Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le clairon sonne toujours deux fois... (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tequila Jo



Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Le clairon sonne toujours deux fois... (libre)   Lun 7 Oct - 20:07

Le regard vague, Tequila Jo regardait le fond de son verre d'alcool. Elle repensait à la nuit où toute l'expédition avait failli mourir, lorsque ce cauchemar sorti des abysses pour tous les dévorer...

Il fallait vraiment qu'elle termine rapidement son "travail" avant de se faire tuer par ces ombres ou tout simplement se faire plomber lorsqu'un shérif aura été élu... D'ailleurs vu le temps que ça prenait, Baxter et Leroy devait trouver leur compte à ce que la situation à Sunset perdure:

Baxter pouvait envoyer sa bande corriger les malheureux qui lui devait de l'argent en plein jour, tandis que Leroy s'amusait à faire porter le chapeau de ses derniers casses à Baxter.
La conclusion de tout cela ? L'homme est pourri jusqu'à la moëlle et fait vivre l'enfer à son prochain.
Et au milieu, y avait des petits gars qui n'ont rien demandé du genre Francis. mais l'homme honnête n'avait que peu d'espoir de faire de l'argent et elle, elle devait racheter sa ferme...

Tout ça pour dire qu'en ne faisant confiance à personne, son seul ami à sa table était ce verre d'alcool. Ce n'était pas glorieux, mais au moins elle était toujours en vie et plus riche qu'avant.

Il n'y avait pas forcément foule ce jour là, aussi quand une tripotée de gars descendent de leurs chevaux en gueulant des propos salaces, ça s'entend.
C'était l'heure des emmerdes, aussi Tequila termina son verre pour s'apprêter à partir. Une femme seule dans un tripot, ça attire toujours l'oeil, surtout si cette dernière était mignonne.
Autant déguerpir avant qu'un lourdaud vienne l'aborder et qu'elle doive le corriger. Même si elle avait fait des progrès dans le maniement du colt, elle n'était pas à l'abri de cette étrange maladie qui touche parfois les bien portant; à savoir la balle dans le dos.

Mais déjà les bottes des indigents foulaient le sol et s'avançaient vers les portes battantes. Joanna s'abstena de se diriger vers le bar pour aller payer son verre. Ne jamais tourner le dos au danger, il pourrait mal le prendre.
La jeune femme, vêtue de son poncho aux teintes poussiéreuses, resta donc assise scrutant la menace qui allait apparaître...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Jiang Fen



Messages : 63
Points XP : 58

MessageSujet: Re: Le clairon sonne toujours deux fois... (libre)   Mar 8 Oct - 18:16

Chevauchant en compagnie d'une poignée de cavaliers, le jeune Jiang arriva bientôt au saloon. Il n'y était pas allé très souvent par le passé mais tout de même assez pour faire voir sa face de citron à suffisamment de gens dans la ville. Mais là, il y avait un changement notable dans le sens ou la face de citron n'était pas qu'un simple civil accompagnant quelques militaires dans leur virée au bar, mais bien un militaire à part entière avec uniforme, arme de service et tout le toutim... Et en plus ils étaient pas venus pour juste un verre mais bel et bien pour se prendre une méchante cuite ! Et dire qu c'est avec vos impôts que ces gens sont payés chers Américains...

L'entrée du groupe de ces cinq cavaliers fut relativement bruyante et McTavish, l'aîné et sergent de la bande commanda d'une voix forte.

- Oh barman! 5 tord-boyaux ! C'est un grand jour aujourd'hui !
Intrigué, l'homme s'était exécuté avec un sourire et au moment ou le groupe avait atteint le bar, 5 verres remplis de whisky frelaté étaient prêts. Le barman demanda alors, curieux.
- Qu'est-ce qu'on fête ?
- Le gamin ! On fête ses 17 ans et son engagement dans la cavalerie de l'oncle Sam. Cul-sec !

S'exécutant comme si c'était un ordre, le jeune Jiang attrapa son verre et le vida d'une traite, toussant au passage d'une manière qui fit rire tous les clients de l’établissement. Ce n'était pas qu'il n'était pas habitué à l'alcool en plus ! Mais là il était tellement fort et ça avait été bu à une telle vitesse qu'il n'avait put s'empêcher de tousser de manière aussi sonore.
Aussitôt bu, aussitôt resservit, Jiang contempla son verre d'un ai songeur en se disant que quand ils avaient parlé de lui bourrer la gueule, ils ne plaisantaient pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo



Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: Le clairon sonne toujours deux fois... (libre)   Ven 11 Oct - 17:42

La Justice de l'Ouest était là, une raison de plus pour partir plus vite. Enfin, bon, ce n'était pas pour elle qu'ils venaient, juste pour faire dégobiller le petit... un jeu de mecs attardés quoi...


La jeune femme se leva pour rejoindre les hommes vers le bar. Ses éperons claquaient en cadence régulière, aussi précis que le rythme d'un métronome tandis que ses hanches se trémoussaient dans un va et vient sensuel.

Elle sortit sa main gauche du poncho pour déposer sur le comptoir quelques pièces de monnaies.

- Pour mes consommations.

Son regard croisa subrepticement le jeune homme lorsque ce dernier termina son verre cul sec.
*Toi mon coco, t'es mal barré" pensa-t-elle.

- On dirait que tou vas avoir un plancher à récurer Flint (c'est le nom du barman)...

Elle se retourna pour repartir lorsque McTavish l'attrapa par le bras:

- Hola ma mignonne, y a peut-être des choses que tu pourrais montrer à notre recrue pour son anniversaire...

Ben voilà, ça n'avait pas manqué... Elle plongea son regard noir dans celui du sergent et se rapprocha de lui comme pour l'embrasser:

- Comme l'intérieur de ta cervelle ?

On entendit le bruit d'un chien et McTavish pu sentir une pression sur ses attributs masculins.

- Il faut se méfier des femmes du coin. Il paraît qu'il y en a oune qui assommé un loup et toué un autre en plein vol...


Joanna le défia du regard en espérant que le rustre allait lui lâché la grappe et le bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Jiang Fen



Messages : 63
Points XP : 58

MessageSujet: Re: Le clairon sonne toujours deux fois... (libre)   Sam 12 Oct - 21:48

Occupé à reluquer le fond de son verre, le jeune seconde classe Lin n'avait, à vrai dire, pas vraiment prêté attention à la quelconque gent féminine qui pouvait se trouver dans ce bar. Alors que le barman était déjà occupé à resservir un verre à l'ensemble des militaires, Jiang n'entendit pas la remarque de Tequila à propos du sol et elle passa donc totalement au dessus de lui... En revanche pas au dessus du sergent du groupe qui s'était fait un malin plaisir à agripper Jo par le bras, des manières pour le moins impolies que Jiang n'aurait pas hésité à désapprouver s'il n'avait pas été le subordonné de McTavish.

Hélas, ce petit incident en amena un autre d'une taille bien plus importante, du genre qui fit se retourner tous les cavaliers et Jiang le premier, écarquillant de gros yeux en comprenant ce qui se passait. Ca avait été tellement soudain et impromptu que l'ensemble des militaires, Jiang y compris, eurent le réflexe malheureux de venir enserrer la crosse de leurs revolvers... Un réflexe malheureux que, bien heureusement, ils eurent tous la présence d'esprit d'interrompre avant d'aller plus loin, par crainte de désastreuses représailles pour l'appareil de McTavish.
Bien sûr que ce dernier n'en menait pas large, mais ce n'était pas la première fois qu'il faisait face au danger et il dévisageait Tequila d'un air grave et provocateur à la fois : si elle comptait sur lui pour s'écraser, elle était mal barrée.

Ce fut Jiang qui, le premier, relâcha la crosse de son colt et s'avança vers la demoiselle en prenant la parole d'une voix la moins menaçante possible alors que toutes les discussions s'étaient arrêtées dans le bar et que tous les regards pointaient vers les militaires.

- Mademoiselle, je vous prie de d'excuser ce gros goujat. Ce qu'il a voulu dire d'une manière aussi maladroite c'est que je serais ravi d'offrir un verre à une jolie femme pour fêter mon anniversaire. Avec votre accord bien entendu, je serais enchanté que vous soyez cette dernière.
Ce joli maniement des mots en étonna plus d'un et Jiang faisait parti d'eux. Le sergent compris cependant le propos de goujat et lança un regard sévère à Jiang qui lui tînt tête avec un regard tout aussi sévère, lui faisant comprendre que ce n'était pas le moment pour avoir de la fierté mal placée sous peine de perdre ce qui faisait de lui un homme si fier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo



Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: Le clairon sonne toujours deux fois... (libre)   Mar 29 Oct - 18:45

Les yeux de la belle dériva sur le jeune asiatique qui avait prit la parole. Elle fusilla, du regard seulement, le sergent avant de baisser son chien et rengainer son colt. Elle leva un sourcil, étonnée:

- Des gentlemans dans l'armée, c'est ploutôt rare...

Elle toisa l'ensemble des légionnaires puis retira vigoureusement son bras des mains du sergent.

- C'est d'accord à condition que ce roustre ne pose plous ses sales pattes sour moi... Il faudrait pas gâcher l'anniversaire du petit.

Elle avait quelque chose d'animal dans ses gestes et son magnétisme. la jeune femme s'accouda au comptoir et commanda:

- Une autre Tequila Flint s'il te plaît.

On pouvait parfois se poser des questions sur son addiction à l'alcool, en fait, le seul truc qu'elle savait, c'est que sa constitution lui permettait de boire comme un homme. Et ça, ça impressionne toujours...

- Pourquoi vous avez pas fêté l'anniversaire du petit à Canyon city ? C'est plus près du fort et moins dangereux.

Voilà, voilà, il fallait bien une raison pour la desperados s'intéresse à des hommes de loi... C'était mauvais pour son fond de commerce tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Jiang Fen



Messages : 63
Points XP : 58

MessageSujet: Re: Le clairon sonne toujours deux fois... (libre)   Mer 30 Oct - 20:34

Le jeune Private détourna la tête pour souffler un grand coup et, par ce geste, extérioriser le stress qui s'était accumulé en lui au cours de ces quelques secondes. Mais celui qui évacuait le plus de stress là maintenant c'était le sergent qui se trouvait particulièrement satisfait d'avoir put sauver son organe reproducteur.
Tandis que le sergent était occupé à s'allumer un cigarillo et les autres soldats à dévisager Tequila Jo, le jeune Jiang se rapprocha du bar et posa sa casquette en interpellant le barman pour qu'il leur verse deux verres de tequila, se permettant une remarque qui ferait encore plus bouder le sergent.

- Il faut bien des gentlemen pour contrecarrer des goujats comme çà, ça fait une moyenne.
Dit-il en ricanant, la remarque faisant aussi rire les autres soldats, sauf le sergent. En buvant un peu d'alcool qui lui fit autant de bien qu'un verre de décapant, Jiang demanda.
- Alors comme ça vous êtes Mexicaine?
Entre l'accent et le penchant pour la tequila, ce n'était pas difficile à deviner... A moins qu'elle soit une superbe actrice. Concernant la question de l'anniversaire, c'est le sergent qui y répondit en maugréant.
- Les femmes sont moins difficiles ici... Normalement.
Encore une remarque qui fit bien rire tous les militaires et que le sergent laissa passer mais en renvoyant quand même un regard qui signifiait :vous, vous allez voir demain matin".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo



Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: Le clairon sonne toujours deux fois... (libre)   Sam 23 Nov - 22:16

Ainsi l'armée n'était pas venu rétablir l'ordre et la justice à Sunset Hill et c'était tant mieux pour elle.
Tequila regarda le sergent pour simplement lui glisser quelques mots:

- Hé bien vous pourrez dire à ceux du fort qu'à la vérité, les femmes sont plous faciles à Canyon City.

Ca ferait toujours des gêneurs en moins dans les parages...

- Il faut bien des gentlemen pour contrecarrer des goujats comme çà, ça fait une moyenne.

*Ha bah toi mon coco, profite de ta sortie, ça risque d'être la dernière avant longtemps...* Pensa Joanna en songeant à la vengeance de son supérieur dès le lendemain.

Hormis ça, la remarque était amusante, Joanna esquissa un sourire. La suivante par contre était aussi lourde qu'un troupeau de bisons chargeant vers elle. Soit la jeune recrue avait eu un éclair de génie avant, soit l'alcool commençait à faire son effet. Surtout que le chinois ne semblait pas en avoir l'habitude. D'un ton lasse, elle porta son verre d'alcool aux lèvres avant de tourner la tête et d'ironiser:

- Votre perspicacité me laisse sans voix. Yé souis bien né au Mexique, mais mes parents étaient d'origine italienne d'où moins avant de se faire touer par des blanchisseurs chinois. Depouis, yé mé souis yurée de touer tous les yaunes que yé rencontreraient... Finissez votre verre monsieur le gentleman, qu'on règle nos affaires dehors...

Elle termina sa tequila cul sec avant de se mettre dos au bar, s'accoudant comme un homme, la mine grave.

Le piano avait cessé de jouer apportant un silence sinistre aux dernières paroles de la mexicaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Jiang Fen



Messages : 63
Points XP : 58

MessageSujet: Re: Le clairon sonne toujours deux fois... (libre)   Dim 24 Nov - 0:22

Jiang aussi avait aperçu le regard de son supérieur. Certes, il était (ou du moins avait été jusqu'à cet après-midi 14h, le moment où il avait enfilé cet uniforme) la mascotte du fort et le petit frère spirituel de nombre de soldats, y compris le sergent... Mais maintenant qu'il était officiellement un membre de l'armée de l'oncle Sam, il se rendait compte qu'il y avait des paroles qu'il ne pouvait peut-être plus se permettre... Le sergent et sa nature pour le moins rancunière ne tarderaient certainement pas à le lui rappeler mais quand même, pour son anniversaire, il espérait que ce dernier se montre indulgent.

Les paroles qui sortirent ensuite de la bouche de la demoiselle laissèrent pantois le jeune Jiang et les autres militaires : son air ultra-sérieux laissait augurer un peu d'orage à l'horizon et à la réflexion, le jeune private arriva à la conclusion qu'elle était soit une bonne actrice comme il l'avait imaginé précédemment, soit une idiote suicidaire... Les deux étaient hautement envisageables étant donné la réaction qu'elle avait eu à l'accroche du sergent, certes pas très poli, mais qui ne méritait certainement pas de se faire braquer un derringer sur les parties génitales.

Jouant la carte de celui qui se méfie de ce qu'on lui dit (dans les deux sens du terme) le jeune Jiang but son verre un peu plus lentement et répondit à Tequila, solennel.

- Oh... Eh bien... Si c'est véritablement ce qui s'est passé je suis.... Désolé, pour votre famille. Sincèrement. Mais, sachez aussi que je n'ai strictement rien à voir dans tout ça aussi et que "l'affaire" dont vous parlez ne me concerne nullement.
Lui aussi termina son verre cul-sec : que ce soit vrai ou pas, il ne se laisserait pas intimider et i elle voulait vraiment une bagarre, elle l'aurait mais il tenait d'abord à essayer de la convaincre qu'elle avait tort de voir les choses comme ça... Même si ça ne servirait à rien. En tout cas il était sûr d'une chose c'est qu'il aurait pensé que la célébration de son anniversaire se passe autrement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo



Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: Le clairon sonne toujours deux fois... (libre)   Dim 24 Nov - 9:16

Elle regarda le chinois terminer son verre. Au moins il semblait en avoir d'en le pantalon. A moins que ce n'était que pour impressionner ses collègues. Ses yeux dérivèrent vers la porte du saloon avant qu'elle ne se mette à éclater de rire, un rire communicatif qui commençait à contaminer la salle.

- "Yé te taquinais mon p'tit ! Il n'est yamais bon d'abandonner son sergent dans les affres de la solitoude et des moqueries."
dit-elle le sourire aux lèvres.

*Au moins ça lui évitera peut-être de nettoyer les toilettes à la brosse à dents demain*
Elle le regarda gentiment en inclinant la tête.

- Mes parents étaient mexicains aussi, mais fais attention à tes préjougés...

Ses bras se désolidarisèrent du bar pour retomber près de son corps. Elle fit un signe de tête au militaire.

- Yé doit y aller. Messieurs les gentlemen, Joanna vous saloue. Merci pour le verre !

Un signe nonchalant de la main et la dame se dirigeait vers la sortie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Jiang Fen



Messages : 63
Points XP : 58

MessageSujet: Re: Le clairon sonne toujours deux fois... (libre)   Dim 24 Nov - 12:52

Jiang fut rassuré de savoir que ce n'était qu'une blague et sourit un peu moyennement lorsque Tequila éclata de rire. Elle l'avait un peu fait flipper quand même, il avait déjà vu plus drôle comme blague ! Par contre le sergent se bidonnait lui...
Quand elle se leva, sa remarque fit hocher la tête à Jiang. Il en connaissait quelque chose des préjugés.

- Mes excuses.
Se contenta-t-il de lui dire très sobrement. Quand elle franchit la porte du bar, il lui dit au revoir avec un large sourire et un signe de la main. Il ne savait pas trop quoi penser de cette demoiselle et cela le retînt de la rattraper, ce qu'il aurait peut-être fait dans d'autres circonstances... Là, il pouvait dire que même s'il la recroiserait avec plaisir, il n'était pas pour autant pressé d'accomplir ce cas de figure...

Tandis que la brune incendiaire quittait le saloon, une autre femme en faisait voir d'autres aux hommes du coin. Collée dans les bras d'un type qu'elle avait auparavant bien fait boire, la belle était en train de lui subtiliser son porte-feuille, ni vu, ni connu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le clairon sonne toujours deux fois... (libre)   Aujourd'hui à 10:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Le clairon sonne toujours deux fois... (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-
» La foudre frappe toujours deux fois
» Je ne te le dirais pas deux fois. [Pv: Alexandra Carpenter]
» Faith ✝ "Si j’avais un pistolet et deux balles dedans, avec toi, Hitler et Ben Laden dans une pièce, je te tirerais deux fois dessus."
» Je t’aime une fois, je t’aime deux fois, je t’aime plus que le riz et les petits pois.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sunset Hill :: La grande rue :: $hiny $pade $aloon-
Sauter vers: