Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Idées en vrac pv francis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Henry Dexley

avatar

Messages : 12
Points XP : 5

MessageSujet: Idées en vrac pv francis   Mer 11 Juil - 6:52

La journée s'annonçait bien, chaude, torride même sans doute mais bien malgré tout. D'abord Henry avait eu une idée dans son sommeil, il n'arrivait, certes, plus à la retrouver mais cela viendrait, il n'en doutait pas et ensuite il s'était levé et avait bu un jus de chaussette presque bon, tout ça sans se cogner à la chambranle de la porte ou à un quelconque meuble. Une journée qui s'annonçait bien donc disais-je, d'autant que personne ne semblait vouloir faire ferrer son cheval ce qui signifiait qu'il allait pouvoir passer à la quincaillerie pour son arbalète géante. Il n'avait pas encore bien déterminé à quoi cela servirait, ni en quoi ce serait mieux qu'un vulgaire canon, mais l'idée lui était plaisante et les considérations bassement réalistes telles que l'utilité ou le coût de production n'avaient que peu d’intérêt. Tout en faisant un brin de toilette, c'et à dire en passant la main sur sa barbe de trois jours pour décider qu'elle survivrait fort bien à un quatrième jour et avoir cassé un peigne dans ses cheveux trop emmêlés malgré leur finesse il sortit de chez lui tout pimpant tout souriant en chantonnant un air étrange que personne ne connaissait dans une langue plus étrange et inconnue encore, si toutefois c'était possible. Mais les gens sur son passage le saluèrent chaleureusement, il ôta son chapeau devant presque toute les dames, sauf une dont la tenue masculine le prit par surprise et devant un homme, à la tenue masculine, certes mais aux traits fins et sans moustache. Fort heureusement l'homme regardait alors ailleurs ce qui évita à Henry de se faire corriger proprement.

Il arriva devant le batiment renforcé et sécurisé, plutôt plus solide que la banque, d'ailleurs et ouvrit la porte dont le petit pannonceau indiquait que le magasin était ouvert.


"Salut Teddy !"

Dit-il joyeusement en ouvrant la porte. Le propriétaire, certes, s'appelait Francis mais Henry n'était pas homme à tenir compte de ce genre de détail. Il se dirigea vers les vis et autres écrous pour chercher une taille bien précise, qu'il avait oublié mais dont il espérait bien se souvenir en la voyant notée. Ce qui relevait du fol espoir bien plus que de la possibilité mais là aussi cela ne l'arrêta pas.


"J'ai besoin de vis, d'écrous et de planches solides mais souples pour mon arbalète géante !"


Puis il se rendit compte qu'une idée aussi géniale pouvait lui être volée et il mit la main sur sa bouche avant de l’ôter pour jurer "Nom de Zeus" et de se dire qu'il allait continuer ses emplettes comme si de rien n'était, sifflotant légèrement, les mains derrière le dos et la tête en l'air. Puis il se rendit compte qu'outre le fait que c'était peu naturel, cela ne lui permettait pas de voir la marchandise, ce qui était tout de même handicapant. Il recommença donc à regarder les caisses et autres contenants à la recherche de son bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Idées en vrac pv francis   Jeu 12 Juil - 14:28

Somnolant un peu à son poste, le jeune homme n'arrivait à réellement se maintenir éveillé qu'en pensant à miss Tequila. Comme quoi, elle avait bien de la chance la belle, à occuper autant l'esprit d'un homme, et ce, même si c'est pour une raison franchement pas gratifiante.

Quoi qu'il en soit, plus aux aguets cette fois, le gamin avait pris le loisir de garder sa bonne vieille carabine sur ses genoux, et non sous le comptoir. Ainsi, elle n'était pas visible à l'entrée du client, lui permettait de "dégainer" rapidement, mais aussi de la ranger si le client n'était pas dangereux.

Et en l’occurrence, bien que nouveau citoyen de ce petit coin d'enfer, Francis reconnut aisément, à la voix, le sacré type qui venait d'entrer. Et pour cause, il n'aurait pas été difficile qu'on lui raconte l'histoire de l'original. Ainsi, il repoussa doucement son fusil de ses cuisses pour le faire glisser dans le compartiment sous le comptoir, répondant de sa voix forte et tout aussi reconnaissable :


- Bonjour monsieur Dexley !

S'en suivit rapidement une question de la part du sacré bonhomme, une question toute conne mais pour un motif des plus surprenants. Mais avant même de pouvoir lui répondre quoi que ce soit, le voila qu'il jure, avant de se mettre à flâner d'un air limite suspect.

De son côté, inconfortablement assis sur son tabouret, le jeune homme l'observa faire avec un sourire en coin, une main caressant les poils mal rasés dépassant de son visage et, du coup, cachant ce même sourire qui aurait put être interprété comme de la moquerie, ce qui n'est, évidemment, nullement le cas... Encore que...

Ce petit jeu dura un long instant, au terme duquel le pauvre gamin, seulement vendeur et non propriétaire des lieux d'ailleurs, héla le maréchal-ferrant pour répondre à sa question, et en fait, surtout l'aider à se concentrer un peu.


- M'sieur Dexley, si vous cherchez vraiment des vis, des écrous et des planches... Tout cela se trouva toujours au même rayon. Ne vous en faites pas, tant que vous payez ce que vous prenez, vous faites bien ce que vous voulez du matériel...

Même une... Hem... Arbalète géante.


Oui, on peut le dire, le jeune homme semblait assez perplexe, mais du moment qu'il fermait sa grande gueule... Et même si ce n'était pas gagné, ce n'est pas comme si il allait cracher le morceau au premier venu qui lui demanderait "quoi de neuf ?". En attendant, même si l'idée de l'arbalète géante lui sembla saugrenue, il ne tint pas à réellement en juger l'utilité du projet. Du moment qu'il pouvait vendre du matériel, c'était bien tout ce qui importait vu ses difficultés financières...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Dexley

avatar

Messages : 12
Points XP : 5

MessageSujet: Re: Idées en vrac pv francis   Sam 14 Juil - 16:46

"Chut ! " cria, de façon fort peu discrète, au demeurant, notre savant.

"C'est un secret ! " expliqua-t-il presque plus calmement.

Puis il avança dans les allées du magasin avant de se rendre compte que, certes, tout était dans le même rayon mais qu'il ignorait lequel. Comme il était un peu absorbé par ses pensées il eut le temps de passer deux fois devant le bon rayon avant de remarquer que c'était le bon. Pourtant la superficie du magasin était loin d'être excessive et il eut été difficile de s'y perdre, même en y mettant du sien. Mais rien ne semblait difficile à Henry, surtout pas se perdre dans une quincaillerie, il se fut perdu dans un mouchoir de poche si l'occasion s'en était présentée.

Il chercha donc les vis et en prit une de chaque pour mieux les comparer afin de retrouver la taille qui lui convenait.


"Vous n'en avez pas avec le pas de vis inversé par hasard ?"

Pas pour l'arbalète, non, ça n'avait aucun intérêt, mais il songeait à un coffre pour ses plans et se disait qu'en visser le couvercle avec des vis inversée déstabiliserait les voleurs d'idées. Lui les idées se bousculaient un peu dans son esprit, mais il y était habitué et la plupart des gens avaient cessé de seulement songer à le suivre.

"Ah et des troncs assez fins ?"

Parce qu'une arbalète sans flèche cela n'avait que fort peu d’intérêt.. Enfin si, une flèche d'arbalète ça s'appelle un carreau, mais qu'importe, ne jouons pas sur les mots.

"Et j'aurais besoin de vous pour tordre cette planche et voir où se trouve son point limite de torsion. Elles sont toutes du même bois ?"

Il observait en effet une des nombreuses planches de bois du magasin et pour traduire sa phrase dans un français plus compréhensible pour le commun des mortels il voulait savoir à quel point on pouvait la tordre sans qu'elle casse. En effet une arbalète était soumise à des pressions et torsions assez fortes et il eut été dommage qu'elle casse au premier carreau envoyé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Idées en vrac pv francis   Mar 17 Juil - 14:45

Un peu brusquement, le jeune amena son pouce et son index de chaque côté de sa bouche, émettant un brusque et strident sifflement ayant pour but de calmer le pauvre inventeur en train de totalement s'emballer. Non pas qu'il ait l'habitude de devoir faire ce genre de choses, disons plutôt une expérience.

- Monsieur Dexley, reprenez vous ! C'est moi, Francis, je ne suis que vendeur ici, et mes cinq ans dans le chemin de fer ne font de moi qu'un bricoleur, au mieux, un artificier moyen.

Donc, je n'ai même pas compris de quoi vous me parliez concernant nos planches, oui, nous avons des vis inversées, et non, le gérant ne vend pas de bois brut ici. Les bûcherons viennent se fournir chez nous, mais il faut aller les voir eux pour ces matériaux, c'est leur savoir faire à eux.


Un peu dur ? Mais non ! Même si il a l'air de parler un peu sèchement, ce n'est qu'une impression, il n'aime seulement pas vraiment entendre des trucs qu'il ne comprend, ni les gens qui bavassent à tout va sans même attendre de réponse. Et du coup, avec son surprenant sifflement et sa mini-tirade, il espéra bien avoir ramené l'inventeur dans les clous, un calme tout relatif qui tiendra jusqu'à ce qu'il ait déguerpit avec ses produits.

- Bon, vous voulez peut-être que je vous indique ou les bûcherons coupent ? J'ai une carte ici, je peux vous l'indiquer. Ils pourront vous fournir tout les troncs que vous voudrez, et en plus, ils sauront vous dire quel est le machin limite de torsion de leur bois.

Ouais, il a quand même pas inventé l'eau chaude le gringalet ! Mais bon, c'est bien pour ça qu'il est vendeur avec une carabine sous le comptoir, et non qu'il se fut trouvé assez malin pour profiter de ce dont il parle, c'est à dire cinq ans d’expérience avec des rails et de la dynamite, ce qui pourrait lui offrir un bien meilleur boulot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Dexley

avatar

Messages : 12
Points XP : 5

MessageSujet: Re: Idées en vrac pv francis   Mer 1 Aoû - 11:06

Henry grommela, cette quincaillerie ne fournissait pas tout il lui faudrait voir d'autres personnes, c'était très ennuyeux tout cela. Non que voir des gens lui déplaisait mais tout de même, cela créait des délais.

"Bien très bien très bien"


Dit-il malgré tout parce que, fou ou pas, il était resté à peu près poli. Il pris les vis dont il avait besoin puis s'avança vers le comptoir pour payer, sortit une petite plaque de bois et y noté le montant de ses achats puis dit à Francis

"J'ai inventé récemment la plaque de crédit, je présume que vous en avez entendu parler, enfin bref si vous allez à la banque avec cette plaque ils vous donneront l'argent demandé."

Il jeta un oeil à la carte, sans attendre l'éventuelle réponse de Francis mais force lui fut de se rendre compte qu'il avait un fort mauvais sens de l'orientation, voire pire encore que cela. Il grommela à nouveau et continua à parler

"Par contre pour les bûcherons il vaudrait mieux m'y accompagner, je suis incapable de comprendre quoique ce soit à ce charabia."

C'était un comble, non, pour cet inventeur acharné qui écrivait du charabia jour après jours de ne pas être capable de reconnaître le nord du sud sur une carte, encore moins sur une boussole d'ailleurs et de ne pas être à même de se déplacer seul en nature. Il songea qu'il lui faudrait inventer un jour un appareil capable de lire carte et boussole à votre place pour lui et toutes les femmes du monde, même si les femmes se déplaçaient rarement sans leur mari cela dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Idées en vrac pv francis   Dim 5 Aoû - 15:50

Attendant patiemment que l'inventeur fou ne se ramène avec ses produits, le jeune homme amena sa main droite devant sa bouche. Celle-ci s'ouvrit en bien grand, laissant s'échapper un grand bâillement, acte significatif du vendeur qui s'ennuie, même quand les clients sont là... Comme quoi...

Mais finalement, il arriva vers le comptoir, chargé de ce qu'il désirait. Évidemment, le gamin s'attendit à voir tomber la monnaie sonnante et trébuchante sur le comptoir. C'en était si rare que cela devenait l'instant préféré de ce pauvre type, tripoter de l'argent dont la plus grande partie ne verra jamais sa poche, comme c'est triste hein ?

En se frottant les mains mentalement, quelle ne fut pas sa surprise de voir une plaque de bois tomber sur le comptoir et son interlocuteur y inscrire la somme qu'il aura désiré voir, mais le moment le plus drôle restera l'explication de Henry, laissant Francis un poil désappointé... En fait même une touffe, puisqu'il ne réagira pas assez vite et devra supporter la diatribe de l'inventeur encore un bref instant, juste un instant pour se ressaisir et répliquer, sans doute un peu vivement.


- Que ? Gnnn... M'sieur Dexley, sauf si un employé de la banque vient sur place me dire que c'est clean, en lâchant justement le pognon, j'vous laisse pas repartir avec la marchandise.

Bien sur, pour déclamer ces mots peu sympathiques, il se sera relevé de son tabouret pour imposer un minimum sa taille de jeune homme standard. En revanche, connaissant plus ou moins le caractère inoffensif du "Doc", il n'aura pas l'idée d'attraper sa carabine, histoire qu'on ne le prenne pas pour ce qu'il est réellement... Un peu paranoïaque...

- Tiens, coupons la poire en deux, j'ai pas très envie d'aller voir les bucherons, ils me filent des complexes, mais si vous me payez avec de la vrai monnaie, j'vous y conduit dès que j'ai finis ma journée. Pour cette histoire de plaque de machin, vous en parlerez avec mon patron, moi j'suis la pour encaisser et guetter.

Déjà qu'on m'a vidé la caisse y'a pas trois jours, c'est pas trop mon projet d'avenir de finir endetté dans ce boulot.

Okay ?


C'est dingue, des fois, on penserait vraiment qu'il a des couilles, mais non, c'est juste de l'instinct de survie... Sachant que c'est ce même instinct qui va lui trancher les bourses la prochaine fois qu'il va se trouver en danger de mort, vous en conviendrez que Francis n'est pas un baroudeur bien menaçant... Mais il en donne l'impression, alors si ça ne marche pas sur les desesperados, peut-être cela aura t-il plus d'effets sur les bonnes gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Dexley

avatar

Messages : 12
Points XP : 5

MessageSujet: Re: Idées en vrac pv francis   Jeu 23 Aoû - 8:39

Grognements et soupirs furent les premières réponses de Henry. Décidément les génies étaient méconnus, il serait tellement plus simple de ne pas avoir à transporter d'or sur soi en permanence.

Mais soit, il devait aller voir les bucherons de toute façon, autant satisfaire ce jeune homme en lui fournissant des pièces sonnantes et trébuchantes, d'autant qu'il avait prévu le souci et avait sans doute quelques pièces qui tintaient au fond de sa poche, en cherchant bien, restait juste à trouver laquelle.

Fouillant dans ses poches Henry en oublia de répondre, mais sans doute son geste le faisait-il à sa place, dans tous les cas cela lui importait peu.


"Tiens, voila les pièces....Mais faudra vous habituer à ces plaques, c'est tellement moins encombrant et plus sur, qui aurait l'idée de les voler ?"

Il tendait en effet des pièces en nombre suffisant pour payer le matériel acheté.

"Pour les bucherons tu viens m'voir en fermant et on y va ensemble donc."

Pendant ce temps Henry réfléchissait à un moyen de sécuriser la caisse sans pour autant la rendre trop compliquée à ouvrir, puisque c'est un peu sa fonction première dans l'absolu. ET l'idée lui vint d'un ressort caché, un bouton dissimulé sous le comptoir et que seul le vendeur saurait trouver ouvrait une caisse en fer un peu solide, les voleurs ne pouvaient donc pas l'ouvrir. Pour peu que la-dite caisse soit engoncée dans le comptoir ils ne pourraient pas non plus partir avec. Restait donc pour unique solution pour eux de menacer l'employé, qu'on devait pouvoir protéger avec quelques grilles, comme à la banque, même si c'est pas terriblement accueillant.....A moins que....Et si le vendeur avait un deuxième bouton caché qui au lieu d'ouvrir la caisse faisait tinter une cloche chez le Shériff, après tout le magasin n'était pas loin de la prison.....Cela se tentait. Il faudrait y réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: Idées en vrac pv francis   Jeu 30 Aoû - 15:02

Fort patiemment, le gentil bonhomme observa l'inventeur taré fouiller ses poches en grommelant. Entre autre, il se refusa et réprima très très fort le vilain sourire de satisfaction à l'idée que, enfin, quelqu'un lui obéisse sans qu'il n'ait besoin de sortir son fusil pour empêcher le "client" de se barrer avec du matériel à crédit.

Sourire qui finit par céder lorsque, finalement, les pièces tombèrent sur le comptoir. Cependant, l'autre homme semblait plus absorbé par sa super idée que l'amateur de dynamite n'aimait pas vraiment pour sa part, aussi se dit-il qu'au moins, distrait comme il était, il ne prendrait pas mal ces vilaines dents apparentes en encaissant la petite vente de pas lourd.


- Mmmouais... Et je viens vous voir ou ? A votre propre échoppe ? Si on se cherche en ville ça ne va pas être bien efficace tout ça. Hein ? Alors ?

A peine les pièces tombées dans le caisse qu'il releva la tête en s'appuyant sur son comptoir. Ainsi, il se donnait un genre assez sympa, mais pour poser une question aussi simplette, l'awesomeness s'arrêtait juste là... Au moins ne discutait-il plus les modalités du truc, et en fait, heureusement qu'il ne venait pas de simplement se retracter maintenant qu'il avais les soussous.

Comme quoi, le vendeur honnête, il n'y a que le client et le braqueur qui aime ça... Faut être le dernier des cons de la confrérie des patrons pour engager un type aussi inefficace... A moins qu'il n'y ait que lui pour prétendre au job... Ca se tiens aussi comme hypothèse.

Quoi qu'il en soit, le jeune homme demeura ainsi, attendant les précisions de Henry pour être sur de ne pas devoir faire le tour de la ville pour le retrouver, et finalement passer le reste de sa journée à cavaler en ville...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Idées en vrac pv francis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Idées en vrac pv francis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mathiou: dossier en vrac..
» Mot en vrac
» J'ai la tête en vrac ♪
» EN VRAC
» Sisi, je vous jure, la deuxième vague est là!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sunset Hill :: La grande rue :: La quincaillerie-
Sauter vers: