Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prochaine étape : Sunset Hill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Prochaine étape : Sunset Hill    Sam 18 Mai - 17:28

Le soleil tapait dur en cet après-midi avancé. La Muette avait quitté Sullen Town au matin, plus rien ne l'y retenait, et avoir remis les frères Willson aux mains de la Justice l'avait pas mal occupée jusqu'ici. Une chance que le QI de ces deux-là réunis ne dépassait pas celui d'un fer à cheval, cela avait facilité la tâche à la jeune femme. De plus, deux têtes pour le prix d'une, ce n'était pas négligeable, et cela avait tôt fait de remplir sa bourse, plutôt généreusement il fallait l'avouer. Probablement de quoi vivre convenablement pour les petits mois à venir. Peut-être aurait-il finalement été sage de mettre cette petite fortune à l'abri dans un compte en banque, mais pour cela, il fallait se poser...

L'or en lui-même n'apportait aucune satisfaction à Margaret, mis à part bien sûr celle de survivre un peu plus pour accomplir le pourquoi elle était encore de ce monde. Un simple accessoire, un détail. Ce n'était pas un but en lui même. Ce n'était pas le nombre de zéros sur les avis de recherche qui retenaient son attention. Non, la seule satisfaction, la seule récompense qui pouvait un jour -peut-être- la contenter, c'était la possibilité que parmi ces pauvres âmes conduites à la potence, se trouvent les assassins de sa famille.

Depuis ces quelques années où elle cavalait sans relâche d'une ville à une autre, à se faire sa propre justice en contribuant à celle des autres, elle avait mis fin à la course de plusieurs marauds. Parmi eux Joe le borgne pour trafic d'armes, la Scandaleuse pour assassinats sur gages, aujourd'hui les frères Willson, et bien d'autres encore. Mais quant à savoir s'ils avaient eu un lien avec le massacre de ses vingt ans, elle ne le sut jamais. Peut-être bien que oui, ou bien peut-être pas, Dieu seul le savait, et depuis cette tragédie, Margaret ne lui accordait plus aucune confiance. Plus de prières, plus de messes, plus de sermons, oubliée la Bible : si Dieu existait, il aurait empêché le drame qui foudroya jadis ses proches et Margaret coulerait encore des jours heureux dans son petit coin de terre, à leurs côtés. Qui sait, elle serait peut-être même mariée et mère aujourd'hui.

Et pourtant les fantômes du passé ne cessaient de revenir, probablement le signe que sa mission n'était pas terminée, et que les meurtriers courraient encore. Aussi la Muette n'avait pas encore de raison de cesser sa course effrénée contre les ombres de ses vingt ans. Ils vivaient encore, elle le savait, elle le sentait... elle ne savait ni leurs noms ni leur visage, mais tant qu'ils fouleraient du pied la même terre qu'elle, elle n'aurait de cesse de les traquer, jour et nuit, sans relâche, et ne trouverait le repos que lorsque leur course s'arrêterait définitivement. Jour après jour, contre vents et marées, sous un soleil de plomb ou un froid glacial, elle continuerait de les poursuivre et de rendre la justice qui, cinq ans auparavant, n'avait pas été faite.

Alors son regard se releva, ses yeux bleus perçants sous l'ombre de son chapeau scrutèrent l'horizon. Au loin, dans cette plaine sèche se dessinaient les murs d'une cité, les toits de maisons, le brouhaha citadin et les bruits des calèches s'en échappaient faiblement.

*Ce doit être Sunset Hill...* songea-t-elle, stoppée dans son galop, tenant fermement les rênes de sa monture.

C'était la prochaine étape sur sa route. Sunset Hill. Un brave citoyen à Sullen Town lui avait évoqué cet endroit, vers le Sud, alors qu'elle se préparait à quitter la ville. Elle était sur son chemin, et après de longues heures de galops, une halte était plus que bienvenue. Margaret entrait toujours dans chaque nouvelle ville avec le même souffle d'espoir, peut-être un peu naïf, de faire mettre aux fers ceux qu'elle poursuivait jusque dans ses cauchemars. Elle avait entendu cependant au cours de ses voyages quelques rumeurs circulant au sujet de Sunset Hill, et plus particulièrement de ses alentours. Des mythes nocturnes, assassins. Des mythes qui avaient attisé sa curiosité et recoupaient sa propre histoire. Si l'on ne pouvait pas mettre de visage sur ces fameuses légendes, alors mettre celui des assassins des Fosters dessus n'était pas interdit.

Ni une, ni deux, la Muette pénétra dans la ville...

[suite avec Francis Jefferson si ok]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Prochaine étape : Sunset Hill    Sam 25 Mai - 16:08

Enfin le soleil et la chaleur, et enfin, l'occasion de cesser de se plaindre du froid paralysant la ville pour se plaindre de la chaleur plus propice à la sieste qu'au travail. Pour une fois, même en pleine semaine, le gamin n'était pas à son poste, et non, il n'avait pas chié sur le comptoir et dit bye-bye à son patron...

Non, à l'heure qu'il était, le jeune homme avait laissé sa puissante énergie se renouveler, assis sur les vieilles planches de la devanture du saloon, près d'un canasson tout maigre, le poil assez sale. De temps à autre, Francis se donnait bien la peine de battre un peu l'air avec sa main, faisant fuir la vermine aux aguets d'un futurs cadavre à infester. Le pauvre animal n'avait là d'autres occupation que de s'abreuver à l’œil, il l'avait bien mérité.

Les seuls indices de leur longue journée étaient les sacs plus ou moins vides accrochés à la selle rapiécée, ça et là, un trou semblait en indiquer le contenu, sets de cuisine, outils de minages, ce genre de choses. Aucun doute qu'il avait du aller faire un tour chez les atteints de la fièvre de l'or pour les délester de leur butin en échange de quoi continuer à chercher vainement la fortune.

Ça avait plutôt bien marché, ce pourquoi le bonhomme n'était pas en train de regarder le sol d'un air morne mais portant un fin sourire agréable, il avait même put céder quelques bâtons d'explosifs contre une très jolie somme qui irait directement dans sa poche. Peut-être utiliserait-il cet argent pour passer du bon temps, ou peut-être trouverait-il plus intelligent de l'utiliser pour acheter de quoi faire de la poudre noire... Oui, pas assez con pour se prendre pour un grand chimiste alors que la dynamite qu'il possède provient seulement d'un stock de son ancien boulot.

Il faudrait sans doute qu'il cherche a voir si il y avait ici un représentant maudit en chemin de fer, il n'y avait personne ici pour vendre des explosifs de manière bien professionnelle, et le vendeur d'arme du coin devait mieux cuisiner que faire des munitions, sans quoi il entendrait un peu plus parler de lui. Un créneau à prendre, mais pour ça, il faut du fric, et surtout ne pas se le faire prêter pour être bêtement redevable ensuite.

Quoi qu'il en soit, quelques peu fatigué et l'esprit plutôt tranquille, le gamin observait volontiers les gens peiner sous le soleil alors que lui-même avait bien choisis son coin d'ombre, de temps à autres, il pouvait même se fendre d'un hochement de tête, comme quoi tout le monde ne lui faisait pas la gueule dans cette ville de tarés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: Prochaine étape : Sunset Hill    Lun 27 Mai - 8:53

Margaret progressait lentement dans la ville, le bruit sec des sabots de sa monture contre le sol caillouteux pour majeure compagnie. Les rues étaient étrangement calmes en cet après-midi, la chaleur environnante devait probablement pousser les citoyens à rester au frais chez eux, et les quelques badauds qui pointaient le nez dehors étaient accoudés aux balustrades, assis à l'ombre pour une petite sieste ou passaient sans dire un mot. On a beau dire, mais tout laissait à croire qu'il se tramait quelque chose de louche...

La jeune femme n'y prêta pas plus attention. Elle en avait vu d'autres, et le silence était bien la dernière chose qui pouvait la déranger. Elle s'en réjouissait plutôt. Elle leva le nez et parcourut du regard les enseignes fissurées par le temps, parfois même à moitié effacées. La même expression impassible restait ancrée dans son visage à chaque fois qu'elle découvrait de nouveaux lieux, de nouvelles têtes. Ah, ici il y avait une banque.

Au fur et à mesure qu'elle s'appropriait l'endroit, certains passants levaient la tête vers elle, la fixaient un instant, et puis revaquaient à leurs occupations. La venue d'un étranger ne semblait pas les ennuyer plus que ça. C'était tout à l'avantage de Margaret qui n'appréciait pas les gens trop curieux, et encore moins les listes de questions à n'en plus finir. Ses interlocuteurs finissaient toujours par s'incommoder de son silence, l'assimilant à une provocation intentionnelle -ce qu'il n'était en réalité pas- et il n'était pas rare que la jeune femme poursuive son chemin affublée de quelques noms d'oiseau. Noms d'oiseaux qui lui passaient littéralement au-dessus de la tête.

"Maman, regarde la dame !"
"Chérie, tu vois bien que c'est un monsieur..."

Tiens. Ça faisait longtemps. Margaret ne se retourna même pas.

Elle arriva devant un bâtiment qui attira plus son attention, le bureau du sheriff. Bien silencieux lui aussi. Là pour le coup, cela fit froncer un sourcil à la chasseuse de primes. Elle décida de mettre pied à terre, tenant son cheval par les rênes, elle observa. Il ne lui fallut pas trois heures pour voir que les lieux étaient visiblement abandonnés. Pas de sheriff dans une ville ? Qui faisait donc la loi ici ?

Un violent bruit retentit derrière elle. On éjectait un ivrogne d'un saloon. Probablement qu'il avait du se casser une ou deux dents en atterrissant comme ça, tête la première dans la poussière... Il jura un peu, profanant des suites de mots sans aucune suite logique -il avait du un peu forcer sur le wisky celui-là... - ça ressemblait à des menaces, mais ça ne dura pas. Il s'éloigna en râlant, titubant sur ses jambes flageolantes. Une moue blasée se dessina sur le visage de Margaret, elle avait pour ainsi dire, un peu de mal avec l'alcool et les alcooliques...

Elle décida cependant de se diriger vers le bâtiment, son cheval sur ses talons. Après son long voyage, elle devait s'octroyer un peu de repos -et son destrier également !- Elle penserait plus tard, pour l'instant il fallait reprendre des forces.

Un canasson tout rachitique occupait déjà l'abreuvoir, mais s'il y avait de la place pour un, il y en avait pour deux. Margaret plaça son cheval en face, fixant les rênes sur la rambarde de bois et lui administra quelques tapes affectueuses pour le remercier de ses bons et loyaux services. L'animal ne se fit alors pas prier pour se désaltérer. Le regard de Margaret se porta alors sur un jeune homme assis tranquille sur la devanture du saloon. Probablement qu'il était le propriétaire de l'autre cheval. Elle regarda alors à nouveau le bureau du sheriff plus loin, puis reporta son attention sur le jeune homme. Il ne devait pas avoir la vingtaine, et tout le bazar attelé à la selle de son cheval laissait à croire qu'il était un vagabond comme elle. Peut-être n'était-il pas d'ici non plus. Margaret se risqua pourtant, après un dernier coup d'œil au bureau du sheriff à demander de sa voix atone :

"Pas de sheriff dans cette ville ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Prochaine étape : Sunset Hill    Ven 31 Mai - 14:41

Perdu dans ses pensées, le jeune homme se rappelait les mémorables moment de ce qu'il pouvait déjà appeler sa jeunesse, les temps ou il ne faisait que bouger, ou il vivait d'un labeur dont il était fier, un travail où il se sentait bien plus utile qu'en laquais pour un quincailler indifférent.

Cependant, il fut violemment tiré de sa rêverie lorsqu'un type déboula du bâtiment derrière lui pour se vautrer en pleine rue. Sur le coup, un mince sourire s'étira sur son visage, suivit d'une toute petite exclamation d'amusement. La vie continue d'avancer, il y a quelques mois, la neige et le froid avait poussé tout le monde à oublier les rancunes personnels pour survivre au terrible hiver, et maintenant, tout était redevenu comme avant. Le monde pouvait à nouveau mépriser autrui, refuser les plus faibles et les plus inadaptés.

Un bref instant, Francis ressentis une pointe de pitié envers le rejeté, mais avant d'avoir put faire quoi que ce soit pour lui, il avait réussis à retrouver l'équilibre sur ses deux pattes arrières et à s'éloigner en grommelant. Le jeune homme se contenta de passer sa main sur le museau de sa faible bête.


"C'est un monde de fou, heureusement que le paradis nous attends."

Un peu d'affection pour une bête qui n'a pas eu de chance, et en même temps trouvé une étincelle de bonheur dans cette malchance, seule créature suffisamment bon marché pour un paria près de ses sous, mais un paria avec lequel il aura quand même put éviter un sort moins enviable.

Finalement, ôtant sa main du poil rêche de l'animal, il balaya un peu l'air avant un mouvement plus vif en fermant le poing, se saisissant miraculeusement d'une vermine volante avant de regarder une monture de rêve se pointer, tenu par une inconnue. Quel était cette mode de rester masqué ? Les gens avaient-ils tous si peur d'être reconnus ? M'enfin, au moins, cette inconnue là aurait eu l'obligeance de ne pas prendre une voix d'homme pour tenter de le berner, c'était déjà ça.

Fidèle à ce que les habitants lui connaissait, il redressa le nez, l'air aimable, très "chrétien", et répondit d'une voix claire, pleine de vie, clairement à l'opposée de celle de son interlocutrice :


"Pas pour l'instant, mais ça va venir. Enfin, vu la moyenne d'honnêteté dans le coin, ce sera plutôt donner une autorité administrative à celui qui impose déjà le plus sa loi ici, soit un notable louche, soit une fine gâchette.

Si vous cherchez les représentants de la "loi", ils doivent sans doute crècher la dedans, pour un desperados, c'est pas bon de s'emmerder à construire sa propre maisonnée."


Relevant son bras droit, poing déjà serré, son pouce quitta ce même poing pour désigner l'établissement devant lequel ils se trouvaient. Sa réplique terminée, il se pencha sur la mouche emprisonnée, desserrant légèrement le poing avant de le secouer rapidement, pour l'envoyer, finalement, manger la poussière. Une seconde plus tard, le gamin l'y aida en posant sa botte dessus pour l'écraser sobrement.

C'est plus civilisé que de la manger, mais moins que d'éviter de se salir les mains avec ce genre de nids à merde volant. Dans le même temps, c'est toujours une de moins qui ira emmerder sa propriété équine, même si vu la chaleur, elle serait rapidement remplacée par d'autres, désireuses de tenter de s'abreuver aux globes oculaires de l'innocente bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: Prochaine étape : Sunset Hill    Dim 2 Juin - 8:45

Margaret haussa mollement un sourcil en réponse au jeune homme qu'elle venait d'aborder, son regard toujours emprunt de cette apathie qui semblait omniprésente chez elle quelques soient les circonstances. De toute évidence, elle ne s'attendait pas à une avalanche de mots si élaborés pour répondre à sa question. Elle n'était d'ailleurs pas très friande des grands discours en général et il lui fallut plusieurs secondes avant de saisir les faits cachés derrière les images laissées par son interlocuteur. Une fois saisies, son visage se détendit un peu et sa main alla chercher sous son poncho poussiéreux une cigarette qu'elle porta à ses lèvres.

Puis elle reporta son attention sur le jeune homme. Observant en silence son manège avec l'insecte volant du haut de son mètre soixante-dix. Il n'y avait donc pas de sheriff pour le moment à Sunset Hill. Pas de sheriff, donc pas de récompenses pour les chasseurs de têtes ? Ce n'était pas bon pour les affaires. Toutefois les années passées à cavaler d'une ville à l'autre lui avaient appris qu'une ville sans sheriff était aussi un synonyme de planque pour bandits hors la loi, ce qui l’intéressait déjà davantage, et si la prochaine étoile ne devait plus tarder -comme l'avait souligné le jeune homme- le souci des dollars ne serait que de courte durée. Par ailleurs, la récompense que lui avait rapporté la capture des frères Willson pouvait bien lui permettre de se poser un peu. Margaret se remémora l'enseigne de la banque qu'elle avait aperçu plus tôt lors de son arrivée. Pas de doute, après le repos, ce serait sa prochaine destination.

Si vous cherchez les représentants de la loi, ils doivent crécher là-dedans. Cette dernière phrase se répéta dans sa tête tel un écho. La Muette laissa échapper un petit soupir et sa main retourna chercher quelque chose dans une des poches de son jeans, toujours de ce mouvement lent qui lui était devenu presque spécifique. Alors qu'elle cherchait, sa voix s'éleva à nouveau, teintée de cette éternelle indolence :

"C'est pas vraiment eux que je cherche..."

Son regard sembla s'assombrir un court instant, ses fantômes passant à nouveau dans sa tête avec les souvenirs douloureux qui les accompagnaient. De sa poche elle extirpa une allumette qu'elle passa d'un coup sec sur la rambarde à laquelle étaient attachés les chevaux. Le bout s'embrasa instantanément et la jeune femme alluma l'extrémité de sa cigarette. Secouant le reste d'allumette pour éteindre la flamme, elle la balança par-dessus son épaule et aspira une petite bouffée, laissant repartir la fumée d'entre ses lèvres tout en portant son attention sur le saloon que lui avait désigné le jeune homme.

"On peut loger là-d'dans ?" demanda-t-elle en fixant les portes-battantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Prochaine étape : Sunset Hill    Dim 2 Juin - 21:30

Jusque là bien paisible, le sourire aimable, le jeune homme haussa les sourcils et sembla s’éveiller un peu plus lorsqu'il vit son interlocutrice enflammer son allumette. Il se pencha alors dans sa direction afin de mieux observer ce qu'elle avait en bouche avant de se faire indirectement ramener à l'ordre pour une nouvelle question.

Ainsi, il reprit sa position initiale et hocha la tête en répliquant à bonne voix :


"C'est cela, mais j'espère que vous avez un bon pécule, c'est plus confortable que l'église, pour sur, mais contrairement à elle, ça coute diablement plus cher."

Il poursuivit assez rapidement, levant la main pour pointer le visage de la jeune femme.

"Dites, c'est du tabac ? Je pourrais vous en acheter une ? Ca fait des mois que j'ai pas eu l'occasion de fumer, j'suis pas assez fortuné pour m'acheter toute une tabatière."

Sans doute un peu gonflé le petit bonhomme. D'ailleurs, il y pensa, se remémorant assez rapidement le début de la conversation, et ainsi, l'absence d'une certaine politesse qu'il désira rapidement réparer. Il se releva alors comme un ressort et présenta sa main droite à la Muette.

"J'oubliais, bonjour, je m'appelle Francis, Francis Jefferson, je suis vendeur à la quincaillerie du coin. Vu votre allure, je doute de vous y voir pour acheter de la vaisselle ou une pioche, mais... Enfin bref, bonjour."

Et il demeura ainsi, main tendue, ayant visiblement compris que même si il avait affaire à une lady, ce n'était pas la peine de faire des manières et des courbettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: Prochaine étape : Sunset Hill    Lun 3 Juin - 12:23

Margaret continuait de fixer le bâtiment tout en écoutant la réponse du jeune homme. Elle n'était pas née de la dernière pluie, et savait bien ce que coûtait une chambre dans un saloon. Néanmoins la simple idée de loger dans la maison de Dieu la tira de sa contemplation et ses yeux d'un bleu glacial se portèrent à nouveau sur son interlocuteur.

Elle et l'Église n'étaient plus vraiment amies depuis ce jour tragique où elle dut mettre en terre ses proches avant l'heure. Elle fut désillusionnée très vite lorsqu'elle se rendit compte que les prières qu'elle adressait depuis toute petite au Seigneur quant à la protection et au bien-être de sa famille s'étaient soldées par ce terrible, injuste et injustifié, massacre. Il fut un temps pourtant où Margaret était bonne chrétienne, mais aujourd'hui elle ne connaissait plus ni Dieu, ni sermons, et la seule pensée de remettre un jour le pied dans une église était quelque chose d'inconcevable pour elle.

Jusqu'à la fin elle n'écouterait plus que sa volonté et resterait guidée par ses propres ambitions, mais ça, ça ne regardait qu'elle et elle ne voulait pas attiser de curiosités malvenues. Aussi se contenta-t-elle de ramener son regard sur le saloon avant d'expirer un simple "hum hum" par le nez pour témoigner de son approbation, ses lèvres toujours fermées sur sa cigarette qui se consumait lentement.

Alors un petit silence s'opéra et Margaret sentit qu'elle était observée. Sans tourner la tête, elle adressa un bref coup d'œil à son voisin et remarqua qu'effectivement, ses deux grands yeux bleu ronds comme des billes fixaient la cigarette qu'elle avait dans le bec d'un air plutôt intéressé. La chasseuse de primes n'aimait pas vraiment être reluquée de la sorte mais elle eut à peine le temps de froncer un sourcil que le grand blond rouvrit la bouche pour déballer une série de questions. Si c'était du tabac ? Si elle pouvait lui en vendre une ? Voilà qui était surprenant. La jeune femme n'eut même pas le temps de retourner les questions dans sa tête que son interlocuteur bondit sur ses pieds en lui tendant une main bienveillante après l'avoir saluée et s'être présenté.

Elle avait donc affaire à un jeune quincailler du nom de Francis Jefferson. Elle le dévisagea un instant en silence. Il était décidément bien bavard, mais pas désagréable, et une tête familière dans ce nouvel environnement ne serait certainement pas de trop. La jeune solitaire n'étant toutefois pas habituée aux codes et aux manières sociétales -bien qu'elle fut loin d'être rustre pour autant- son regard oscilla lentement des yeux du jeune Jefferson à sa main, puis de sa main à ses yeux, l'analysant toujours aussi silencieusement. Debout, il faisait bien dix bon centimètres de plus qu'elle. Margaret ne fut pas intimidée pour autant et sans un mot, son regard accompagna sa propre main qui retourna fouiller sous son poncho. Elle en extirpa une autre cigarette. Par chance elle en avait une roulée d'avance.
En guise de poignée de main, elle tendit le petit cylindre de tabac au jeune homme.

"Margaret Foster." déclara-t-elle simplement de sa voix morne en parfait antagonisme avec son geste qui se voulait amical.

Elle ne côtoyait plus les gens assez longtemps et de façon suffisamment normale pour être à l'aise avec les grands discours et les politesses. Ses seules compagnes de voyage se résumant à sa rancœur et à cette obsession de mettre à l'ombre le plus grand nombre de hors la loi possible. Chasser les bandits de ce monde l'aidait à chasser ceux de ses souvenirs. Les autres êtres humains finalement faisaient plus ou moins partie du décor et elle s'y intéressait rarement.

Les quelques mots qu'elle avait employés durant cette rencontre avec le jeune Jefferson étaient déjà beaucoup. Et bien que la chasseuse de primes pouvait parfois paraître plus froide qu'un bloc de glace, ce n'était pas quelqu'un doté d'un mauvais fond, comme pouvait en témoigner cette cigarette qui attendait patiemment son nouveau propriétaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Prochaine étape : Sunset Hill    Mer 12 Juin - 12:02

Assez vif, le gamin se saisit de la cigarette que sa nouvelle "amie" daignait lui donner, et ce avant de donner son identité, quoi que Francis en ait quand même douté tant les gens prenaient plaisir à cacher qui ils étaient ici...

Lentement, il passa la clope sous son nez, prenant une longue inspiration avant de soupirer d'aise :


"Si vous saviez. Cela doit faire au moins deux ou trois ans que je n'ai pas fumé, la dernière fois que j'ai eu un peu d'argent, suffisamment pour me faire plaisir. Merci beaucoup."

Entre-ouvrant les lèvres, il posa le bout de la cigarette entre celles-ci, pinçant le tube de tabac pour le maintenir en place sans que cela ne le gène pour parler. En le voyant faire, on ne croirait pas qu'il n'a pas fumé depuis aussi longtemps mais peut-être s'agit-il de vieilles habitudes... Comme monter à cheval.

"Et donc, mam'zelle Foster, combien je vous dois pour ça ? "

Les mots étaient un peu plus pincés, cela lui donnait l'air un peu moins gamin ainsi, mais le fond ne lui enlevait pas son gentil air honnête, le genre d'air qu'on ne voit pas trop de ce côté du pays. Doucement, il fouilla la poche de son pantalon et en sortis quelques pièces. Ce n'était pas misérable, loin de là, il y avait même quelques dollars, signe que malgré ses airs pauvres, il n'était pas encore sur la paille, et c'est bien pour ça qu'il semblait vouloir payer cette malheureuse cigarette quoi que les signes lui aient indiqué sa gratuité.

La main grande ouverte, les pièces assombries par l'ombre qui tombait sur eux, ombre offerte par le saloon, il regarda la jeune femme avec son gentil sourire, attendant l'indication qui lui permettra d'ôter la monnaie la plus judicieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo

avatar

Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: Prochaine étape : Sunset Hill    Dim 16 Juin - 10:49

- Si tou faisais les bons choix, tou n'aurais pas à mendier pour une cigarette gringo...

Une voix sombre tout droit sortie de sous le sombrero d'une jeune mexicaine. Ses cheveux de corbeau retombait sur son pancho tandis qu'une jambe nue et fuselée en sortait.Son ceinturon bien accroché, la jeune femme portait une sacoche de selle sur son épaule.
Aujourd'hui c'était jour de paye et Leroy l'avait justement récompensé des petits travaux dont elle s'était acquittée pour lui.
Elle lança un sourire joyeux à Francis. Même s'il avait refusé autrefois de s'associer à elle, elle ne lui en voulait pas. Chacun avait suivit son destin, deux chemins différents pour vivre plus tard une petite vie pépère, le chemin choisit par le vertueux étant plus long. et parsemé d'embûches...

les yeux de la noir de la belle dévisagèrent ensuite l'inconnu. Jauger un éventuel futur adversaire était sans doute capital pour sa survie. Elle savait qu'il fallait éviter Jesse Montana et le polak si elle  voulait espérer retourner dans son pays en vie.

La nouvelle avait également une arme et pas la gueule d'un porte-bonheur. Autant dire qu'elle venait ici pour la même raison que beaucoup: se faire du blé et pas forcément de manière très catholique.


- M'dame ! Vous venez de tomber sour une race très rare ici, l'homme honnête. Ne vous inquiétez pas, il n'est pas méchant, jouste... Etrange... 

La belle continua son chemin pour poser sa sacoche sur son cheval qui s'abreuvait devant le saloon. Elle commençait à harnacher la rançon de sa gloire personnelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: Prochaine étape : Sunset Hill    Dim 16 Juin - 16:19

Margaret n'eut pas à attendre longtemps avant de se faire délester de la cigarette qu'elle tendait au jeune homme. Il s'en saisit vitesse éclaire avant de la porter à ses lèvres et de la remercier. Deux ou trois ans sans fumer. S'il n'avait pas tué avant pour mettre la main sur du tabac, c'est qu'il ne devait pas dépendre plus que ça. Tant mieux, pensa la Muette, il vivrait plus longtemps. Dans ce pays, si l'on n'était pas descendu trop tôt par un chasseur de têtes, c'est la bouteille ou le tabac qui s'en chargeait.
 
La jeune femme n'avait pas toujours trouvé de réconfort dans le tabac. Son père et son frère avaient pour leur part cette habitude. Le jour où ils disparurent, ce fut une façon pour Margaret de compenser leur présence. Puisqu'ils n'étaient plus là pour l'incommoder avec leur fumée de cigarette, elle le faisait elle-même. Au début ça n'avait pas été facile, et puis elle s'était habituée, c'était devenu comme une sorte de rituel. Qui sait, peut-être lorsque sa soif de vengeance serait satisfaite abandonnerait-elle un dernier mégot une bonne fois pour toutes.
 
Lorsqu'elle vit que Francis commençait à compter ses sous avant de lui tendre sa main pleine de piécettes, elle s'apprêta à lui dire qu'elle préférait qu'il garde sa petite fortune pour remplumer son canasson quand elle fut interrompue par une voix sortie de nul part. Une voix assez assurée, forte, une voix qui visiblement appartenait à quelqu'un qui connaissait le quincaillier. Quelqu'un avec un accent ensoleillé assez prononcé d'ailleurs.
 
La demoiselle qui venait d'entrer en scène semblait avoir pas mal d'assurance dans les bottes. Et à en juger par sa dégaine et ce qu'elle portait au ceinturon, elle n'avait pas l'air d'être une simple citoyenne. Margaret la suivit silencieusement du regard sans bouger la tête. 
 
Il était encore trop tôt pour conclure sur la nature de cette femme, mais par définition, ceux qui n'avaient pas leur langue dans leur poche n'inspiraient jamais confiance à la Muette au premier abord. Elle fronça un sourcil avant de marmonner entre ses dents serrées sur le corps de sa cigarette :
 
"On ne devrait pas avoir à associer honnête et étrange..."
 
Le bleu glacial de ses yeux brillait sous l'ombre de son chapeau. Elle n'était pas du genre à chercher querelle, toutefois elle pouvait ne pas laisser le dernier mot quand certains propos la dérangeaient... Ses dernières paroles sonnèrent un peu comme une provocation, comme si elle attendait de voir si la Mexicaine allait refuser ou non l'étiquette des malhonnêtes qu'elle venait indirectement de poser sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Prochaine étape : Sunset Hill    Dim 23 Juin - 21:37

Hélas, pas moyen d'être tranquille dans une petite ville comme ça, que vous soyez à votre travail, en train de vous promener, de deviser avec quelqu'un, vous ne sauriez passer une journée sans croiser des personnes plus indésirables que d'autres.

Aujourd'hui, la chose semblait destinée à être moins amère que par le passé. Quoi que le gamin ait put être légèrement désarçonné par la mexicaine et ses petites piques, en comparaison des précédentes rencontres, il aurait presque put savourer ces paroles si seulement la fatigue accumulée de la journée n'avait pas entamé sa patience.

D'un mouvement rapide, il referma sa main sur ses pièces puis retendit doucement, précautionneusement, l'index et le majeur pour se saisir de la cigarette, tournant la tête pour observer brièvement Joanna.

Cependant, avant même d'avoir put en placer une, la petite inconnue avait répondu de manière un peu sèche. Cela sembla un peu l'étonner, comme quoi, peut-être était-il le seul ici à avoir la volonté pour laisser plus ou moins couler les choses. Et d'ailleurs, ne tenant pas trop à une éventuelle escalade d'échanges de points de vues un peu trop secs, il repris enfin la parole, un ton plus haut qu'avant afin d'attirer l'attention au maximum.


"Hem... Ne faites pas attention à celle-là, elle est un peu rancunière sur les bords. Elle... A mal supportée qu'un baiser sur le coin des lèvres ne sache réparer ma montre."

En voila un homme étrange, on aurait vraiment dit un rictus sur son visage. A peine les mots finis, il fut secoué d'un frisson, oui, un frisson, sous un tel soleil, même à l'ombre, il y avait de quoi se poser des questions.

Cependant, le bon bonhomme n'avait pas dit son dernier mot.


"Bref ! Contrairement à ce que mademoiselle prétends, un Jefferson ne mendie ni ne vole même par nécessité, donc, combien vous dois-je pour cet achat ? Vous n'auriez quand même pas vous même volé ce tabac, si ?"

La dernière phrase avait été lancée d'une manière assez légère, accompagné d'un franc sourire. De cette manière, il pouvait atténuer l'image étrange qu'il avait donné l'instant d'avant, comme si ses paroles lui avaient fait l'effet d'un verre d'alcool un poil trop puissant pour ses airs de gringalet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo

avatar

Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: Prochaine étape : Sunset Hill    Ven 5 Juil - 7:26

[Désolé pour le retard les amis Smile]
____________________________

"On ne devrait pas avoir à associer honnête et étrange..."

Bien sûr que Tequila était d'accord avec ça mais tout comme le lapin de pâques, la réalité était différente et le temps n'était plus aux rêves.

- Oui, on ne devrait pas, mais ici les choses sont différentes, tout comme on associe étranger avec fauteurs de troubles. Alors pourquoi êtes vous venoue ici ? Pour trouver gloire et fortoune ?


Elle haussa les épaules lorsque Francis parla de ce baiser et pire encore lorsqu'il insista pour payer sa part de tabac. Celui-là on ne le referait pas, il était plus honnête que le curé du village. Quel idiot ! Elle termina d'attacher les sangles à son cheval puis flatta le naseau de la bête.

- Il est bien dommage que les baisers ne rattrapent pas le temps qui passe en effet...

Ses yeux perdus dans le vague, elle replongea, nostalgique, dans son passé. celui où elle était une fermière aimante aidant son mari à la tâche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Foster

avatar

Messages : 189
Points XP : 4

MessageSujet: Re: Prochaine étape : Sunset Hill    Lun 8 Juil - 9:27

[no problem Wink]

Ces deux-là se connaissaient donc bel et bien. Ils semblaient même plus proches qu'ils ne le laissaient croire. Margaret les observait tour à tour de son œil lent, presque blasé. Ils lui faisaient penser à un vieux couple se cherchant pour des broutilles. Pour le coup, dès lors qu'une situation tendait vers la catégorie "relations humaines", notre cow-girl solitaire était directement classée hors course.

Quand la jeune femme rouvrit la bouche pour l'interroger à nouveau, la muette soutint son regard avec une petite moue. Pourquoi était-elle venue ici ? Probablement pour la même raison que toutes les fois précédentes où elle avait franchi les portes d'une nouvelle ville.

"ce sont des choses qui me regardent..." marmonna-t-elle entre ses dents, sa cigarette toujours fumante au coin de ses lèvres.

Puis le jeune quincailler revint à la charge, insistant pour payer l'objet qu'elle lui avait remis quelques minutes plus tôt. Margaret leva les yeux au ciel d'un air las, puis ne tourna la tête vers lui que lorsqu'il sous-entendit qu'elle aurait pu elle-même dérober son tabac à quelqu'un. Cette absurdité lui fit froncer un sourcil et elle fixa longuement Francis dans les yeux, silencieuse. Son regard était froid et légèrement inquiétant tant il était dur à interpréter.

Margaret poussa alors un long soupir et se redressa lentement pour mieux faire face au jeune homme. Elle le fixa à nouveau et saisit sa cigarette entre le pouce et l'index afin de mieux articuler :

"Ma solde, je la gagne autrement, gamin."

Sa voix sonnait presque comme un avertissement. Et pour sûr, elle ne se répéterait pas deux fois. Elle tira une dernière fois sur sa cigarette avant de la laisser tomber sur le sol et de l'achever d'un coup de semelle. Puis elle tourna le dos aux deux protagonistes et se dirigea vers l'entrée du saloon.  Alors qu'elle montait les petites marches, sa voix grave s'éleva pour la dernière fois :

"Si tu n'en veux pas tu peux toujours la jeter. Je ne reprends jamais ce que je donne."

Ce fut sur ces mots qu'elle disparut derrière les portes battantes...

[pour moi ça continue ici Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prochaine étape : Sunset Hill    

Revenir en haut Aller en bas
 
Prochaine étape : Sunset Hill
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Despérados ~ RPG Western Fantastique ~
» [L5R JCC] Path of the Destroyer (prochaine extension)
» Deportation prochaine de Toto Constant ?
» event coupe du monde la semaine prochaine
» ma prochaine oeuvre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sunset Hill :: La grande rue-
Sauter vers: