Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Quête] El sombrero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Margaret Foster



Messages : 189

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Lun 9 Déc - 19:39

Margaret restait dissimulée derrière le mur de pierre qui encadrait la ferme. Elle tentait tant bien que mal de contenir son angoisse grandissante au fur et à mesure que leurs ennemis se rapprochaient. Ils faisaient un vacarme abominable. Les sabots des montures martelaient le sol à toute allure, et les cavaliers signaient leur présence à coup de revolvers, de cris et de rires gras qui résonnaient dans toute la plaine. Ils se sentaient ici comme chez eux, à tord…

La jeune femme glissa un œil au-dessus de la barrière et découvrit la bande de desperados avec horreur. Cinq cavaliers à l’air tous plus mauvais les uns que les autres. Elle déglutit avec difficulté. Si seulement les autres chasseurs de primes du début ne leur avait pas fait faux-bond…  à deux canons de plus ils auraient pu en venir à bout beaucoup plus facilement.

Margaret serra les dents, elle ne supportait pas l’insolence des jumeaux envers la femme de Mac Harris et encaissa en silence les ordres du chef de la bande. Il ne fallait pas se laisser envahir par la colère et la frustration, il fallait rester calme et garder la tête froide… de toutes façons elle ne pouvait rien tenter pour le moment, c’était bien trop dangereux. Elle devait prendre son mal en patience, sortir de sa cachette maintenant c’était s’exposer inutilement à une pluie de plomb…

Elle remarqua alors qu’un des acolytes d’El Sombrero attirait son attention dans une autre direction. D’ici elle ne pouvait rien voir mais elle perçut les bruits d’un cheval au galop. Son teint pâlit presque instantanément : il y en avait un sixième ?!

C’est alors que Lin vociféra à l'intention des fauteurs de troubles. Utilisant l’argument de l’armée pour tenter de les dissuader d’approcher d’avantage. Margaret ouvrit grand les yeux. Pour ce qui était de la discrétion, c’était plutôt raté. Néanmoins, l’effet "tunique bleue" pouvait peut-être s'avérer efficace... en attendant, la jeune femme prit l'initiative de placer l'embout de sa carabine dans une faille au niveau du muret. Si les desperados s'approchaient de trop près, elle était prête à tirer dans les pattes des chevaux afin de les affoler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur


Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Lun 9 Déc - 21:13

Perplexe devant la silhouette à l'horizon qui posait pied à terre, El Sombrero dit à la lame:

- Va voir qui sait.

Sans un mot, l'homme de main s'exécuta et partit à cheval vers l'étranger, ne le quittant pas du regard une seule seconde.

Le second homme encore à cheval cabra ce dernier pour qu'il donne une bourrade dans la porte des Mac Harris, mais cette dernière tint bon. Il n'entendit pas la voix de Lin crier:

- Cette propriété est sous la protection de l'armée des États-Unis d’Amérique, je vous somme de vous en aller sur le champ sinon...


Par contre, les deux frères coururent se cacher derrière les poutres qui soutenaient le toit et sortirent leur six coups. Ils n'avaient pas capter l'origine de la sommation et regardaient affolés tout autour d'eux. Le cavalier ne comprenait pas tout, mais vu le comportement des jumeaux, il arrêta ses bourrades pour tenter de comprendre ce qui se tramait.
En un instant, le silence régnait et avec lui, la tension était montée d'un cran.

El sombrero, toujours aussi calme, n'avait pas bougé d'un iota, toisant la grange, le lieu d'où venait la voix. El Sombrero lâcha son rire gras et moqueur à la face du monde, rompant la trêve silencieuse qui avait envahit l'espace. Sa voix rauque suivit:

- Sinon quoi petit ? C'est marrant parce que moi j'ai entendu dire que l'armée était partie au nord pour protéger le chemin de fer. Donc tu n'es pas un soldat et au son de ta voix, j'suis même pas sûr que tu es du poil au menton...


La répartie rassura ses hommes qui se gaussèrent à leur tour. El sombrero appuya sa carabine sur le dos de son canasson, mettant en joue l'entrée de la grange. Son corps était toujours protégé par son cheval tandis que les jumeaux, plus confiants, avaient même quitté leur protection de bois, comme pour montrer tout l'assurance dont ils étaient capables.

El sombrero continua son discours:

- Allez petit, sors de ta cachette si tu veux vivre. Y a pas de place pour les héros dans l'Ouest. Sinon, je te montre comment on fait pour retrouver une aiguille dans une botte de foin...


____________________________

Et pendant ce temps, parmi les grands rochers autour de la maison, la lame essayait de retrouver le type qu'il avait vu au loin. Le problème dans cet environnement, c'est que le cheval ne passe pas aussi facilement qu'un homme svelte. la lame pouvait dire dans quel coin était Octave, mais il ne l'avait pas en visuel. Décidant que ce petit jeu avait assez duré, il s'exclama:

- Hey, gringo, je t'ai vu. Tou cherches quelque chose peut-être ?

Après tout, c'était juste un type vu à l'horizon et s'il s'attaquait à lui, le reste de la bande allait le poursuivre jusqu'à ce que mort s'ensuive. En outre, la lame n'esquissait pas la moindre menace, tout au plus, une de ses mains n'étaient pas loin de la bandoulière où était rangé ses couteaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle



Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Mar 10 Déc - 14:35

Octave voyait plus clair. Mais il se sentait toujours étranger, de visage il ne connaissait personne. Ce qu’il voyait était simple. Des hommes sur des chevaux allaient à la rencontre des personnes dans une maison. Combien étaient-ils à l’intérieur ?

Au pied de la porte, un chinois ressemblant à un représentant de l’ordre. Une ombre se projetait contre une vitre, mais on ne pouvait définir qui était là. Finalement, ceux qui pose problème, était surement ceux qui étaient sur les chevaux. Dans ce même moment, un type s’approchait de Octave. Et là, plein d’idée traversait son ésprit. Son cheval était un peu plus loin, des pierres plus ou moins gros, était a proximité de lui. Sa chemise, était prêt à être enlever si il fallait. Son jeu de carte était au garde à vous. Octave regardait au coin de l’œil le toit de la maison. Son pistolet était bien accrocher à sa ceinture. Mais dans n’importe quelle conclusion, qu’importe l’issu, pour le moment, il ne voulait rien faire. Il aurait pu attaquer la personne qui venait de lui parler il aurait fallu faire ça en douceur et crée une diversion au moment ou l’un de ces alliés se rendraient compte qu’un des leurs, a eu des ennuis.

Octave préférait attendre que le type réagisse. Il ne voulait pas bouger, et pourtant, il fallait trouver une option de défense. Un seul bruit aurait signalé au type, exactement où il était. L’idée d’octave était d’enlever sa chemise et mettre une grosse pierre à l’intérieur. Et chaque fois que le type s’arrêterait, chaque fois octave s’arrêterait aussi et chaque fois qu’il recommencerait à avancer, chaque fois octave continua son idée. Pour le moment, le cheval d’octave ne bougea pas, c’est ce qu’il voulait depuis le début.

La dernière chose qui intriguait octave, était le camp indien. Est-ce que la maison avait une raison quelconque de rester à proximité de ce camp ? Il en doutait fortement. Si il arrivait de sortir de ce guêpier, il ira voir le camp indien ce qu’il se passe.


_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Jiang Fen



Messages : 63
Points XP : 58

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Mer 11 Déc - 13:31

Jiang se retrouva un peu penaud quand le bandit Mexicain le provoqua, évidement qu’il n’allait pas le prendre au sérieux avec sa voix hésitante et son air juvénile à encore porter des couches. Néanmoins, malgré la peur qui souriait dans ses veines, Jiang se força à garder une certaine constance et répondit à son interlocuteur en serrant toujours plus sa carabine, au point de s’en faire blanchir les phalanges.
- Vos rumeurs sont fausses, l’armée assure toujours la sécurité de ces propriétés et j’en suis d’ailleurs l’agent ici.
Après avoir soufflé un bon coup, Jiang tenta l’intimidation en regardant le Mexicain droit dans les yeux. Rien de ce qu’il allait dire était faux, mais il y avait un peu de bluff et d’exagération.
- Je ne suis pas idiot, je sais que vous êtes plus nombreux que moi maintenant… Mais rien n’est moins sûr quand mes renforts seront arrivés… Et si vous voulez en venir à faire parler la poudre, sachez que j’ai bien l’intention d’emmener un ou deux d’entre vous avec moi. Réfléchissez-y, une chance sur cinq que ce soit vous…
Dit-il en regardant l’un après l’autre les desperados.
- Eh puis, après avoir descendu une tunique bleue, je doute que vous puissiez remettre les pieds sur ce territoire avant longtemps… A vrai dire je doute que mes collègues aient même grand-chose à foutre de la frontière en ce qui concerne des bandits qui ont tué l’un des leurs.
En voyant l’un d’entre eux se diriger vers la porte, Xiang se campa devant l’air décidé et sa carabine à l’épaule… Elle était toujours pointée vers le sol mais de cette manière, il espérait donner plus de crédit au fait qu’il était prêt à combattre ; il ne menaçait pas directement l’homme et ne déclenchait pas les hostilités lui-même, mais il était prêt à réagir au quart de tour. Etant donné qu’il ne lui restait plus qu’à lever l’arme pour lui coller une balle dans la peau cela signifiait une chose : il y passerait à coup sûr. Même si le tireur le plus rapide de l’ouest faisait partit de leur bande, il ne pourrait pas descendre le jeune soldat avant qu’il n’atteigne son camarade.
- You shall not pass
Martela le jeune homme, ferme et sans équivoque. La tension était à son comble et de toute manière, Jiang ne voyait pas comment cela pouvait terminer sans un échange de tir : même s’ils s’en allaient maintenant, ils reviendraient plus tard ou iraient piler une autre ferme, ça n’aurait jamais de fin… Jiang était donc persuadé et déterminé : aujourd’hui, il allait tuer pour la première fois. Il lança à Margaret un très bref regard pour ne pas trahir sa position et lui signifier qu’il lui laissait l’initiative d’engager le combat. De sa position, elle les prendrait par surprise et lui laisserait le temps de descendre celui qui lui faisait face avant de se mettre à couvert. Si les deux cow-boys jouaient bien leurs cartes, ils pouvaient descendre deux des desperados dès les premières secondes de la bataille sans que les deux justiciers n’en pâtissent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster



Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Jeu 12 Déc - 20:17

Margaret grinça des dents. Comme elle le craignait, l'entourloupe ne prit pas. Les mexicains étaient bien au courant du rapatriement des troupes sur Fort Apache et ils ne furent pas impressionnés le moins du monde par le discours de Lin. Ce dernier tenta d'en rajouter une couche en déclarant que ses compatriotes allaient leur porter main forte. La jeune femme était à deux doigts de lui dire d'économiser sa salive, de telles paroles ne fonctionneraient pas sur des adversaires de leur trempe...

Elle sursauta en percevant le bruit d'une porte qu'on essayait de défoncer. Un des cavaliers essayait de forcer la porte de la ferme à l'aide de son cheval. Sur le coup, Margaret redouta que la porte ne cède et qu'il puisse s'infiltrer à l'intérieur, si ça avait été le cas, elle serait immédiatement intervenue, mais cette bâtisse était plus solide qu'elle en avait l'air et heureusement la porte tint bon. Elle allait leur faire gagner un peu de temps. Le seul problème était que la bande s'était dangereusement rapprochée...

*Mais qu'est-ce qu'il fiche ?! Il va se faire descendre !* réalisa Margaret lorsqu'elle vit que son acolyte était sorti de sa cachette, faisant face à l'ennemi et menaçant d'engager le combat.

Margaret s'apprêtait à lui sommer de retourner se mettre à couvert lorsqu'elle remarqua que le chef de la bande avait positionné sa carabine en direction de la demeure des Mac Harris. De si loin, elle ne pouvait pas voir exactement ce qu'il visait mais elle crut qu'il s'agissait du jeune Lin. Elle le vit déjà mort. Foudroyée par un éclair d'adrénaline, elle bondit de derrière le muret et visa les pattes de la monture d'El Sombrero afin de l'affoler et de l'empêcher de tirer.

(je vais faire un lancer de dé pour voir si ça a fonctionné)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin



Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Jeu 12 Déc - 20:17

Le membre 'Margaret Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur


Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Jeu 12 Déc - 21:28

Le jeune Lin fixait le desperados dans les yeux, un échange de regard soutenu. El Sombrero avait maintenant sa cible bien en joue et elle ne pouvait plus lui échapper. Il ricana de façon plus douce, pour ne pas faire trop bouger son arme.
Oui, ce petit avait des corones, mais il était totalement inconscient du degrés de mépris qu'avaient les desperados envers de tels actes de courage. On trouvait toujours de jeune chien fou qui arrivait en ville en quête d'aventure, de jeunes gens pour qui des valeurs telle que la justice, l'honneur et la vie guidaient leur idéal de vie. Hélas la plupart finissait 6 pieds sous terre avant de comprendre leur erreur. Lin ne ferait pas exception.

- Je te l'ai dit petit, y a pas de place pour les héros dans l'Ouest...

Le doigt du brigand allait appuyer sur la gâchette quant, tout à coup, sortit de nulle part, une jeune femme fait feu et tirer vers les pattes du cheval. Affolée, la bête, se cabre et propulse El Sombrero au sol.

Le plus jeune des desperados, qui était encore sur sa monture, descend agilement de son destrier pour se mettre à couvert derrière un tonneau.

Les jumeaux eux, encore surpris par l'effraction de la maudite femme tire vers elle [Avec un petit malus pour l'effet de surprise].

___________________

Du côté des rochers, la lame n'avait pas bougé jusqu'au coup de feu de Margareth. Il comprend que ça se corse en bas et sort son arme de son étui tout en fixant le coin où devait se terrer Octave.

- Si tou veux vivre, yé té conseille de ne pas bouger.

Tout en gardant son colt pointé vers les rochers, la lame commence à dégager son cheval. Lorsqu'il sera assez loin, il tournera le dos à Octave pour entamer une course effrénée vers la ferme. Son but sera alors simple, prendre à revers les indigents qui se sont cachés vers la grange...

_________________________

Stats des jumeaux:
F:2
D:3
A:2
P:2


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin



Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Jeu 12 Déc - 21:28

Le membre 'L'esprit de l'Ouest' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Dé' :

#2 Résultat :


L'un des jumeaux rate sa cible, tandis que l'autre touche Margareth à la cuisse gauche. Une blessure légère pour une dure à cuire comme elle; Margareth - 2 pts de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle



Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Ven 13 Déc - 21:20

Octave voyait son observateur rebrousser chemin. Un ouf de soulagement. Éviter toute tentative irréversible. Dans la maison, ça commençait à partir en vrille. Octave voulait en savoir plus sur le camp indien. Ca ne sentait pas bon. Il ne savait pas pourquoi, mais quelque chose cloché. Engueulade, représailles, intimidation. Une fois que tous les personne entré dans la maison. Octave sortie de l’ombre et s’approchait des chevaux des visiteurs. Il attacha tous les chevaux entre eux, histoire de bien les ralentir. Et en guise de carte de visite, il plaça un valet de trèfle sur l’un d’eux.

Continuant sur sa lancé, Octave partie vers son cheval. Il était resté bien à son poste. Il prit la carte qui rassuré le cheval du retour de son maitre.


- C’est bien, t’as bien fait ton boulot. Dommage qu’il n’es pas venu vers toi.

Essayant de faire rapide mais sans provoquer une émeute, il passa par un petit chemin hors vision de la maison en question et se dirigea vers le camp indien. En revanche, on lui a toujours dit de ne jamais entré dans un camp indien sans y être invité. Octave resta sur son cheval, prêt à galoper si il y avait un problème. Il vérifia son pistolet. Chargé, tout va bien. Il le cacha pour éviter une provocation éventuelle.

- Il y a quelqu’un ?

De l’entrée, il vit comment était placé les tentes. Tous en cafe-conce et en travers, par rapport à l’horizon. De couleurs rouge et vert pour certain. Les plus grandes étaient de couleur noir. Des femmes, des hommes, quelques enfants jouant un jeu méconnaissable. Plus à droite un coin de feu de camp, un type envoyé des messages. Créa des nuages de fumées. Essayait-t-il de communiquer avec un autre peuple ?

- Excusez- moi ?

Une femme sortant d’une tente verte, l’avait entendu. Elle le regardait au loin, et octave montra vraiment qu’il n’était pas entré dans leur camp, mais resta bien devant l’entrée. La femme avança vers octave.

_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Jiang Fen



Messages : 63
Points XP : 58

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Ven 13 Déc - 23:48

Malheureusement, la pitoyable tentative d'intimidation de Jiang ne prit pas (le contraire aurait été étonnant en même temps...) et déjà le Mexicain s'emparait de son arme. A cet instant, Jiang leva son fusil pour mettre en joue le cavalier qu'il menaçait indirectement depuis maintenant un moment. Jiang avait fait un calcul vite fait dans sa tête : la balle qu'el sombrero tirerait serait dans sa peau avant qu'il n'ai le réflexe d'appuyer sur la détente... Autrement dit il était perdu s'il ne tirait pas le premier, mais aussi perdu s'il tirait le premier... son seul espoir reposait sur celle qui attendait un peu plus loin : parce que elle aussi sa balle serait dans la peau du Mexicain avant que ce dernier ne puisse appuyer sur la détente... Jiang se tenait donc prêt à tirer dès que le bruit de la détonation de Margaret arriverait à ses oreilles.

Alors qu'il commençait à se demander s'il n'était pas perdu, la délivrance arriva et le chef de la bande de bandits cessa de le viser pour se contenter de mordre la poussière au sol... Jiang en profita et pressa la détente. Le recul ne le surpris pas, ça faisait des années qu'il s'entraînait. Après avoir tiré, il se précipita derrière son couvert de fortune et actionna le levier de la carabine pour chambrer une nouvelle cartouche.
15 to go...
Pensa-t-il alors que la douille fumante se faisait éjecter du mécanisme. L'action avait été tellement rapide et brutale que Jiang ne savait même pas s'il avait touché le bandit. Bon, le rater après l'avoir visé si longtemps aurait été une honte ! Mais dans le même temps l'action avait été si brutale qu'il ne seraitpas impossible qu'il ai manqué... D'autant que ces cartouches trafiquées faisaient peut-être mal, mais il avait put remarquer que la précision était amoindrie. Advienne que pourra...
Jiang n'allait bien sûr pas rester là le temps du gunfight. Dès qu'il le pouvait il passerait sa carabine au dessus du couvert et tirerait sur le premier bandit le plus proche de lui.


hrp : je lance un dé mais j'avoue ne pas trop savoir comment ça fonctionne :PC'est pour ma performance globale au tir


Dernière édition par Lin Jiang Fen le Sam 14 Déc - 19:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin



Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Ven 13 Déc - 23:48

Le membre 'Lin Jiang Fen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster



Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Dim 15 Déc - 12:36

Margaret fut foudroyée de stupeur l'espace d'une demi-seconde. Alors qu'elle réalisait que son tir avait eu l'effet escompté et que le chef de la bande était maintenant à terre, de nouveaux coups de feu retentirent sans qu'elle ne puisse en déceler la provenance. Une douleur brûlante la prit alors au niveau de la jambe et elle s'effondra derrière son muret, étouffant un cri en serrant les dents. Elle était touchée. Le rouge qui se propageait dans le tissu de son pantalon en était la preuve irréfutable.

Une vague de colère s'empara d'elle. Quelle terrible erreur. Sa mission était de protéger les Mac Harris et elle avait gâché une balle pour sauver la vie du jeune militaire. Qui plus est, sa jambe allait l'empêcher de se mouvoir correctement maintenant, que ce soit pour l'offensive ou pour l'esquive. Elle se terra derrière le mur pour se protéger des coups de feu, un nouveau venait de retentir alors qu'elle perçut Lin se remettre à couvert. Il ne fallait pas se reposer sur leurs lauriers maintenant alors que le combat venait d'avoir été engagé.

D'un coup d'œil rapide, elle put s'assurer que Lin n'avait a priori pas été touché. Heureusement. Mais maintenant les desperados savaient qu'il n'était pas tout seul. Margaret respira un grand coup, tentant de surpasser la douleur que ses mouvements lui donnaient au vue de sa blessure. Que faire... elle ne savait même pas où ils se cachaient et elle ne pouvait pas tirer dans le vide...
Elle chargea une nouvelle balle dans sa carabine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur


Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Dim 22 Déc - 17:34

Et la poudre parla...

Le tir de Jiang fit voler le chapeau du plus jeune caché derrière la barrique. Ce dernier riposta mais sa balle se planta dans l'abri de Jiang.
Cette fusillade apeura le cheval du jeune qui partit au galop vers l'horizon, entraînant dans sa fuite celui d'El sombrero qui n'était pas non plus attaché.

Le chef de la bande, lui, roula sous le perron pour se planquer derrière les marches de celui-ci. Ce n'était pas réellement la planque idéale, mais la plus proche qu'il avait trouvé. un bon tireur devrait réussir à lui planter un pruneau si du moins El Sombrero ne le descendait pas avant... Le chef des bandits se mettait en position de tir.

Pour Maggie, les choses n'allaient pas fort. Comprenant que le jeune militaire allait déjà avoir fort à faire, les deux frères se rapprochaient à vu de la planque de Margaret. cette dernière pu entendre deux balles sifflées contre le muret. Les deux frères semblaient avoir mis au point une technique: Ils tiraient chacun à leur tour aussi précisément qu'un métronome battant la mesure. Ils s'étaient séparer pour se rapprocher chacun d'un des côtés du muret et surprendre la jeune femme. Ils leur restaient encore une dizaine de mètres à faire.

De son côté, la Lame galopait vers la ferme et allait bientôt mettre pied à terre derrière la grange...

_______________________________________
Un peu plus tard dans le camp indien le plus proche...

Il était rare de voir des visages pâles depuis l'annonce du traité d'une paix relative. Mais l'homme était seul et se tenait à l'écart du camp. C'est donc sans trop d'inquiétude qu'une indienne avança vers le cavalier solitaire.
De toute façon, pas très loin, les hommes de la tribu veillaient, leurs regards étaient beaucoup plus méfiants que celui des femmes.

La jeune femme ne comprenait pas ce que disait le visage pâle, elle essaya néanmoins de communiquer:

- Que fais tu là ? T'es tu perdu visage pâle?  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle



Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Mer 25 Déc - 12:09

Il y a des règles dans le far west, et l’un des principaux est la suivante. Chaque fois que tu tournes le dos, le faucheur peut t’en mettre un coup. A partir de là, l’espérance de vie, sur chaque personne qu’il soit violent, gentil, méchant, perdu, riche, pauvre, croyant ou pas. Est très minime. En revanche, il existe d’autres règles. Personne n’étant parfait, acceptons les défauts. C’est une règle de Octave, pas du far west. Lorsqu’il s’était retrouvé face à l’indienne qui lui causait une phrase dont il ne comprenait guère. Il n’avait pas le temps de discuter vu la situation qui se trouvait dans leur voisinage, mais il avait le temps d’être vu par du public.  La culture du défaut d’octave c’est son extravagance, et ne peut s’empêcher d’avoir un public. Plusieurs solutions. Soit les indiens s’en foutaient et retourner dans leur préoccupation de tout les jours. Soit il regarderont. Soit ils aideront l’un des deux camps. Cette troisième possibilité prenait un risque d'aider ceux qui était contre le justicier.

Octave se mit a envoyé un grand sifflé, montrant le côté ou il y avait danger. Et fit demi-tour en partant au galop. Maintenant, Octave avait son public et pouvait aider les autres. Même si il n’avait pas le temps de résoudre la question du « pourquoi la maison à côté des indiens » Il fallait aider ceux qui donna un coup de main au justicier de l’ordre. En galopant, Octave vérifia son chargeur, et il était bien chargé. Se concentra vivement pour situer ou était tel et tel personne. Aucne notion ou en était la guerre des deux camp. Mais si il pouvait aider dans n'importe quelle situation, il le ferait, et bien evidemment, à sa manière, mais toujours dans le camp des justicier de l'ordre.


(s'adresse à son cheval) - allez dépeche toi !

Octave essayait d'aller au plus vite, au point de sauter en guise de haies les boule d'herbe enrobé par le vent. Comme un point noir, il voyait tout les protagoniste à l'horizon. Octave arrivait bien décidé à aider.

_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.


Dernière édition par Octave Tavstyle le Mar 31 Déc - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Jiang Fen



Messages : 63
Points XP : 58

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Sam 28 Déc - 11:54

Le cœur du jeune soldat sauta un battement quand la balle de son adversaire vînt se ficher dans sa barricade de fortune. Elle était parfaitement alignée et s'il n'avait pas eu ce couvert précaire pour lui servir d'abri, elle aurait terminé sa trajectoire directement dans sa peau !
Pour autant, loin de le refroidir, cette cartouche donna au jeune militaire l'envie de se battre de toutes ses forces. L'enjeu était de taille, la protection des MacHarris mais aussi, plus simplement, la préservation de sa propre vie ! Tuer ces pas bien, comment vivre avec la mort d'un homme sur la conscience ou bien encore est-ce qu'il avait fait le bon choix de vie? Toutes ces considérations morales et bibliques étaient évanouies alors que le combat battait son plein... Après tout, jeunes ou pas jeunes, bandits dans l'âme ou pas, ces hommes avaient choisis cette vie là, il en assumerait les conséquences alors que leur vie se terminerait au bout d'une corde ou avec du plomb dans la peau... Tout comme lui avait compris depuis longtemps qu'un combat aussi déséquilibré avait de fortes chances de le transformer en passoire. Et puis en y pensant, ces mecs ne devaient même pas s'amuser à faire ce jugement moral dans leur esprit : vu leur comportement avant que la fusillade éclate, ils faisaient le mal juste parce que c'est amusant... Pour aucune autre raison que ce soit ! Est-ce qu'on pouvait vraiment éprouver du remord pour ces gens ?
Alors qu'un "non" retentissait dans sa tête, Jiang pressa la détente après avoir visé le plus jeune de la bande : il était celui qui représentait la plus grande menace pour lui à cet instant et donc son choix s'était porté sur lui... Tout naturellement... Une fois la balle partit, il actionna le levier et tita une deuxième fois pour ensuite se remettre à couvert : il n'avait pas oublié que le sombrero s'était remis de sa chute et qu'il participerait au combat incessamment sous peu; aussi s'exposer trop longtemps était un risque considérable qu'il ne pouvait pas prendre.


hrp : j'ai pas tout compris : octave a eu le temps d'aller à la réserve et d'en revenir en un seul round de combat?!! oO
hrp 2 : j'ai lancé un dé pour chaque balle tirée bien que les deux soient dirigées vers la même cible. Tiens compte que du premier jet si un seul lancé était nécessaire pour les deux Wink


Dernière édition par Lin Jiang Fen le Sam 28 Déc - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin



Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Sam 28 Déc - 11:54

Le membre 'Lin Jiang Fen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Dé' :

#2 Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur


Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Mar 31 Déc - 12:27

[Pour Octave:
Comme dit précédemment la notion de temps est importante à respecter. En gunfight, les rounds ou tour de jeu sont très courts (quelques secondes).
La Lame par exemple a mis 3 rounds pour revenir de l'endroit où vous étiez postés tous les deux.

Je te remets ce qu'il y a dans le premier post pour que tu te rende compte des distances:

[Un petit plan de la situation. Pour donner une idée des distances, il faut à peu près une heure pour rejoindre la ferme de Buckett à Sunset Hill (25-30 km). la ferme de Mac Harris se trouve elle à 12-15 bornes de Sunset Hill]

Spoiler:
 

En gros, il faut 15-20 minutes de cheval pour aller à la réserve indienne et ce n'est que l'aller. En gros quand tu seras de retour à la ferme, tu pourras juste aider à ramasser les morts...
Merci d'éditer en fonction]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster



Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Jeu 2 Jan - 19:54

Margaret resta planquée derrière le mur de nombreuses secondes qui lui semblèrent des heures. Attendre le dos dans la poussière, à entendre siffler les balles au-dessus de sa tête, le tout rythmé au son des tirs des revolvers. De nombreuses balles s'éclatèrent contre la pierre, faisant voler les bouts de roche. Par chance, ce n'était pas de la craie et les balles ne traversaient pas, tant que les coups de feux ne la travailleraient pas éternellement du moins...

La chasseuse de prime serra les dents, la douleur dans sa jambe lançait toujours mais elle parvint à la mettre au second plan, plus préoccupée par la percée progressive de ses adversaires. Elle n'avait pas pu voir de qui il s'agissait, toujours planquée derrière le mur, et les coups de feux tonnant de toutes parts, elle ne savait pas combien se dirigeaient vers sa cachette.

Quand enfin les tirs qui s'acharnaient dans sa direction calmèrent le jeu, elle put en déduire que ses adversaires allaient être à cours de munitions. Ils n'allaient pas continuer à tirer de cette manière et gâcher un nombre de balles considérable...
Elle aurait pu choisir de sortir en trombes, tel un diable sortirait de sa boîte, et ouvrir le feu sur ses assaillants en croisant les doigts pour qu'une balle atteigne sa cible, mais ce n'était pas du tout le jeu de Margaret. Elle resta terrée dans sa cachette, aux aguets, les ennemis se rapprochaient inéluctablement. Fronçant les sourcils, ses doigts se resserrèrent sur sa carabine.

(si les frères choisissent d'ouvrir le feu sans crier gare s'ils tombent sur Margaret, elle ripostera avec les deux tirs que je fais au lancer de dés. S'ils ne tirent plus et choisissent plutot le dialogue, ne pas tenir compte du lancer de dés)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin



Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Jeu 2 Jan - 19:54

Le membre 'Margaret Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster



Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Jeu 2 Jan - 19:56

(heu... j'utilise mon talent "chanceux" pour refaire un lancer de dés et prendre le meilleur score)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin



Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Jeu 2 Jan - 19:56

Le membre 'Margaret Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur


Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Mar 7 Jan - 20:30

détail des jets:
 


Dernière édition par L'esprit de l'Ouest le Mar 7 Jan - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lin Jiang Fen



Messages : 63
Points XP : 58

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Mar 7 Jan - 21:22

oO

What the fuck is this?! Oo
Je suis désolé, j'ai pas put m'en empêcher, je vais supprimer le message quand vous l'aurez lu mais sérieux c'est quoi tout ça? O.O

[Edit l'esprit: T'inquiète c'est juste pour moi, ne prends en compte que mon dernier message ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur


Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Mar 7 Jan - 22:07

[Octave, si tu as fini avec les indiens, je te mets en stand by jusqu'à la fin du massacre. Sinon, tu peux toujours essayer de les "convaincre"]
________________________________________________________

Octave:

L'indienne fronça les sourcils lorsqu'Octave se mit à siffler en montrant la direction du nord. Sans doute voulait-il leur montrer quelque chose. Elle regarda dans la direction indiquée mais ne vit rien. Le visage pâle se mit ensuite à galoper à toute vitesse.

La squaw regarda les mâles du village. Mais ces derniers ne lui rendirent qu'un air dédaigneux. D'une part, il n'avait pas vraiment compris ce que l'homme leur désignait où leur demandait d'aller voir. La confiance ne régnait pas vraiment avec les blancs car certains n'hésitaient pas à entrer sur leur territoire voler des chevaux sauvages.

Néanmoins, un apache un peu plus âgé que les autres fit un signe de tête à un des jeunes guerriers et ponctua ce geste de quelques paroles.
Le guerrier se leva et monta sur son cheval nonchalamment. Il émit un petit "Hik !" et son canasson commença à trotter dans la direction que le blanc indiquait. On ne savait jamais, le cow-boy voulait peut-être avertir d'un danger imminent   la tribu, même si le clan n'en était pas convaincu.
L'indien continua son chemin dans la direction d'Octave a une allure bien moins vive mais les yeux aux aguets...

[Après 2 kilomètres, si l'indien ne voit pas de menaces, il fera demi-tour]

___________________________________________________________________
Plus tôt...


A la ferme, la bataille continuait à faire rage et les canons rugissaient de partout... La situation des deux héros leur étaient plutôt défavorable.

Lin sortit du dessus de sa cachette pour en finir avec le gamin qui le menaçait. Par deux fois il appuya sur la détente de sa carabine... Dès le premier coup, le soldat blessa légèrement au bras gauche le desperados et lui donnait un avantage certain pour sa deuxième balle.
Cette dernière toucha le jeune à la tête avant qu'il n'ait le temps de tirer. La balle du militaire emporta avec elle un bout de joue, l'oreille droite et percèrent les yeux du bandit. Un vrai travail de boucher.
Mortellement blessé, le bandit fut propulsé contre le mur de bois de la ferme des Mac Harris.

Un de moins, la justice était en marche.
Malheureusement, juste avant qu'il ne puisse rentrer derrière sa cachette, une balle lui percuta le haut du thorax au niveau de l'épaule gauche. Lin  était touché sévèrement [- 5 PV] .
Derrière son abri, sa respiration devenait haletante. Heureusement pour lui, la balle avait traversé, néanmoins, il avait l'impression que son poumon était compressé par la douleur. Même si les hommes n'avaient pas la même couleur de peau, leur sang était identique et une tâche rouge se répandait petit à petit sur le haut de son uniforme.
Un goût de sang dans la bouche... Avait-il au moins compris ce qui lui était arrivé et qui lui avait tiré dessus ?

El sombrero, encore derrière les quelques marches du perron, affichait un sourire malsain:

- Yé t'avais dit qu'il n'y avait pas de place pour les héros ici...

Sa joie était néanmoins écornée par le bruit lourd qui venait d'ébranler le plancher un peu plus loin. Le petit était mort, paix à son âme... Les yeux noirs du chef se dirigeait vers l'autre côté de la ferme où Margaret avait fort à faire avec les jumeaux.



A force de se rapprocher, ils avaient atteint l'abri de la jeune femme. le premier qui passa de l'autre côté pointa son arme vers l'endroit où il pensait retrouvé sa proie. Mais au lieu d'y voir une jeune femme apeurée se tenant la tête entre les mains, il fut confronté à la pointe d'un canon qui le tenait en joue. Il ne pensait pas que cette  bonne femme leur tiendrait tête.

Par chance, la pistoleros ne toucha que le chapeau du malfrat qui partit voler au loin. Ce dernier par contre réussit à la blesser légèrement au bras gauche [- 1 PV]. Juste une égratignure qui faisait couler un peu de sang.
Mais la blessure était plus psychologique que physique; elle ne la mettait pas en confiance pour faire face au deuxième de ses messieurs qui passa l'abri l'instant d'après [Malus de précision -2].
Maggie eut néanmoins l'avantage sur son adversaire et le blessa légèrement au niveau du ventre. [-2 PV].

Malgré ce succès, l'ombre de la mort planait au-dessus d'elle. En se retournant vers le second frère, Maggie tournait le dos au premier qui avait tout le temps d'ajuster son tir vers la tête de la demoiselle... Lentement, son doigt pressa la détente. Une détonation suivie...




Et le corps du premier frère tomba lourdement sur la poussière. Le coup provenait de l'intérieur de la ferme. Mac Harris avait cassé un carreau et sorti son fusil pour aider les justiciers. Comme à la chasse, il avait pris son temps pour viser juste. Sa balle avait percutée le premier jumeau en pleine tête aspergeant le sol de cervelle et de sang.

- PABLO !!!!

Celui du frère ne fit qu'un tour, il pointa de rage son pistolet vers le fermier pour décharger son chargeur sur lui. Ce fut court car il réalisa qu'il n'avait plus qu'une balle, les autres s'étant plantées dans l'abri de Foster. Néanmoins il avait peut-être réussi à atteindre sa cible car la silhouette du fermier disparue soudainement, peut-être emportée par cette balle...

Le jumeau survivant était néanmoins en mauvaise posture: il se retrouvait sans munition face au fusil de la pistoleros. Une main sur le ventre, il se carapatait vers la botte de foin la plus proche. Sa faible allure et la distance qui le séparait d'un abri potentiel permettait à Margaret de lui planter une balle sur ce pigeon d'argile.

Néanmoins, il est rare que les emmerdes prennent des vacances et la Lame s'avançait furtivement vers elle un couteau de lancer entre les mains. Elle s'apprête à exécuter sa proie.

La lame:

F:2
D:3
A:3
P:2
______________________________

[Pour Maggie, jette moi un dé de perception. Si ton score est égal ou supérieur au dé ci-dessous + l'agilité de la Lame, tu perçois une menace arriver vers toi. Tu peux alors choisir de tirer sur la lame ou le jumeau.

Si tu fais moins que la Lame, tu ne l'as pas senti arrivé...]


Dernière édition par L'esprit de l'Ouest le Dim 26 Jan - 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin



Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Mar 7 Jan - 22:18

Le membre 'L'esprit de l'Ouest' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octave Tavstyle



Messages : 165
Points XP : 59

MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Mar 7 Jan - 22:36

Un peu plus du mi-chemin de la bataille qui se produisait du lieu en question, Octave regardait derrière lui, ne voyant personne, il se faisait une raison. Aucun indien n’allait l’aider, mais espérait tout de même que quelques-uns regarderaient. En vain. Mais le cheval entendu quelqu’un arrivé derrière lui. Octave réagissant, tourna sa tête. Une ombre tel un indien sur un cannesson arrivait vers Octave d'un rythme plus lent.. Le voila motivé à essayer de lui faire comprendre sans parler qu’il y a une tuerie qui est en train de se préparer. Espérant ne pas arriver trop tard. Dans la vie il y a toujours des choix à faire, sans qu’on sache d’avance, si cela serait mieux que l’autre plan.

L’indien se pressentait devant Octave, archer dans le dos avec une dizaine de fleches. Octave se mit à un endroit précis pour lui montré de loin ce qu’il se passait. Vu la distance c’était flou, on devinait comme un dessin un maison et des personnages en guise de paysage. Octave montrait un grand rocher qui se trouvé quelques mètres du lieu, pour se positionné. Il montra son cheval lui faisant comprendre en se désignant qu’il allait continué vers eux et désignant l’indien et le rocher si il voulait bien aller en hauteur pour le couvrir. L’indien, faisait comprendre à octave qu’il n’était pas convaincu.


- Tu veux qu’on aille tel des guerrier sur le champ de bataille ? évidemment, tu comprends pas ce que je dis.


L’indien eu un grand sourire. Octave ne savait pas si c’était de la moquerie ou pas. L’indien montra ces habits et celui du cow-boy. Octave ne comprenait pas trop ou ce qu’il voulait en venir.


- Quelque soit ton plan ou j’en sais rien, il faut savoir si tu veux ou pas m’aider Il faut se dépêcher là.

Octave allait partir. L’indien regarda le soleil , ces fléches et le dessins vu de loin... et regardait Octave en penchant la tête sur le côté.

_________________
Tu peux croire ce que tu veux l'ami. Mais je te jure, il vaut mieux voir arriver l'ennemi au soleil couchant qu'en journée. parce qu'on peut voir son ombre de loin.


Dernière édition par Octave Tavstyle le Sam 11 Jan - 9:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Quête] El sombrero   Aujourd'hui à 10:57

Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête] El sombrero
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» rasta boyz (idées)
» Où l'on apprend que le signor Muy Bien El Sombrero n'est pas hombre de palabre
» Desperad'orks !
» Sombrero / P.R.E / Étalon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Ouest sauvage :: Golden River-
Sauter vers: