Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Quête] El sombrero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Octave Tavstyle



Messages : 165

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Mar 7 Jan - 22:36

Un peu plus du mi-chemin de la bataille qui se produisait du lieu en question, Octave regardait derrière lui, ne voyant personne, il se faisait une raison. Aucun indien n’allait l’aider, mais espérait tout de même que quelques-uns regarderaient. En vain. Mais le cheval entendu quelqu’un arrivé derrière lui. Octave réagissant, tourna sa tête. Une ombre tel un indien sur un cannesson arrivait vers Octave d'un rythme plus lent.. Le voila motivé à essayer de lui faire comprendre sans parler qu’il y a une tuerie qui est en train de se préparer. Espérant ne pas arriver trop tard. Dans la vie il y a toujours des choix à faire, sans qu’on sache d’avance, si cela serait mieux que l’autre plan.

L’indien se pressentait devant Octave, archer dans le dos avec une dizaine de fleches. Octave se mit à un endroit précis pour lui montré de loin ce qu’il se passait. Vu la distance c’était flou, on devinait comme un dessin un maison et des personnages en guise de paysage. Octave montrait un grand rocher qui se trouvé quelques mètres du lieu, pour se positionné. Il montra son cheval lui faisant comprendre en se désignant qu’il allait continué vers eux et désignant l’indien et le rocher si il voulait bien aller en hauteur pour le couvrir. L’indien, faisait comprendre à octave qu’il n’était pas convaincu.


- Tu veux qu’on aille tel des guerrier sur le champ de bataille ? évidemment, tu comprends pas ce que je dis.


L’indien eu un grand sourire. Octave ne savait pas si c’était de la moquerie ou pas. L’indien montra ces habits et celui du cow-boy. Octave ne comprenait pas trop ou ce qu’il voulait en venir.


- Quelque soit ton plan ou j’en sais rien, il faut savoir si tu veux ou pas m’aider Il faut se dépêcher là.

Octave allait partir. L’indien regarda le soleil , ces fléches et le dessins vu de loin... et regardait Octave en penchant la tête sur le côté.


Dernière édition par Octave Tavstyle le Sam 11 Jan - 9:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Jiang Fen



Messages : 63
Points XP : 58

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Mer 8 Jan - 11:52

L'action de Xiang avait été rapide et violente : se relevant de son couvert, il avait tiré au jugé en direction du jeune bandit qui se tenait à côté du porche. Le premier tir avait faillit manquer et ne fit que bousiller on avant-bras droit. Pas mauvais, mais pas bon non plus, même si un tir comme celui-ci n'avait rien d’étonnant vu la vitesse à laquelle il avait aligné son arme... Même à bout portant les échecs sont possibles quand on doit improviser.
Le second coup en revanche ne fut pas la même : la blessure qu'il avait infligée au bras du jeune homme lui fournit un temps supplémentaire pour ajuster son tir après qu'il ai chambré une nouvelle cartouche (temps pendant lequel il avait déjà commencé à aligner la tête). Ce second tir atterrit en plein dans le visage qu'il vit voler en éclats dans une gerbe de sang et d'éclats d'os. Ce fameux Browning avait raison : ces fameuses balles fragmentées faisaient un travail diablement efficace, mais diablement sale également car pendant la fraction de second ou Jiang put apercevoir le visage de l'homme qu'il venait d'abattre, il fallait bien avouer qu'il n'avait plus rien d'humain... Mais Jiang méditerait sur cette horreur un peu plus tard car pour le moment il était nécessaire de se concentrer sur le combat.

Cette réalité revint à lui de manière aussi violente que brutale alors qu'il sentit un immense choc dans sa poitrine, comme si lui avait donné un cop de marteau sur les côtes. En tout cas ça en eu l'effet car le garçon poussa un cri aigu de douleur et de surprise mêlés tandis qu'il était projeté sur le mur derrière lui avec suffisamment de force pour que l'arrière de son crâne le tape. Ce dernier choc le sonna l'espace de quelques secondes, le temps de glisser et se retrouver assis, adossé contre ce mur tandis que du sang commençait à rapidement tremper sa chemise bleue. Jiang avait beau ne jamais s'être fait tirer dessus, il avait sut ce que cette douleur voulait dire avant même que sa tête heurte le mur derrière lui... Il avait commis une grossière erreur en s'exposant aussi longtemps pour aligner son second tir : Ah pour sûr il avait mis dans le mille mais El Sombrero également. Et maintenan il était à terre et saignait, sa casquette avait volé à deux mètres d'ici tandis que la carabine qu'il avait lâchée était à portée de son pied. Jiang planta l'éperon de sa botte dans le sol et s'en servi pour ramener la carabine à portée de sa main gauche tandis que de sa main droite il sortit son revolver de son étui.

Ce n'est qu'en effectuant ces mouvements que Jiang pris conscience de la gravité de sa blessure : jusque là il n'avait rien sentit si ce n'est la douleur provoquée par le coup de marteau, il était tellement absorbé par le combat qu'il n'y avait même plus pensé (le coup sur la tête aidait aussi : il avait un peu perdu le fil pendant une ou deux secondes). Seulement, malgré toute la concentration dont il pouvait faire preuve, bouger comme ça lui fit un mal de chien et alors qu'il allait grogner de douleur, c'est un jet de son propre sang qui sortit de sa bouche pour accompagner un espèce de râle étranglé. Ses yeux emplis de colère et de haine ainsi que le canon de son revolver s'aligneraient sur la position d'El Sombrero dès qu'il aurait un angle de tir.

- You fuckin' shot me you piece of shit !
Hurlerait-il juste avant d'en faire autant : ramenant sa main gauche au dessus du chien de son revolver, il tirerait un premier coup précis et bien aligné avant de vider l'autre cartouche de son barillet en effectuant un tir rapide (Jiang s'était beaucoup entraîné à cette technique, le double tap soit enchaîner les deux tirs très rapidement pour que le recul n'ai pas le temps de faire trop dévier le canon entre le premier et le deuxième tir). Le revolver cracha ses projectiles en direction du leader et même s'ils ne l'atteignaient pas, le but était au moins de le forcer à se retirer car Jiang était toujours là et il espérait bien l'avoir fait comprendre en vidant son arme de cette manière. Qu'importe la blessure qu'il pouvait avoir, Jiang n'abandonnerait pas le combat alors qu'il y avait une famille dans la maison derrière lui qui comptait sur son aide pour les défendre. Une fois les deux balles tirées, il agripperait sa carabine et la brandirait dans la direction d'El sombrero (s'il n'était pas déjà mort) et si ce dernier était à terre, il viserait le bandit blessé qui assaillait Margaret car oui, ce détail ne lui avait pas échappé : ce type venait de tirer sur la ferme et de ce fait, il signait son arrêt de mort.

hrp : je pars du principe que Octave peut toujours éditer son post plus tard de toute façon. Je tire que deux balles parce que j'ai pas vu de point de règle concernant les tirs de couverture : c'est à dire les tirs rapides au jugé dans une direction. On peut tirer plus de deux coups par tour?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin



Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Mer 8 Jan - 11:52

Le membre 'Lin Jiang Fen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster



Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Ven 10 Jan - 19:29

(oh mon dieu mais c'est perdu d'avance tu as fait 6 !! affraid )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin



Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Ven 10 Jan - 19:29

Le membre 'Margaret Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster



Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Sam 11 Jan - 8:20

Les détonations assourdissantes n'en finissaient pas. Margaret percevait mille informations en même temps et avait du mal à trouver des repères. Sa respiration s'accélérait, son cœur s'emballait. Elle était trempée de sueur et tachée de poussière. Un corps tomba raide mort mais elle ne pouvait prendre le risque de tourner la tête pour voir de qui il s'agissait, sans quoi elle prenait le risque de se faire descendre instantanément elle aussi. Elle distinguait néanmoins toujours la couleur bleue de l'uniforme du jeune militaire à ses côtés, elle en déduisit qu'il était encore en vie... jusqu'à ce qu'une nouvelle détonation retentisse et qu'il s'écroule dans un râle terrible.

Le sang de Margaret ne fit qu'un tour. Mais elle n'eut pas le temps de réaliser ce qui venait de se passer : le visage hideux de l'un de ses assaillants était apparu non loin de là, et il n'était pas seul. Les deux frères l'avaient encerclée. Lorsque son regard croisa les canons pointées sur elle, une brutale montée d'adrénaline la prise de court et, instinct de survie plus que de justice, la jeune femme tira. Cette impulsivité lui fit rater sa première cible, en revanche la deuxième fut bel et bien touchée. Pas mortellement, mais touchée quand même.

Et puis tout s'enchaîna à une vitesse folle. A peine s'était-elle retournée pour régler le compte du deuxième frère qu'une pluie de sang vint souiller son cache-poussière, ses mains, son chapeau. Le première frère dans son dos était tombé raide mort et de la fumée s'échappait d'un canon à la fenêtre.

*Mac Harris !...* réalisa-t-elle dans ses pensées

Mais elle n'eut pas le temps d'éprouver une quelconque reconnaissance, son ombre disparut instantanément alors que le frère, vengeur, avait déchargé sa dernière balle dans sa direction.

"NON !!" hurla-t-elle

La rage s'empara d'elle. Elle ne pouvait pas concevoir qu'une fois de plus, elle n'avait pas pu protéger ceux à qui elle l'avait juré...  Toute sa colère constitua sa force et anesthésia ses blessures, elle se saisit de sa carabine et tira dans les jambes du mexicain qui tentait de s'enfuir. Si elle avait visé juste, celui-là ne risquait plus d'aller bien loin.

C'est dans un ultime effort qu'elle prit appui sur le muret et décida de prendre le meneur de toute cette histoire dans sa ligne de mir. Elle ajusta son arme en direction d'El Sombrero, sans avoir remarqué cette ombre qui grandissait dans son dos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur


Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Sam 11 Jan - 14:42

Jet de la Lame
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin



Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Sam 11 Jan - 14:42

Le membre 'L'esprit de l'Ouest' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur


Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Ven 24 Jan - 21:34

[Tu n'as pas tiré de dé pour ton tir Maggie, mais pas grave, on va faire un choix scénaristique]
_______________________________________________________

Maggie ajuste son tir sur les jambes de fugitifs et ce dernier tombe au sol, percer au mollet droit en geignant. Elle peut maintenant à sa convenance s'occuper du chef de la bande.
Hélas, elle ne sent pas sur elle s'abattre la menace d'un couteau effilé lancé au galop.
Une douleur dans le dos au niveau du poumon gauche, une de celle qui brûle de l'intérieur. heureusement, elle n'est que de courte durée car la violence de l'impact fait cogner la tête de Margaret sur son abri.  Un choc, des points blancs et plus rien, black out totale, assommée par la pierre.

La Lame marche maintenant tranquillement vers sa victime, une de plus. La laissant pour morte, il reprend son arme dans sa chair et regarde son visage.

- Oune gamine...


Il essuie le sang et remet son couteau dans l'étui en interpellant son camarade.

- Hey cogno ! Relève toi !

Les autres paroles sont espagnoles mais devenues inaudibles à cause des coups de feu de Lin.

Pour Lin:
 

Notre brave justicier lutte donc contre la douleur et refait à nouveau surface pour défier El Sombrero. Avec une dextérité incroyable, il tire par deux fois vers l'abri du bandit. Malheureusement, ces deux tirs s'écrase contre les planches en les détruisant par grosses lamelles de bois. Quelques unes d'ailleurs allèrent se planter dans le visage d'El Sombrero en le faisant pester. Jimmy aurait pu se satisfaire de la scène si jamais son corps ne l'avait pas rappelé à l'ordre en retombant brutalement au sol.
Choc traumatique causée par la blessure et la remontée trop rapide vers la position debout de Lin, le sang n'a pas pu suivre causant son évanouissement.

En voyant cette scène, les rires gras des mexicains fusèrent. ils sortent de leur tanière, regarde si un autre justicier ne se cacherait pas quelque part. La Lame et El Sombrero se rejoigne devant le corps du militaire.  Malgré tout son courage, ce dernier n'arrive pas à ouvrir les yeux, le rêve et la réalité se mélange mais deux voix ressortent distinctement...

- Une tounique bleue... Ca va pas nous faciliter la vie quand ils vont voir qu'on a toué l'un des leurs... Qu'est-ce qu'on fait El Sombrero ?


- Hum... On va se mettre au vert à San Fernando, un petit moment... Et puis il faut aussi qu'on trouve de nouvelles gâchettes... En attendant, on va faire passer le goût de la révolte aux fermiers...


________________

Alors qu'Octave et son ami indien tente vainement de communiquer, ce dernier pointe le doigt vers l'horizon, l'endroit que le cow-boy pointait peu avant. Une fumée noire et épaisse s'en dégage, montant peu à peu vers le ciel azur.
Ce signe mis les deux hommes d'accord sur le fait qu'il fallait chevaucher rapidement jusque là-bas.

Après une folle cavalcade, ils arrivent sur le terrain du massacre. La ferme des Mac Harris est en feu avec en prime le fermier porté en crucifixion sur le perron. Nulle trace du reste de la famille mais une poupée à moitié calcinée sur le sol fait office d'un bien sinistre présage.

Autour du bûcher des traces de chevaux, de sang. il semble évident que l'on s'est battu par ici. De ce massacre, il reste deux personnes encore inanimée, une jeune femme qu'Octave reconnaîtra facilement, blessée à plusieurs endroits, son sang collé à la terre semble s'être arrêté de couler. Elle porte la trace d'un gros hématome au niveau du front et est allongée sur le sol prêt d'un muret.

L'ami indien s'active car il a trouvé un autre survivant en bien mauvais état. Une jeune tunique bleue avec une grosse blessure au niveau de la poitrine. Voyant que ce dernier est encore en vie, l'indien commence à lui prodiguer les premiers soins.

Si Octave s'avance vers la ferme, il entreverra trois autres corps en train de brûler, ceux d'une mère et de ses deux enfants. Il peut néanmoins s'économiser cette vision d'horreur en s'occupant des survivants...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle



Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Sam 25 Jan - 10:56

Octave et l’indien, galopant comme des forcenés, étaient arrivés sur place, un peu tard diront certain. C’était presque un tableau d’une tuerie qui s’était produit. Une maison brulant de tout flamme, un homme à terre et plus loin une femme… à… terre également et Octave reconnue la personne. Octave voyant l’indien se précipité vers le cavalier pour voir comment il pouvait le soigner, Octave se dirigeait vers la femme. C’était bien elle.

Je sais, ce n’est pas très joyeux, à chaque fois qu’on se rencontre, il y a un souci. Est-ce que je peux vous aider à vous lever ? A vous mettre à l’ombre ?

Essayant de la mettre à l’ombre le temps que la garçon manqué reprenait ces esprits, il demandait à la femme si il y avait des personnes dans la maison. Déposant doucement la femme, octave la laissa quelque seconde et observa le par terre… dans quelle direction ces salauds allaient – ils. Octave s’était mis a crié. Ils n’aimaient pas l’échec.

C'EST QUOI CE MERDIER ? QUELQU’UN PEUT M’EXPLIQUER ?

Disant cela, en s’adressant au ciel, mais parla évidemment au cavalier et de la cow-boy. L’indien avait repéré les traces des chevaux partant vers la plaine. Évidement, ils ne connaissaient pas encore tout les villes par cœur, dans les alentours, mais il demanda au cavalier.

La ville la plus proche dans cette direction c’est ou ?

La colère de Octave lui donna l’envie de partir seul à leur poursuite, pour se venger, mais la raison lui revenait en tête, que sous la colère à chaud, était fortement négatif à réussir les actions. Ils se contentaient de rester pres des blessés. Octave avec son cheval, attaché les autres chevaux l’un à côté de l’autre de façon a que le cavalier et la cow boy puisse se remettre en selle sans qu’ils aient à diriger leur chevaux.

_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Jiang Fen



Messages : 63
Points XP : 58

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Sam 25 Jan - 13:31

L'action avait été aussi brève qu'intense. Mué par l'adrénaline et la colère, le jeune asiatique s'était relevé le sang au lèvres et avait enchaîné les tirs aussi rapidement qu'il l'avait put avant de finalement s'affaisser lourdement sur le sol. La fraction de seconde qui avait précédé sa chute, le jeune homme avait sentit un désespoir s’imprégner en lui, le traverser comme la lame d'un poignard et irradier son corps : c'était donc comme ça qu'il partait, pour rien, sans avoir réussit à remplir son devoir et à défendre ces opprimés qu'il avait juré d'aider... Abattu comme un chien par ces diables qui repartiraient triomphants chez eux. Ce n'était pas possible, relève-toi ! Il devait se relever ! Mais il ne se releva pas.
Allongé sur le sol, les yeux à moitié clos, Jiang pouvait distinguer deux formes floues se pencher au dessus de lui et discuter entre elles. Quand la deuxième voix termina sa phrase, le jeune garçon put clairement entendre sa propre voix lui répondre.

- Noooon......
Un nom faible presque étaient... L'avait-il vraiment prononcé ou se l'était-il imaginé ? Ça n'avait pas d’importance, plus rien n'avait d'importance car c'était la mort qui l'enveloppait maintenant.

Quand il se réveilla, Jiang distingua les cendres qui volaient dans sa direction et le ciel rougit qui lui fit penser aux flammes de l'enfer avant qu'il ne se rende compte qu'il souffrait encore de son poumon. Il était vivant, quelqu'un était penché sur lui, un indien à l'air non menaçant et dont la gestuelle lui laissait penser qu'il était bien là pour l'aider : sinon il aurait déjà scalpé la tunique bleue qu'il était.
C'est en roulant un peu sa tête, la vision d'horreur s'offrit à Jiang alors qu'il vit le corps inerte et désacralisé de monsieur McHarris.

- Non !
Murmura-t-il horrifié en essayant de bouger avant que la douleur ne se rappelle à lui. Il tourna un peu plus sa tête et c'est enfin Madame McHarris qu'il voyait, ou plutôt ce qui restait d'elle et de ses deux enfants, le petit Bobby et leur bébé... Même le bébé...

Les larmes coulèrent des yeux de Jiang à cet instant, tandis que sa main droite serrait le sable, se cordes vocales émirent un long et sourd grognement qui traduisaient toute sa douleur. Jiang ne répondit pas à la "question" d'Octave, il n'était pas en état d'y répondre et même si son poumon perforé l'y avait autorisé, il ne voulait pas y répondre,il le voyait très bien ce qui avait put se passer... Tout ça pour rien.
Intérieurement, Jaing priait le ciel de le laisser mourir, que ce soit le dieu des chrétiens, les dieux de ses parents ou la quelconque entité qui soient au dessus d'eux tous, il le priait, le suppliait de le laisser mourir maintenant, qu'il s'en aille avec ses remords et ses regrets. Il priait aussi pour le salut de son âme car s'il survivait, s'il était un jour capable de monter de nouveau à cheval et de prendre son colt, il irait probablement rôtir en l'enfer pour l'éternité pour ce qu'il ferait subir à ces hommes avant de les envoyer rejoindre leurs victimes...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster



Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Sam 25 Jan - 15:36

Toute sa haine l'avait aveuglée. Dans cet enfer sombre et brûlant où planaient les anges de la mort, elle ne voyait que lui, le meneur de toutes ces atrocités, celui qui tirait toutes les ficelles, celui qui marchait triomphant dans le sang des innocents. Elle n'avait qu'à tirer. Il était à sa portée, elle n'avait qu'à presser la détente... Rassemblant ses dernières forces dans un ultime effort, sa carabine fermement tenue entre ses mains tremblantes, ce serait son dernier tir, son dernier coup, ce serait sa promesse faite aux Mac Harris...

Et pourtant même cela  lui fut refusé.  Alors qu'elle s'apprêtait à ouvrir le feu pour la dernière fois, une douleur violente la transperça dans le dos. On l'avait attaquée en traître. Ces pourritures n'avaient pas une once d'honneur. Elle suffoqua, et puis un éclair blanc la coupa de toute réalité. Sa tête avait violemment cogné le muret, l'assommant sur le coup. Elle tomba dans la poussière, inconsciente, alors que son sang commençait à se répandre sur le sol...

Ce qui se passa par la suite, Margaret ne put en être témoin, ou tout du moins de façon totalement inconsciente. Évanouie, à mi-chemin entre la vie et la mort. Elle se sentait partir petit à petit. Sa vie s'échappait avec le flot de sang qui abreuvait la terre sous son corps inerte. Elle respirait très mal, les battements de son cœur se faisaient de plus en plus faibles. C'est alors que l'odeur des cendres, le rouge des flammes, la chaleur de ce brasier infernal la replongèrent inconsciemment dans le puits de ses cauchemars, lui remettant en face ce cruel tableau qui la hantait depuis tant d'années... Une ferme ravagée par les flammes, une famille massacrée... le cauchemar reprenait vie sous ses yeux.

C'était fini. Ils avaient gagné. A deux contre cinq, comment la justice aurait-elle pu triompher ?

Margaret était emprisonnée dans le cercueil de ses cauchemars, enterrée vivante avec les cris des innocents, leurs fantômes pleureraient jusqu'à la fin des temps, abandonnés, trahis,... Elle avait juré de les protéger, et ils emportaient cette promesse avec eux dans la tombe, victimes de la folie meurtrière d'assassins sans foi ni loi... et de son incompétence.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête] El sombrero
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» rasta boyz (idées)
» Où l'on apprend que le signor Muy Bien El Sombrero n'est pas hombre de palabre
» Desperad'orks !
» Sombrero / P.R.E / Étalon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Ouest sauvage :: Golden River-
Sauter vers: