quelqu’un à l’intérieur… mais il ne franchissait pas la porte, restant, devant, immobile. Il rebroussa son chemin et retourna voir la fille a l’entrée du saloon.

- J’ai une autre question.

Toujours d’un pas tranquille et serein, regardant, au passage, son cheval se régalé et ne voyant personne protestait à la beuverie de l’animal, il se retrouva face à la fille, regardant aux fonds de ces yeux

- Savez-vous si vous connaissez un endroit où je pourrais vous emmener prendre du bon temps après ce voyage incessant.


Extravagant dans toute sa splendeur, pris l’hypothèse que la fille était aussi intéressé, sans savoir ce qu’elle pensait. Pas de choix utilisé. Mais pris l’option que c’était réciproque. Elle avait un fusil mais n’avait jamais tendu l’arme contre son visage. Octave en avait conclu, que la fille ne lui voulait aucun mal. Il était sûr et certain, derrière ce regard de douceur, se cache une femme, aussi mystérieuse que jolie. L’après-midi était longue, il avait bien la journée pour aller voir ce shérif.

_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Ven 22 Nov - 20:49

D'un côté Margaret se demandait comment ce grand gaillard n'avait pas pu voir l'abreuvoir situé à deux pas. A moins d'être complètement myope ou bien très distrait, on ne pouvait pas le manquer. Enfin, elle n'y porta pas plus attention, et suivit le cheval du regard, le regardant laper énergiquement l'eau du bac. Il faisait bon dehors. Et les rues étaient calmes. Pour une fois, la jeune femme n'était pas sur le qui vive et elle se sentait plutôt relaxée.

Le voyageur s'éclipsa alors pour rejoindre le bureau du shérif. Avant qu'il ne poursuive son chemin, et après qu'il ait remercié Margaret, cette dernière lui adressa un petit signe de tête comme pour dire "pas de quoi" et le regarda s'éloigner. Elle retourna alors à l'ombre du saloon, sur sa chaise en bois, croisa à nouveau ses jambes sur la petite caisse et rabattit son chapeau sur ses yeux, bien décidée à prolonger son moment de repos... jusqu'à ce que le silence se trouble de nouveau : le cow-boy avait refait surface non loin de là. Ou sa visite chez le shérif avait été très rapide, ou il l'avait reportée à plus tard. Margaret leva alors son chapeau d'un coup de pouce pour dégager sa vue et reporter son attention sur lui.

Si elle connaissait un endroit ou il pouvait l'emmener prendre du bon temps ? Quelle drôle d'idée. La jeune femme haussa les sourcils d'un air visiblement étonné. Au cours de ses voyages elle n'avait jamais eu à faire face à ce genre de requêtes. Elle ne comprit d'ailleurs pas tout de suite, son mode de vie ayant fait d'elle quelqu'un d'assez sauvage.

Pour la première fois depuis une éternité, un petit sourire vint étirer le coin de ses lèvres. Un tout petit sourire vraiment difficile à interpréter.  Elle avait beau être peu sociable, elle n'en restait pas moins une femme adulte qui pouvait comprendre certaines choses. Malheureusement pour le voyageur, elle n'était pas du tout le genre de femme à accepter n'importe quoi de n'importe qui, n'importe quand... et son côté sauvage n'arrangeait rien à la chose.

"je ne crois pas, non" répondit-elle simplement

Margaret quitta son interlocuteur du regard et se renfonça dans sa chaise. Elle tira alors une nouvelle cigarette de l'intérieur de sa veste et l'alluma d'un coup sec avant de la porter à ses lèvres. Elle tira dessus et expira une bouffée de fumée blanche, visiblement à l'aise dans son petit coin d'ombre. Là, elle prenait du bon temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle

avatar

Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Dim 24 Nov - 10:41

Dans l’emploi du temps de Octave, il n’y avait aucune urgence, aucune obligation, juste de quoi tuer le temps à discuter. La fille était revenue dans son coin de repos, cela ressemblait à la distraction d’une cow-boy qui en avait bien besoin. Comme un fief de tranquillité, une habitude. Octave s’appuyait contre la poutre qui tenait l’enseigne du saloon. De sa main, ressortait son jeu de carte. Faisant un tri, il donnait l’impression qu’il cherchait deux cartes bien précise. Plus il défilait les cartes, plus il était impatient de les trouver. Ca y est, bonne pioche, avec un grand sourire aux lèvres. Il posa un genou à terre et déposa sur le sol de l’entrée du saloon, à quelques centimètres des pieds de la fille, la reine de cœur et le sept de carreau vu de face. L’extrémité des cartes étaient taillé comme une fléchette. Octave positionna les cartes, de façon à ce que la partie non taillé soit vu, face à la cow-boy, afin qu’il puisse convaincre avec la plus belle partie des cartes. le côté pointu se trouva au sud, l'autre partie au nord.

Vous connaissez la véritable histoire de la reine de cœur et du sept de pique ?

Il retourna la carte de la reine et celui du sept vus de dos.

Le sept de pique, une fois retourné, on ne le voit plus, mais ce n’est pas pareil, le sept n’es pas une carte importante au poker. Mais comme il est retourné, on ne le sait pas d’avance. Donc, nous sommes intrigués, on a envie de la connaitre, on a envie de la retourner.

Octave retourna la carte du sept de pique vue de face.

Et lorsqu’on découvre que c’est un sept, on se dit qu’on peut avoir mieux. Dans le poker, on essais de le changer pour avoir une carte meilleur… lorsqu’on regarde l’autre carte, on ne sait pas encore qu’elle est son identité, mais si on la retourne…

Octave retourne la carte de la reine vue de face.

… On découvre une reine avec un cœur. Forcément, même au poker, à moins d’avoir la prétention de dominer tout le far-west, on n’a pas envie de l’échanger, parce qu’elle à un cœur.

Octave retourne une autre fois la carte vue de dos.

Dans cette position, je suis navré, mais on dirait que cette reine, porte un chapeau et on ne sais rien d’elle… On ne sait pas si elle à un cœur... c’est drôle, j’ai l’impression que vous êtes une carte retourné, comme une protection.

Octave changea de position et s’assoie dos contre la poutre. Les pieds à moitié sur les escaliers et le sol du saloon.


C’est calme ici.

_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Dim 24 Nov - 17:18

Margaret demeurait immobile sur sa chaise, seule la fumée émanant de sa cigarette incandescente  se mouvait gracieusement dans les airs, et son chapeau rabattu sur ses yeux lui conférait encore plus de mystère. Impossible de savoir ce qu’elle pouvait bien penser, cette satanée cow-boy…

Elle pensait que son attitude éloignerait le voyageur, mais à sa grande surprise, il n’en fut rien. Il prit place à ses côtés et s’occupa les mains avec un jeu de cartes. En temps normal, personne n’osait vraiment approcher la jeune femme tant son comportement hostile n’inspirait pas confiance. Son regard clair et perçant ne plaisait pas non plus, sans parler du fait qu’elle ne se soit jamais adonnée aux robes et à la belle toilette. En guise de parure elle portait une ceinture de munitions en travers de la poitrine, et les seuls bijoux en argent qu’elle arborait se trouvaient au bout de ses talons. Même qu’ils piquaient diablement bien.

Elle se demandait pourquoi cet homme ne passait pas son chemin. Et d’un autre côté, elle-même ne comprenait pas pourquoi sa compagnie ne l’importunait pas tant que ça, elle qui d’habitude ne supportait la présence de personne.

Son regard se déroba alors dans l’ombre et fut attiré par deux cartes que le cow-boy lui présenta. Quelle drôle de forme elles avaient, elles étaient taillées en pointe. Son regard oscilla alternativement des cartes à son interlocuteur, et de son interlocuteur aux cartes. Elle n’avait jamais joué au poker, à vrai dire ce n’était pas dans ses centres d’intérêt, mais elle comprit que cette petite présentation n’avait pas pour but de faire d’elle une joueuse érudite.  D’ailleurs quelque chose lui disait que ces présentes cartes n’étaient pas vraiment utilisées pour le jeu…

Une carte retournée. Le regard de Margaret changea instantanément d’expression. Elle, une tombe, un être fait de glace et de silence, fermé à tout et pour tout, elle avait l’impression qu’une fissure venait presque de creuser sa carapace.

Elle était, bien sûr, comme une carte retournée, et ce depuis très longtemps. Ce qui la troubla, ce fut de se l’entendre dire.

Son regard se porta sur le voyageur mais il contemplait dorénavant les ruelles et remarquait comme le temps était plaisant, échappant ainsi au regard de la cow-boy.
Une reine de cœur.
Margaret reporta son attention sur les cartes et poussa un profond soupir. Un cœur. Elle n’était plus certaine d’en avoir un depuis la mort de sa famille.

Elle choisit néanmoins de se lever à nouveau, se baissant pour ramasser les deux cartes et se dirigea vers le voyageur, le cliquetis de ses éperons résonnant à chacun de ses pas. Elle posa un genou à terre, à côté de lui et lui tendit ses cartes, toutes deux faces retournées, pour lui rendre.  Elle prit sa cigarette de l’autre main pour libérer sa bouche :

"Je serais plutôt un sept de pique qu’une reine de cœur si c’était le cas…" déclara-t-elle, son regard cette fois-ci parfaitement visible, et un étrange sourire à ses lèvres. Un sourire presque mélancolique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle

avatar

Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Lun 25 Nov - 22:04

Le cheval exprimait sa joie d’avoir bu tout ce qu’il en avait besoin. Il le faisait savoir et il en était fier.

Octave repris les deux cartes que la cow-boy lui avait donné. Et comme il s’y attendait le moins, il se demandait pourquoi et par quelle force d’esprit il a placé la carte du sept de cœur sur l’écriteau d’entrée de la ville. Oui, octave montra toujours un indice de ces apparitions, qui peut être un grand défaut lors des chasses avec prime à la clef. Car des représailles existaient de toute façon. Mais dans n’importe quel cas, marqué sa présence était sa marque de fabrique. Mais pour ce moment présent, il espérait grandement que le vent n’avait pas fait voler la carte de l’écriteau.

Il rangea toutes les cartes dans sa poche intérieure, toujours assis. Tous rangé, sauf une, le sept de pique.

On va dire que le sept de pique c’est moi, et vous serez la carte que j’ai planté sur l’écriteau à l’entrée de la ville.

Octave restait assis contre le poteau, regardant de nouveau le regard de la femme. Dans pas longtemps, il devra sortir l’attache cheval de la sacoche du cheval pour attacher ce dernier. Il le savait, l’animal également. Mais pour l’heure, Octave voulait savoir ce que pensait cette femme. Plusieurs options s’offraient à lui.

Dans votre froideur votre regard apporte de la douceur. Nous ne sommes pas si éloigner loin de l’autre finalement. Je m’égare peut être, mais je le redis, je cherche juste du bon temps avec une femme de votre trempe.

Le desert aride, l’environnement des indiens, les grande villes, les petites villes, les lieux perdus, caché, connu. Les vallées sous un soleil de plomb. Entre deux ennuis, deux escapades, deux arrestations de braqueur de marchands. Octave en a parcouru des kilomètres de ville en ville. Seul le destin décidera si il restera ici ou pas. Par conséquent il ne sait pas si il reverra cette femme. Mais une chose est sur… la carte qu’il avait laissée sur l’écriteau était forcément un signe du destin comme dirait une vieille sage indienne.

_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle

avatar

Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Mar 26 Nov - 6:15

Est ce que j'ai de la chance ou pas que le sept de coeur soit resté sur l'écriteau? cheers 

_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin

avatar

Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Mar 26 Nov - 6:15

Le membre 'Octave Tavstyle' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Sam 7 Déc - 19:37

Quand le voyageur eut repris ses cartes en main, Margaret se redressa sur ses pieds et remit sa cigarette entre ses lèvres. Son regard se perdit dans les ruelles de la ville. Sunset Hill semblait si calme, presque paisible en cet après-midi, et pourtant tout le monde savait que son sol était taché de sang. Les malfaiteurs ayant longtemps profité du fait qu'aucun shérif n'était là pour faire régner la loi. Est-ce que les choses allaient beaucoup changer maintenant, personne n'en savait rien et la jeune femme avait la sinistre intuition que l'homme qui tenait maintenant les rennes de la ville entre ses mains n'allait pas forcément améliorer les choses...

La carte qu'il avait planté sur l'écriteau à l'entrée de la ville ?

Margaret porta à nouveau son regard sur le voyageur, un regard interloqué. Il avait planté une carte sensée la représenter sur le panneau de Sunset Hill ? Il avait décidemment de drôles d'habitudes. La jeune femme crut d'abord à une blague et fronça un sourcil. Puis il enchaîna avec une déclaration qui la foudroya presque sur place. Elle pâlit brutalement. De la douceur ? Dans son regard à elle ? dans ce regard glacial ? où pouvait-il voir ça ?

La jeune cow-boy baissa les yeux, visiblement troublée, évitant le regard du cavalier et descendit une à une les marches du saloon, son manteau flottant derrière elle. Depuis le massacre de sa famille, elle n'avait cessé de courir après le mal pour tenter de l'endiguer comme pour l'aider à faire son deuil. Les relations humaines lui étaient presque totalement inconnues maintenant, pour ne pas dire incompréhensibles. Elle avait appris à ne plus laisser de place aux sentiments, pour rien ni pour personne. Elle ne savait plus faire la conversation, elle ne savait plus jouer, elle ne savait plus rire... Elle ne savait que lire les avis de recherche, dégainer sa carabine et vivre pour mettre les criminels derrière les barreaux.

"Je ne suis pas le genre de femme avec qui on aime passer du bon temps." déclara-t-elle, dos au voyageur, d'une voix qui se voulait froide pour cacher cette faille soudaine qui s'engouffrait dans sa carapace.

Elle s'apprêtait à quitter l'endroit où ils se trouvaient pour ne pas rester en proie à ses émotions. Des émotions qui commençaient à lui montrer que son cœur pouvait encore battre et risqueraient de la rendre vulnérable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle

avatar

Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Dim 8 Déc - 22:50


A partir du moment ou une personne fonctionne dans une démarche positif dans ce que l’on pense, il y a fatalement une preuve que tout peut aller bien. Octave, ne voulait pas croire que cette femme descendait les marches, juste pour taper la discute avec le rayon de soleil qui s’exprimait dans la grande rue.

Sous l’œil témoin du cheval, qui lui, surement par son intuition animal, se régaler de cette mise en scène. Octave, sourire aux lèvres se leva en attrapant l’une des mains de la cow-boy par la main droite.


Attends.

Se levant, Octave n’attendant pas la réaction de cette femme. Sa main gauche, se dirigea vers la nuque de cette femme mystérieuse, jusqu’à frôler sa peau. Emboitant le pas, il l’embrassa la cow-boy et sans se rendre compte, l’embrassa une deuxième fois. Il s’arrêta, regarda les yeux de cette femme. L’instant de silence régnait en ce lieu, orchestré par le vent, caressant les enseignes des magasins ou le cheval toujours témoin, décida cette fois-ci de se tourner vers un autre paysage.

Mise à part, d’enlever les vêtements de cette femme, dans un lieu plus approprié. Octave n’avait qu’une idée en tête, il voulait découvrir le visage, sous cette chevelure de ce garçon manqué. Suggestion par suggestion, cela lui faisait penser à un vieux sage indien, qu’il avait croisé quelque part dans les montagnes arides. Chaque objet n’a pas forcément d’âme contrairement à un être humain. Mais si l’être touche l’objet, on pouvait ressentir la dernière personne qui l’avait touché. Depuis, octave s’en servait pour pister des chasseurs de primes… mais dans cette situation, Il savait que cela faisait longtemps qu’une personne n’avait pas toucher la nuque de cette femme. Octave ajouta à voix basse…

Un vieux sage m’a dit un jour. Si vous voulez que votre esprit soit à un endroit bien particulier, placez un objet dont il vous représente… je ne sais pas pourquoi je vous dis cela, mais... j’ai une raison particulière de déposer mes cartes quelques parts…

Octave continua à regarder le visage de cette femme.

_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Lun 9 Déc - 18:55

Tout se passa très vite. Margaret n’eut pas le temps de comprendre ce qui lui arriva. Arrêtée net dans son élan alors qu’elle s’apprêtait à quitter les lieux, son cœur sembla s’arrêter d’un coup, comme frappé de stupeur, lorsqu'elle sentit la main du cow-boy se refermer sur la sienne et l’amener près de lui, beaucoup trop près… Elle n’eut pas le temps de réagir, c’était déjà trop tard.

Sa carapace vola en éclats alors que tous ses sens s’éveillèrent brutalement d’un long sommeil, le tout contre sa volonté. La chaleur humaine de cet homme la brûla presque tant elle n’y était plus habituée, son odeur parvint à l’étourdir, le toucher de ses mains, comme celui de ses lèvres et sa respiration contre son visage déclenchèrent un frisson qui parcourut tout son corps. Ces sensations apparaîtraient tout à fait rationnelles et normales chez une personne quelconque. Chez Margaret, elles étaient complètement exacerbées du fait de leur totale méconnaissance.

Ce fut au deuxième baiser qu’elle prit conscience de ce qui était vraiment en train de se passer et retrouva un semblant de lucidité. Ses yeux étaient grands ouverts, sa mine décomposée, déchirée entre la peur, la colère et l’incompréhension. La peur de ces sensations inconnues, la colère de se les être fait imposer – par un inconnu de surcroît ! - et l’incompréhension des réactions que tout son corps lui renvoyait. Elle avait perdu le contrôle, et ça ne lui plut pas du tout. Elle avait reçu ce baiser comme une balle dans le dos, ce qui arrive fatalement lorsque notre vigilance nous fait défaut. Et sa vigilance lui avait clairement fait défaut… le problème est qu’elle ne comprenait pas pourquoi.

Elle se dégagea violemment de l’étreinte et dégaina sa carabine vitesse éclair. Amenant le canon sous le menton du joueur de cartes. Son regard brûlait d’un intense ressentiment. Impossible de rester calme. Cela faisait une éternité qu’elle n’avait pas réagi de manière aussi brutale.

"Ne refais plus jamais ça." maugréa la jeune femme entre ses dents, son regard braqué dans celui du voyageur, et pressant encore plus l’embout de la carabine contre son visage pour appuyer ses paroles "Tu m’as bien comprise ? Plus jamais."

Elle ne permettait pas qu’on puisse disposer de son corps de cette façon. Toutefois, autant elle parvenait d'habitude à garder son calme pour rembarrer les aventuriers qui venaient la chercher, autant face à cet homme elle avait bien du mal à canaliser ses émotions.

On ne saurait dire si sa pudeur ou sa fierté avait été la plus endommagée… mais une chose était sûre, notre chasseuse de primes avait bien compris qu’elle n’avait pas affaire à n’importe qui. Cet homme n’était pas un rigolo comme elle en avait déjà croisés auparavant… son discours était rationnel et ses gestes n'étaient pas laissés au hasard. Il ne jouait pas. C’était peut-être pour ça que Margaret ne pouvait réprimer ce léger tremblement de mains sur son arme, témoignant d'un soudain manque d'assurance : elle n’avait pas l’habitude de menacer quelqu’un qui au final ne lui voulait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle

avatar

Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Mar 10 Déc - 10:03

Le cheval commençait à monter en panique ou à s’énerver, on ne peut le dire. Un pitch entre les deux. L’arme pointée sur le menton d’Octave, le cheval continua à bouger de droite à gauche, ne sachant pas comment réagir. Entre partir et rester. Une goutte de sueur coula sur la tempe droite du cow-boy. C’était sûr, soit une femme accepte soit une femme refuse, mais de là, à dégainer un fusil sous le menton d’une personne qui venait de l’embrasser, soit elle à un compte à régler avec le type, soit elle à des problèmes plus grave… mais dans l’œil de la femme, sa pupille, n’était pas stable. Elle n’était pas fixé, pas sur d’elle… c’était très étrange. Une chose inhabituelle, c’était son cheval, sa réaction était un signe de recul.

Octave attendu quelques instants, un instant ou les émotions se stabilisent. Qu’importe si ce sont de l’énervement, de l’incompréhension, ou tout autre sensation. Octave, toujours face à la cow-boy, descendit en arrière les deux marches de l’entrée du saloon. En bas des marches, il aurait imaginé qu’elle pouvait lui tiré une balle dans le dos. Mai sa pupille, lui faisait croire le contraire. Du fait qu’il avait reculé et descendu les deux marches, il ajouta une phrase, aussi calme possible. Le cheval redevenait calme. Octave a bien fait d’écouter la réaction de son cheval.


- Voila. Je vais prendre mon cheval, te tourner le dos, je vais me diriger vers le bureau du shérif, attaché la selle de mon animal sur le poteau d’entrée du shérif, je vais entrer à l’intérieur. C’est ce que j’avais l’intention de faire après que mon cheval s’est hydraté. Est-ce que ça te vas ?

Octave voulait s’assurer, qu’en disant ce qu’il allait faire, elle allait retrouver son calme, contrôler ces émotions et remettre une légère mis en confiance.

_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Mar 10 Déc - 21:21

Margaret gardait le cow-boy dans sa ligne de mire, son regard fermement braqué sur lui, respirant profondément et lentement. Elle resterait sur la défensive jusqu’à ce qu’il lui ait rendu son espace vital. Heureusement que la rue était quasiment déserte en ce moment-même, autrement la scène aurait eu de quoi affoler les passants…

Le voyageur, bien que perturbé par la réaction excessive à laquelle il avait du faire face -ce qui était compréhensible - semblait avoir saisi le problème car il prit l’initiative de reculer, montrant à la jeune femme qu’il ne lui voulait aucun mal. Il prit même la peine de détailler tous ses faits et gestes à venir pour lui montrer qu’il ne l'attaquerait pas en traître. Dur à croire après ce qu'il venait de faire alors qu'elle avait le dos tourné...

Pour sa part, elle avait beau avoir été surprise et chamboulée, elle n’aurait pas tiré. Seulement, pour quelqu’un comme elle qui ne savait pas mettre de mots sur ce qu'elle ressentait, incapable d'établir un dialogue rationnel -et encore plus lorsqu'elle perdait ses moyens- sa carabine prenait facilement la place des mots et servait d'arme de dissuasion.

Margaret ne parvenait décidément pas à cerner cet homme… Toutefois, le fait qu’il ait reculé lui permit de reprendre son calme. A sa question de savoir si ce qu’il allait faire par la suite lui convenait, elle répondit en abaissant son arme. Ce geste indiquait qu’elle acceptait le deal. Néanmoins, telle une sentinelle, elle ne le quitterait pas des yeux jusqu’à ce qu’il ait disparu de son champ de vision…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo

avatar

Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Mar 10 Déc - 22:20

- Quand tou auras terminé de rouler des galloches, on pourra peut-être discouté toi et moi. Yé crois qu'on a des choses à se dire...

C'était l'accent chantant de Joanna. Accoudée aux portes battantes du saloon, la jeune femme portait un regard amusé sur la femme honnête, un sourire en coin. Depuis combien de temps était-elle là ? Difficile à dire, son agilité et sa souplesse lui permettait de se discrète contrairement aux autres bourrins des environs. Et le fait de ne pas porter d'armes et simplement les tissus légers de sa robe était aussi un bon avantage à sa discrétion.

Elle s'amusait de voir à quel point un simple baiser volé avait semé la confusion chez la jeune pistoleros. Mais elle n'était point moqueuse, loin de là. Elle restait elle même une femme avec toute sa sensibilité même si elle cachait souvent cette dernière sous une attitude fière et parfois brutale.

- Yé t'offre un verre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle

avatar

Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Mer 11 Déc - 17:39

Octave s’est remis à côté de son cheval, déroula l’attache. Pendant ce temps, une femme, surement une amie à elle, sortie du saloon et l’invita à boire un verre. Octave continua ce qu’il allait faire. Traversant avec son animal la grande rue, le vent passa sur ces cheveux, lui disant qu’il y a bien eu de mauvaise onde dans le coin cette après-midi. Arrivé de l’autre côté de la grande rue. Octave se trouva devant la porte du shérif. Consciencieusement, il attacha son cheval sur le poteau fait pour cela, tourna la pogné de la porte, entra dans le bureau du shérif et referma la porte derrière soi.

Octave était bien arrivé en ville. Lui qu’il n’aime pas passer inaperçue dans les lieux public, il a eu droit des honneurs avec tapis rouge. Surement pas dans le bon sens du therme, mais tout ce qui est froid, léger, ce n’était pas sa tasse de thé. Le cri de la femme, l’arme enclenché, et tout ce qui s’en suit, comme toute ville qui se respect, il a du connaitre pire, et ça devenait surement une habitude, sinon, a quoi sert un shérif dans cette ville. Mais ce qui étonné octave, dans cette histoire. C’est de vivre un moment intriguant dont il n’avait pas la clef. Rien n’était palpable. En tout cas, ce qui est sur, c’est qu’il avait bien choisie la ville pour espérer trouver du job. Si il était arrivé ici avec comme seul guide, un chat courant contre le vent, là, il aurait cherché une autre ville. C’était loin d’être le cas.

Peu importe les signes du destin, peu importe, si la carte était resté coincé et qu’il conté des signes favorable ou non. Au final, ce qui était essentiel, c’est que tout le monde allaient bien. Pas de meurtre, pas d’engrenage. En tout cas Elle… la femme mystérieuse… C’était sur, elle était dans un engrenage dont Octave ignoré la raison, mais ne se sentant pas en cause, il revenait à ces fondamentaux. Desperados, chasseur de prime et joueur de poker.


_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Jeu 12 Déc - 19:50

(faut pas lui en vouloir à ma Maggie... elle est passée par des moments difficiles du coup elle est un peu (un tout petit peu) dérangée... Smile)

Margaret fixait le voyageur s'éloigner d'un œil qui avait retrouvé sa froideur habituelle. La vague de colère s’était estompée, la jeune femme avait repris le contrôle sur ses émotions et était redevenue maître d'elle-même. Aussi pouvait-elle suivre le cow-boy du regard, son visage figé, sévère, jusqu'à ce qu'il disparaisse dans le bureau du shérif. A ce moment-là, et seulement à ce moment-là, elle se sentit libérée d’un poids qui l’avait oppressé l’espace de quelques secondes. Ce mélange de peur de l’inconnu et de perte totale de la maîtrise de soi s’évanouissait en elle alors qu’elle reprenait enfin ses repères. Elle ferma les yeux et prit une profonde respiration.

Quelle drôle de rencontre elle venait de faire. Quelles étranges sensations. Margaret se surprit à passer ses doigts gantés sur ses lèvres, comme si elle voulait effacer ce souvenir, tout en étant étrangement intriguée par ce dernier…

- Quand tou auras terminé de rouler des galloches, on pourra peut-être discouté toi et moi. Yé crois qu'on a des choses à se dire…

Margaret se retourna brusquement.

"Toi ! " s’exclama-t-elle

C’était la troisième fois qu’elles se rencontraient. Et la dernière fois n’avait pas été une réunion d’enfants de chœur… comment pouvait-elle oser se tenir ainsi devant elle après avoir braqué un commerce sous ses yeux ? Provocation ou inconscience, pour Margaret c’était du pareil au même, et cette femme ne lui inspirait décidément aucune confiance. Boire un verre en sa compagnie ? Si elle était capable de mener des cambriolages, elle était aussi probablement capable de mettre du cyanure dans son breuvage…

Margaret fronça les sourcils. Pourquoi revenait-elle la chercher sachant qu’elle savait qu’elle ne la portait pas dans son cœur ?...

"Viens-en aux faits, marmonna-t-elle en s’approchant d’un pas lourd vers la jeune mexicaine, c'est quoi ton problème ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo

avatar

Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Jeu 12 Déc - 20:52

- 'Moi au moins , yé sais ce que yé veux...' dit-elle avec un sourire amusé, 'Mais bref...'

La jeune femme poussa les battants pour se retrouver sur la terrasse du saloon avec Margaret. Elle était habillée d'une robe blanche surmonté d'un corset noir, mettant en valeur son pendentif en forme de croix. Comme souvent, ses tenues étaient simples mais du plus bel effet sur elle. Elle planta ses bottes dans le sol, en face de la chasseuse de prime, s'appuyant légèrement sur la rambarde, ses doigts furetant avec le bois de la balustrade.
Son air s'était assombrit, son regard noir fixait les yeux de Maggie, comme pour tenter de lire les tréfonds de son âme.

- Comme yé ne veux pas mourir de cette étrange maladie que l'on appelle la balle dans le dos, yé préfère mettre les choses au clair. Toi, tou as l'air de quelqu'un qui gagne sa vie en s'occoupant de personnes comme moi. Alors soit tou veux qu'on règle ça dans la grande rue, soit on efface cé qui s'est passé à l'épicerie et on continou à vivre normalement sans la crainte de se faire touer par derrière. pour ma part, ta parole de femme honnête me souffit...


Qu'est ce que ça avait l'air d'être simple dit comme ça. pourtant Joanna n'avait aucune arrière pensée et croyait vraiment en ce qu'elle disait. Elle était prête à faire confiance à cette inconnue et à prendre sa parole comme argent content. Mais l'inverse serait sans doute plus difficile. Sans ployer le regard, sa voix suave demande:

- Qu'en dis tou ?


Son corps balançait légèrement de droite à gauche pour tenter d'amadouer la pistoleros tandis que ces longs cheveux de jais se laissaient guidé par le vent.
Soit, Joanna n'avait sans doute pas l'art et la manière de se faire des copines...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Dim 15 Déc - 12:20

Margaret n'aimait pas se donner en spectacle, et même si les rues étaient quasi désertes en cet après-midi, s'engager dans un duel ici, c'était s'exposer à une foule de témoins dont elle n'avait nullement besoin. D'un autre côté, il était inconcevable pour elle de laisser repartir la mexicaine comme si de rien n'était. Elle n'avait pas oublié le fiasco dont elle avait été l'auteur à l'épicerie, ni la terreur qu'elle avait inculqué à madame Chatterton, et le fait de l'avoir laissée s'enfuir lui était péniblement resté sur la conscience. Elle ne pouvait pas refaire la même erreur, non, cette fois-ci elle ne la laisserait pas filer...

Aujourd'hui, elle n'avait pas d'otage, plus de chantage, mais était-elle une femme de parole ? qui ne lui disait pas qu'elle avait une flopée d'alliés cachés derrière les balustrades prêts à la descendre lâchement? Margaret pour sa part avait bien trop d'honneur sous son cache-poussière... et elle préférait prendre le risque d'engager le duel plutôt que de laisser repartir la mexicaine et faire comme si de rien n'était. Son attitude légère et désinvolte l'agaçait, elle jouait avec elle, mais elle garda son calme et se jura de la remettre à sa place vite fait bien fait, dans les règles de l'art.

Margaret se munie d'une cartouche qu'elle introduisit dans la chambre de sa carabine puis plongea à nouveau son regard dans celui de la fauteuse de troubles. Un regard qui disait "une balle me suffira".

Elle descendit les marches du saloon et se plaça en plein milieu de la rue. Retirant son manteau, elle le jeta sur le côté, dévoilant une chemise crème qui n'avait pas peur d'être tachée de sang. Une façon d'impressionner, sans aucun doute, une façon de dire "je n'ai pas peur de la mort".

Margaret fixa la jeune femme dans les yeux, l'invitant à venir la rejoindre pour en finir une bonne fois pour toutes. Encore une fois, elle prenait un risque, mais c'était moins insupportable que de laisser son sens de la justice au placard en fermant les yeux sur ce qu'elle avait fait. Par ailleurs, elle ne comptait pas la descendre, elle avait encore quelques questions à lui poser avant de l'envoyer derrière les barreaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo

avatar

Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Dim 15 Déc - 19:54

- Bien, comme tou veux... J'espère ne pas mourir alors que j'allais changer de métier...

Hé bien apparemment, la cow-girl ne la portait pas dans son coeur. Mais Joanna avait l'habitude, en général, son comportement énerve au plus haut point les gens bien. Il suffisait de voir comment Francis la rabrouait pour comprendre. Au contraire, les pourris aimaient bien ses manières. C'était sa façon à elle de faire le tri.

En tout cas, la muette savait comment faire pour impressionner les gens, une seule balle, dégager son manteau pour faire apparaître la cible de sa chemise. Un jeu dangereux...
Joanna la regardait descendre les marches, accoudée à la balustrade pour lui lancer.

- Tou devrais prendre plousieurs balles dans ta carabine. Mais peut-être n'as tu jamais touer ? Primo, si tou rates le toueur d'en face, il n'aura pas forcément la même clémence, tou mourras le temps de recharger. Deuxio, les méchants ne se baladent pas forcément tout seul. Souviens toi, nous étions d'eux à l'épicerie...

Tequila Jo descendit à son tour les quelques marches du saloon tandis ue le vent soulevait sa robe légère. Elle écarta les cheveux qui se collaient devant ses yeux pour les écarter derrière ses oreilles tout en fixant Margaret.

- "Tou sais que je fais ça très bien ? L'hiver dernier j'ai abattou un loup en pleine course alors qu'il se jetait sur la gorge de Francis. Mes doigts étaient gelés et pourtant je l'ai aligné en pleine tête. Réfléchis quand même, ça me ferait mal de crever le cœur de ton amoureux... c'est dour de vivre sans celui que l'on aime..." dit-elle avec une pointe de nostalgie.


Après ces quelques paroles, elle partit à l'opposé pour se placer en face de la pistoleros. L'air était encore frais en cet fin d'automne. Le vent léger lui rappela qu'il lui manquait quelque chose au niveau de la ceinture... C'est vrai ça, quand elle se mettait en robe, elle ne portait pas d'armes. C'était plutôt embêtant dans la situation présente. Elle cria pour se faire entendre.

- Tou permets ? Je vais demander si quelqu'un peut me prêter une arme au saloon ? J'imagine que de toute façon, tou ne tirerais pas sour quelqu'un de désarmer ou quelqu'un qui te tourne le dos ? Grave erreur encore... Je reviens...


La jeune femme s'avançait vers elle d'une démarche assurée pour rejoindre le saloon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   Mar 17 Déc - 19:14

Margaret resta les pieds ancrés dans le sol en attendant que son adversaire daigne la rejoindre. Autant la jeune cow-boy savait qu'elle ne voulait pas lui ôter la vie, autant ce n'était visiblement pas réciproque, et ce petit jeu risquait de devenir plus dangereux que prévu... Comble du comble, celle qui avait réclamé elle-même le duel se trouvait dépourvue de toute arme - si l'on omettait sa langue qu'elle avait assez déliée pour ce qui était de vouloir faire sortir Margaret de ses gonds.

Tous les sous-entendus qu'elle faisait défiler dans l'esprit de la jeune femme parvenaient pour la majorité à ricocher sans conséquence. Margaret était plus facilement déstabilisable par un baiser volé que par l'idée de se faire envoyer six pieds sous terre - d'ailleurs le simple fait que la mexicaine mentionne le terme d'"amoureux" crispa les traits de son visage l'espace d'un court instant.
Bien que l'anecdote du loup abattu en pleine course était quand même impressionnante, il fallait le reconnaître, elle avait noté que la fauteuse de troubles était plus malicieuse que sanguinaire, et elle n'était pas certaine qu'elle puisse descendre quelqu'un aussi facilement qu'elle ne le prétendait.

"pas si vite..." lança-t-elle en voyant qu'elle se préparait à s'éclipser à nouveau

Qui ne lui disait pas qu' "aller demander une arme au saloon" signifiait en réalité "aller chercher du renfort au saloon" ou bien "prendre la poudre d'escampette" ? Qui plus est, le "j'allais changer de métier" ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd... Margaret eut un reflexe éclair, se positionnant sur la trajectoire de la mexicaine, et interposant sa carabine à l'horizontal sur son chemin, le corps de metal en travers de son ventre, l'empêchant ainsi d'aller plus loin. Elle se tenait tout près et plongeait son regard impassible dans le sien. Elle marmonna alors, sans se donner la peine d'articuler, elle était assez proche pour qu'elle l'entende :

"c'est pour qui que tu bosses ?"

Elle faisait bien évidemment référence au braquage de la dernière fois. Mettre la jeune femme en tôle c'était une chose. Mais lorsqu'elle s'est enfuie avec le butin, ce fameux jour, Margaret avait eu l'intuition qu'elle ne l'emportait pas pour elle... Rien ne lui disait qu'elle lui répondrait, probablement qu'elle nierait ou mentirait, mais ainsi la pistoleros posait ses intentions futures : éradiquer le mal à sa racine et éliminant celui ou celle qui tirait les ficelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[termine]A la rencontre d'une nouvelle ville.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arrivée dans une nouvelle ville.
» FINI - Nouvelle vie dans une nouvelle ville - avec Chad Wilder
» Kaitlyn Clark// Une nouvelle vie dans une nouvelle ville
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» Petite nouvelle du Renard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sunset Hill :: La grande rue-
Sauter vers: