Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cendrillon au far-west...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tequila Jo



Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Cendrillon au far-west...   Dim 9 Juin - 13:03

Il était une fois dans l'Ouest sauvage; une jolie jeune femme à qui la vie avait été bien ingrate. Lui enlevant ce qu'elle avait de plus cher, elle devait maintenant obéir à son beau-père Leroy pour survivre. Ainsi, papa dit "Dévalise un commerce en te faisant passer pour Baxter" et la belle dû apeurer les honnêtes gens pour gagner quelques miettes de pain.
Elle n'était pas seule, une de ses soeurs du Shiny l'accompagnait.
Steamy, une brune peu loquace mais aux armes efficaces faisait office de second (voir sa fiche chez les pnj).

Pour le grand bal, elle s'était faite toute belle, un foulard lui recouvrait le visage, ainsi qu'un Stetson cachait ses longs cheveux. Un long par-dessus poussiéreux afin de cacher au yeux du monde son identité. On aurait pu la prendre facilement pour un homme si sa poitrine n'était pas aussi arrogante.

Steamy s'était vêtu comme d'habitude, voulant faire monter sans doute sa réputation de quelques niveaux. Elle fut d'ailleurs déçue de ne pas attaquer la banque. Mais Tequila avait été intraitable sur le sujet: ce qui comptait, ce n'était pas le commerce, mais les gens qui y étaient. Et puis surtout, la banque était bien gardée depuis la dernière attaque qu'elle avait organisé avec un autre groupe de despérados. (bon et maintenant il y avait aussi ses économies là-bas).


Les deux voleuses avaient donc suivies la pipelette de la ville, Mme Chaterton, mégère de service et toujours prête à dire du mal des autres. Une notable qui avait le don de captiver les foules tandis qu'elle les abreuvait de sornettes affolantes. C'était elle la cible.

Aisément reconnaissable grâce à son grand chapeau bleue, la pipelette entra chez l'épicier pour préparer le repas de midi mais surtout pour bavarder avec le monde environnant.

Les deux brunes s'engouffrèrent à sa suite, armes au poing, aboyant farouchement un "La bourse ou la vie" assez réaliste pour que l'épicier pisse dans son froc. L'épicerie était pleine de monde et tandis que Tequila enfournait la recette du jour dans un sac de jute, Steamy tenait en respect le reste des clients. Le vidage furibond et les yeux sortant de leurs orbites, cette fille semblait avoir un grain de perversion. Elle frappa un otage au visage pour un regard trop impétueux et arracha violemment le collier de Mme Chaterton faisant tomber sur le sol quelques perles.

- File moi ça la grosse truie !

Soit Steamy était une psychopathe en puissance soit elle jouait rudement bien la comédie. C'était maintenant autour de Tequila de lui donner la réplique:

- Hey mollo ! Baxte... Le patron a dit youste la caisse, on touche pas aux électeurs !

L'autre brune se calma un peu et Joanna terminait d'enfourner les derniers billets dans son sac. Dans moins de deux minutes elles seraient dehors, libres et plus riches... Steamy toisait toujours les clients, revolver en main, prête à lâcher un pruneau au cas où...

Joanna avait un peu peur des réactions de sa comparse. Elle n'avait jamais fait de victimes dans ses hold-up et espérait bien continuer dans ce sens...
En tout cas, ce n'était pas ainsi qu'elle risquait de tomber sur le prince charmant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster



Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: Cendrillon au far-west...   Dim 23 Juin - 12:21

"Si j'étais vous je n'f'rais pas ça..."

La Muette se tenait debout de son éternelle nonchalance dans l'ouverture de la porte de l'épicerie. Les bras croisés sur son poncho et son regard glacial, plus attentif que jamais, perçait dans l'ombre que laissait son chapeau sur ses yeux, fermement braqué sur les perturbateurs. De la cigarette qu'elle avait entre les lèvres s'échappait doucement une fine fumée blanche. 

Le regard de Margaret était toujours aussi impassible, bien que décidé. Elle n'avait pas prévu en se levant ce matin que son premier jour à Sunset Hill la conduirait tout de suite à assister à un braquage. Elle qui souhaitait seulement se rendre à la banque pour déposer la petite fortune de sa dernière récompense, elle aurait une fois de plus à reporter sa course à plus tard. 

Pas nécessaire de préciser que pour la chasseuse de primes, le temps avait beau passer, et la liste des arrestations avait beau s'allonger, la même flamme brûlait en elle, silencieuse mais dévastatrice, et la poussait à risquer sa peau à chaque fois qu'il s'agissait de remettre des bandits à leur place. Probablement comme elle aurait souhaité que quelqu'un fasse avec ceux qui s'en prirent à ses proches, plusieurs années auparavant... 

Finalement ce que l'on pourrait presque qualifier d'obsession chez Margaret, contribuait très certainement à une part d'inconscience qui lui masquait les réels dangers à chaque fois et la poussait inéluctablement à intervenir.

"Rendez ça" marmonna-t-elle en désignant le sac de jute d'un coup d'œil, envoyant d'un coup sec le battant de son poncho sur son épaule. Elle dévoila ainsi sa ceinture à munitions qui lui barrait la poitrine et son regard s'assombrit tout à coup. Le bout de carabine que l'on pouvait apercevoir dans son dos indiquait également ses intentions. Margaret ne tirait jamais la première, c'était dans ses principes, néanmoins son geste indiquait plus que clairement que s'il fallait ouvrir le feu pour les calmer, elle n'hésiterait pas deux fois...

[hrp : Maggie n'a pas encore reconnu Joanna à cause de son accoutrement]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo



Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: Cendrillon au far-west...   Ven 5 Juil - 8:07

Ayez, c'était la merde. Quelqu'un voulait jouer les justiciers et en plus, c'était une personne que Tequila connaissait. Il manquait plus que Francis se pointant avec un crucifix pour lui faire la morale.

Steamy était plus tendue et pointait déjà son arme vers la nouvelle arrivante. Efficace, mais trop jeune, trop pressée, trop tendue. Si elle n'acquierait pas plus d'expérience, elle n'allait pas faire de vieux os.

Joanna grogna et souffla en même temps. Elle fit son possible pour cacher son accent chantant et commença à parler pour calmer sa comparse. Maggie n'avait pas encore sortie sa carabine, ce qui prouvait son assurance et son expérience. Joanna resta elle aussi très calme, la partie de poker allait commencer...

- Je vois. T'en a dans le pantalon petite, mais...

Joanna envoya le sac de billets dans les bras de sa comparse, histoire de l'empêcher de faire un impair. Dans le même temps, elle sortit son révolver de son étui pour poser son canon sur la tempe de Mme Chatterton. Elle n'avait pas menacé directement la muette, non, elle voulait simplement qu'elle-même était rapide, même si elle ne l'était pas autant que le polak ou Montana.

- Risquer sa propre vie ou celle d'un autre, ce n'est pas la même chose.

Elle arma le chien.

- Penses-tu pouvoir vivre avec la mort d'une innocente sur la conscience ?

Mme Chatterton devint pâle comme la mort, ses yeux commençant à se révulser. Tequila du lui donner une petite bourrade afin qu'elle ne défaille pas. Silence dans la petite épicerie.

- Maintenant tou nous laisse passer avant qu'on redécore les murs...

Joanna commençait à avancer vers la sortie avec son otage, ne quittant pas la muette des yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster



Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: Cendrillon au far-west...   Sam 13 Juil - 15:09

[excuse moi pour le retard Embarassed]

Margaret fronça les sourcils lorsque le meneur s'en pris à une citoyenne. Son insatiable et maladif désir de justice lui conférait parfois une impulsivité qui l'emportait sur la réflexion et la mettait dans des situations plutôt délicates. Cela n'arrivait pas si souvent que ça, mais en ce moment précis c'était bel et bien une situation délicate... La chasseuse de primes serra les dents. Prendre un otage était certes lâche mais face à quelqu'un comme Margaret c'était diablement intelligent.

Vivre avec la mort d'un innocent sur la conscience était effectivement quelque chose qu'elle ne pouvait supporter.


*Je vis déjà avec la mort de quatre innocents sur la conscience...* songea-t-elle douloureusement sans lâcher des yeux la gangster.

Mais les mauvaises surprises n'allaient pas s'arrêter là. Alors que Margaret était sur le point de la jouer mollo, l'accent du bandit -qu'il s'était jusque là efforcé de cacher- le trahit à la dernière minute, ou plutôt la trahit. La jeune femme fut instantanément ramenée à la journée de la veille où ce même bandit était une mexicaine tranquillement en train de sceller son cheval.


"toi !"

Le regard de Margaret s'assombrit soudainement et suivit les deux perturbatrices jusqu'à ce qu'elles se dirigent vers la sortie du magasin. Dégainer alors qu'il y avait un otage s'avérait beaucoup trop risqué, mais s'il n'y avait pas de place pour le plomb maintenant, il y en avait pour quelques mots, qui n'étaient pas d'elle, mais qui semble-t-il était le bon moment pour être rappelés :

"L'homme honnête est rare, c'est ça ?..." grommela-t-elle avant de saisir le mégot de sa cigarette entre deux doigts et de le jeter sur le sol dans un geste net.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo



Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: Cendrillon au far-west...   Sam 13 Juil - 21:48

Le coup de l'otage semblait marcher, cela avait calmé la fougue de la fumeuse. Avec un peu de chance tout le monde allait s'en tirer sans bobo et la violence de l'attaque donnerait sans doute des envies à Mme Chatterton de raconter à tout la ville l'attaque.

Son regard croisa celui de son adversaire. Elle allait ouvrir la bouche...

- Toi

Fichu accent, il avait fini par la trahir malgré tous ses efforts. La fumeuse l'avait bien reconnu, la phrase d'après ne laissait planer aucune équivoque.

- L'homme honnête est rare, c'est ça ?

Elle avait repris ses propres paroles... Tequila continua de regagner la sortie avec son otage, ne tournant jamais le dos à l'étrangère. Une fois qu'elle était à la porte, mme Chatterton en bouclier humain, Tequila décida de répondre à Maggie. Son regard noir se fronçait, elle aussi pouvait reprendre les phrases de l'autre:

- Ce sont des choses qui me regardent...

Autrement dit, chacun sa croix. tout le monde avait un passé et des raisons de se construire un futur, par quelques moyens que ce soit.

- On en reparlera plous tard... Madame, vous allez rester devant la porte les mains en l'air. Si yé vous vois bouger, yé vous descends... Comprendo ?


Alors que Steamy avait déjà préparé les chevaux, la belle monta sur le sien et, tout en surveillant son otage s'éloignait vers la planque au petit trop. une fois qu'elle fut assez loin, elle lança sa monture au galop pour disparaître dans un nuage de poussière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster



Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: Cendrillon au far-west...   Mar 1 Oct - 18:19

Une situation terriblement délicate il n'y avait pas d'autres mots. Et bien que la mexicaine semblait dotée de plus de raison que sa comparse et n'avait pas la gâchette facile, ce n'était pas le genre de Margaret de jouer avec le feu dans une pareille situation. Elle pouvait se faire descendre, ce serait son affaire. Mais prendre le risque de faire descendre un innocent, c'était tout bonnement inconcevable pour elle.

Elle fronça les sourcils et maugréa entre ses dents, ravalant sa frustration, empêchée d’intervenir. Le teint de madame Chatterton virait au blanc tant elle avait peur de rejoindre l'autre rive d'une seconde à l'autre.

L'homme honnête était bel est bien quelque chose de rare. La femme honnête ne l'était pas moins, même si aux premiers abords elle en donnait l'image, et Tequila Jo ne faisait pas exception à la règle comme notre chasseuse de prime l’avait supposé le jour de son arrivée. Lorsque la mexicaine renvoya à Margaret ses propres paroles en date de ce fameux jour, son regard s'assombrit d'autant plus. Elle ne s'était décidément pas trompée sur ses intentions.

Il s'écoula un temps infime entre le moment où les deux fauteuses de trouble s'éclipsèrent de la boutique pour charger le butin et prendre le large. Pour l'otage laissée devant les portes, tremblotant et mains en l'air, ces quelques secondes semblaient avoir duré des heures. La Muette ne lâcha pas les deux comparses du regard jusqu'à ce qu'elles disparaissent à l'horizon. Pour sûr, c’était un visage qu'elle ne risquait pas d'oublier.


"compte là-dessus…" grommela-t-elle en réponse au "on en reparlera plus tard" de la damoiselle.

Tout ce remue-ménage avait attiré bon nombre de badauds qui jusque là étaient restés en retrait. Beaucoup de témoins qui dévisagèrent l'étrangère des pieds à la tête, madame Chatterton y compris. Dans son regard troublé semblait briller mille questions. Dans une ville où pillage et meurtre étaient monnaie courante, la populace semblait presque attendre un miracle. Un miracle sous la forme d'un shérif ou de quoi que ce soit d'autre qui leur rendrait une vie meilleure, plus juste, et plus heureuse. Une vie sans craindre d’être détroussé de ses biens, voir de sa propre vie à chaque coin de rue.

Margaret soupira et détacha son regard de la notable avant de rabattre le bord de son chapeau sur ses yeux. Elle tourna les talons et s’éloigna, le tintement métallique de ses éperons raisonnant sur ses pas et le cœur rempli d’une frustration silencieuse. Les villageois s’écartèrent sur le passage de la vagabonde.

Au moins il n’y avait pas eu de morts.


[à suivre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cendrillon au far-west...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cendrillon au far-west...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Terminée) l'Appel du Far West.
» En route pour le Old West!
» Far-west en Auvergne
» WILD WILD WEST.
» Black West Indies Leaders And The American Connection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sunset Hill :: La grande rue :: Les commerces-
Sauter vers: