Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elinor Bennett

avatar

Messages : 183
Points XP : 16

MessageSujet: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   Mer 4 Juil - 17:18




WANTED

    Nom:Bennett
    Prénom:Elinor, Jane, Irène
    Surnom:Nightingale ou Miss Trouble
    Age: 24 ans
    Taille:1m65
    Métier:Chanteuse et musicienne
    Signes particuliers:Aucun




Votre héros
Description physique: Dans la rue principale un joli brin de femme aux cheveux dorées se faufile entre les camelots, les badauds, les cowboys et leurs chevaux. De taille moyenne, vêtue élégamment mais simplement, elle a une allure plutôt rapide, une démarche fluide et volontaire. Elle offre à chacun un sourire rose et charnu, un regard clair et franc.

Caractère: Elinor a hérité de son père une grande curiosité et un véritable gout de l’étude. De sa mère, elle a reçu beauté et bonnes manières. Cette jeune femme issue de la bourgeoisie londonienne cultive donc son élégance et son esprit à chaque occasion. Et si le destin la prive de la possibilité de le faire, elle se débrouille avec les circonstances. Ce qu’elle veut, connaissances, or, affection, jolies tenues et bijoux, elle se donne les moyens de l’obtenir qu’elles qu’en soient les conséquences. Donc, au besoin, elle déguise son cœur et son corps, elle ruse, ment, vol, joue la comédie… Elinor n’en est pas moins une personne avenante ,dynamique, généreuse et généralement de bonne humeur. Elle préfère juste rester sur ses gardes et prendre le meilleur chez chacun et s’ils n’ont humainement rien à offrir , elle se contentera d’une petite compensation dans leur coffre, leur bourse, leurs poches...

Défaut(s) choisi(s): Cupide, kleptomane et curieuse maladive

Votre histoire:



Dans les brouillards de Londres

Tandis que Big Ben sonne les 10 heures du soir en ce frais printemps de 1848, les pleurs d’un nouveau-né emplissent une maison bourgeoise de Manchester street. Dans la chambre à l’étage, une lampe à huile diffuse une douce lumière et projette sur les murs les silhouettes de deux hommes et d’une femme allongée qui reçoit dans ses bras une petite fille. Elle se prénommera Elinor Jane Irène et sera la fille unique du couple Bennett.
Même si elle n’est pas née dans des draps de soie, on ne peut nier que l’enfant a eut une enfance confortable. La maison Bennett est coquette, de taille très convenable, agréablement située et très bien entretenue par la dodue et attachante Miss Abbott, la gouvernante. Pour ce qui est de l’éducation, la fillette n’est pas en reste car, entre ses cours de musique et de lettres, elle lit énormément, ne serait-ce que pour combler le vide que laissent ses parents trop absents. En effet, M. Bennett, médecin et aliéniste passionné, est souvent parti, plongé dans ses recherches ou dans de grandes conversations entre professionnels. Quant à son épouse, son assistante, elle le suit partout. En grandissant, Elinor montre de grandes aptitudes de mémorisation et d’analyse. Son père décide alors de lui consacrer plus d’attention. Elle gagne donc l’opportunité d’explorer des lieux inhabituels pour les adolescentes bourgeoises de l’époque : elle étudie les notes et livres qui trainent dans le désordre ordonné du bureau de son Docteur de père, elle écoute les conversations entre « érudits » et s’intéresse de près au laboratoire où ils étudient l’effet des substances psychotropes sur le cerveau. Cet environnement enrichit la culture d’Elinor tout en développant sa curiosité déjà bien présente lorsqu’elle était petite....Miss Abbottt en parle encore ! "Ah , la petite Miss Trouble !"

Adolescente, elle décide d’aller plus loin et de braver les interdits, elle se met à errer dans les couloirs de l’asile, à suivre son père ou l’un de ses amis, légiste, policier, avocat ou encore détective...tout est bon pour apprendre ce que les autres ne savent pas, aller où les jeunes filles ne vont pas...
Elle se déguise, monte des histoires de toutes pièces, emporte même des souvenirs à l’occasion, tout cela dans une parfaite insouciance. Elle ne cherche pas à blesser quelqu’un, à se venger de quoi que ce soit, elle aime juste ces sensations fortes.
Au prix de quelques frayeurs et de disputes avec ses parents, elle est devenue plutôt débrouillarde et quoiqu’elle fasse, elle reste une jeune fille attachante, curieuse et pleine de vie. Et si vous n’êtes pas touchée par ses qualités humaines, sa beauté qui s’épanouit au fil des ans, vous serez séduit par cette voix de soprane qu’elle n’a cessé de travailler toutes ces années.

A 17 ans, le moment où les jeunes filles rêvent de se marier, elle décide de devenir détective, puis, médecin, puis chanteuse d’opéra, puis archéologue...

Spoiler:
 

...mais ses rêves d’aventures s’évanouissent comme neige au soleil le soir de ses 18 ans. Alors qu’elle remonte Manchester street nimbée de couleurs ocre et jaunes sous la lumière des lampadaires, une mauvaise intuition l’assaille. L’angoisse ne cesse de grandir, oppressant sa poitrine à mesure qu’elle s’approche de la maison familiale. La gorge sèche, la main tremblante, elle pousse la porte entrouverte et pénètre sans bruit dans le couloir. A part le rectangle de lumière projeté par la lumière du dehors à travers l’ouverture de la porte d’entrée, la maison est plongée dans l’obscurité. Ce soir, Elinor retrouvera les corps de ses parents et de Miss Abbott étendus dans la salle à manger, autour de la table où trônait le gâteau d’anniversaire qu’ils devaient partager. La police conclura à un triple homicide de nature crapuleuse car tout ce qui avait de la valeur chez les Bennett avait disparu. Mais Elinor est convaincue qu’il ne s’agit pas là de l’œuvre de simples voleurs car dans le bureau de son père, on ne trouva plus nulle trace de ses recherches, évanouies les notes, disparues les fioles... Malheureuse et mécontente du travail hâtif de la police, la jeune femme s’en remet à Benjamin Ferrars, l’ami de son père qui est détective, un homme autrement plus raffiné et malin que la volaille de Scotland Yard !

Spoiler:
 

Au bout de plusieurs moi, il est en mesure de lui dire que le responsable du « Drame de Manchester street » est parti vers les Amériques.
Démunie et désespérée, Elinor se fait de l’argent par tous les moyens, même les plus illégaux pour se payer la traversée et se payer les belles tenues et les précieux bijoux qu’IL lui a dérobés. Benjamin tente de la raisonner mais il se lasse bien vite et, au fond, il la comprend. C’est avec tendresse et admiration qu’il la regarde s’éloigner des côtes européennes au matin du 17 avril 1873. Sur le pont baigné de la lumière rosée du soleil matinal, Elinor lui fait signe, souriante et volontaire, fière dans ses atours de Dame de la société. Toute trace de tristesse a disparu de ses traits.

« Ne craignez-vous pas de regretter d’avoir laisser cette douce enfant partir Ben ? Les raisons qui l’animent sont par trop dangereuses ! N’avez-vous donc pas peur pour elle ? »
« Je regrette juste de ne pas être parti avec elle mon cher John. » répondit Benjamin à son ami de toujours. « Et entre nous, j’aurais peur si j’étais l’ordure qui a tué ses parents. »

Spoiler:
 

Sous le soleil d’Amérique

La lumière à Boston et si différente de celle de Londres, les paysages américains tellement plus vastes que ceux du vieux continent qu’Elinor Bennet oublie un temps ce qui l’a conduite ici pour se lancer à corps et à cœur dans l’exploration du Nouveau Monde et la découverte de ses habitants. Elle gagne sa vie honnêtement quand elle a le temps, moins lorsqu’elle est pressée. Elle voyage de loin en loin, se joignant à des familles, des cowboys ou des chercheurs d’or qui partent toujours plus à l’Ouest. Tantôt à cheval, tantôt en diligence, tantôt en train...un beau jour, son voyage prend une nouvelle tournure. Dans le saloon d’une bourgade dont personne ne connaît le nom tant elle est minuscule, elle fait la connaissance d’un excentrique mégalomane, une espèce de savant fou dont l’intelligence n’a d’égale que son dynamisme et son orgueil. Elle est séduite, incapable de résister à son charisme, elle le suit dans ses aventures. Le duo gagne sa vie grâce au violon et la voix de la jeune femme et aux appareils abracadabrantesques qu’il invente. Il se fait passer pour un Magicien, elle devient son assistante et ils sillonnent les routes, offrant aux nouveaux américains des spectacles d’illusion impressionnants. Et si le public n’est pas assez généreux, Elinor se sert en dépits des protestations de son acolyte. D’ailleurs cet acolyte, s’il a un nom, il a toujours refusé de le lui donner. Alors elle l’appelle Doc.

Spoiler:
 

Même s’ils sont très attachés l’un à l’autre, qu’ils partagent une certaine intimité, chacun flirte de son côté mais, incapables l’un comme l’autre de tomber amoureux, ils repartent ensemble, laissant leurs amants avec des beaux souvenirs. Mais le temps passe et Elinor s’attache de plus en plus à lui. Petit à petit, le poison de la jalousie se distille dans ses veines et elle a de plus en plus de mal à supporter qu’il en désire d’autres, notamment des hommes.

Spoiler:
 

Alors, une nuit sans lune où elle ne dort pas, ruminant sans cesse ce baiser que son Doc a volé à un cowboy, elle décide de le quitter avant que leur relation ne soit gâchée par ses sentiments pour lui. Le lendemain, les yeux cernés, elle lui demande de la laisser dans la première ville qu’ils croisent et c’est ici... Sunset Hill.

Spoiler:
 


Quêtes et
concours...
Vos caractéristiques :
  • Force:1
  • Dextérité:5
  • Agilité:2
  • Perception:4


Vos talents : Rapidité du serpent et Sagesse de la chouette

Vos armes: Un Deringer dans sa jarretière, juste au cas où et un pistolet dans le tiroir de sa table de nuit


Dernières
questions...


" Scarlett Johansson " ----> "Elinor Bennett"


Avez-vous des liens avec les personnages présents ? Non

classe de personnage désirée ? Une citoyenne prête à accepter n’importe quelle mission de type enquête, espionage ou vol pour “arrondir les fins de mois”.

Avez-vous trouvé les mots de passe ?

Vitesse d'écriture ?Ayant un métier dont la charge varie considérablement d’une période à l’autre, c’est difficile de jauger mais je tâche de poster aussi régulièrement que possible en me faisant attendre le moins possible.

Premier compte ? : Ici, oui

Qui vous a fait découvrir ce forum ? Tour de Jeu






Dernière édition par Elinor Bennett le Ven 6 Juil - 16:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elinor Bennett

avatar

Messages : 183
Points XP : 16

MessageSujet: Re: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   Mer 4 Juil - 17:19

Je travaille sur la biographie.v Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur
avatar

Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   Mer 4 Juil - 17:38

Irès bien sympathique amie du vieux Peabody ^^

Veux-tu un coup de main pour mettre ton avatar à la bonne taille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarosław Koslowski
Conteur
avatar

Messages : 148
Points XP : 38

MessageSujet: Re: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   Mer 4 Juil - 17:47

Cupide et Kleptomane ? J'ai de la concurrence ! ><

Bref, bienvenue ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiyana P. Weyka

avatar

Messages : 13
Points XP : 5

MessageSujet: Re: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   Mer 4 Juil - 17:51

Bienvenu femme peau blanche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel T. Jefferson

avatar

Messages : 14
Points XP : 7

MessageSujet: Re: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   Mer 4 Juil - 18:37

Une femme fatale, cupides que nous sommes peut-être nous croiserons nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alejandro Estevez

avatar

Messages : 149
Points XP : 12

MessageSujet: Re: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   Jeu 5 Juil - 10:14

Bienvenue señorita
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elinor Bennett

avatar

Messages : 183
Points XP : 16

MessageSujet: Re: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   Jeu 5 Juil - 17:07

Merci à tous pour cet accueil !

Comme le suggère ma fiche, dans la vraie vie j'ai des périodes calmes et des périodes absolument démentes dans mon travail...là, je suis en période démente donc je mets un peu de temps à la terminer ma bio...sorry !

J'y bosse ce soir.

Au plaisir de vous rencontrer en jeu ! Smile

Esprit de l’Ouest, je veux bien un peu d'aide pour mon avatar. Si besoin, j'ai des photos de meilleure qualité.

EDIT

Voilà qui est fait. Vue l'heure, je relirai demain si vous le voulez bien.

Ah, pour l'avatar, je ne sais pas non plus comment le faire apparaitre en haut à droite de cette présentation. Si quelqu'un veut bien m'aider... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur
avatar

Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   Jeu 5 Juil - 22:03

Et rebonsoir jeune fille ^^

J'ai mis l'avatar à droite pour que ça fasse une jolie fiche. pour ton avatar de jeu, donne moi l'image initiale pour que je la redimensionne. Soit tu me mets le lien soit tu m'envoies l'image par e-mail.

La fiche est ok, je n'ai vu guère de fautes néanmoins, il te sera sans doute difficile de jouer avec nous tout de suite car nous sommes... en 1872 ^^

Il va donc falloir changer certaines dates de ta bio.

Comme tout est bon pour le reste, je te valide, je te fais confiance pour faire les ajustements chronologiques demain.

C'est donc avec une joie immense que je te souhaite la bienvenue parmi nous.
Par rapport au profil de ton perso, je te conseil de regarder dans les emplois du Shiny Spade Saloon dans les fiche /emploi. Ton profil semble correspondre à ce que recherche Leroy, le patron du saloon.

Tu peux t'inscrire aux quêtes et trouvez des partenaires sur le fil qui chante dans la section demande de rp.
Si tu as des questions n'hésitent pas, il y aura toujours quelqu'un pour te répondre ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elinor Bennett

avatar

Messages : 183
Points XP : 16

MessageSujet: Re: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   Ven 6 Juil - 16:34

Merci Merci !!!!! Very Happy

Je pense que je vais faire un petit tour au Shiny Spade saloon alors ! Mais avant je réajuste et je t’envoie l'original de l'avatar.

Toutes mes excuses pour la chrono...alors, je ne sais fichtre pas pourquoi j'étais absolument persuadée qu'on était en 1878 !!!! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur
avatar

Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   Ven 6 Juil - 17:32

C'est vrai que c'est pas comme si c'était écrit sous la bannière du forum rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo

avatar

Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   Ven 6 Juil - 18:31

Dis donc blondinette, t'essaierai pas de me faire de l'ombre par hasard ?

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elinor Bennett

avatar

Messages : 183
Points XP : 16

MessageSujet: Re: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   Mar 10 Juil - 17:15

L'esprit de l'Ouest a écrit:
C'est vrai que c'est pas comme si c'était écrit sous la bannière du forum rabbit

Oui, bon, d'accord....c'est moche de se moquer.

Tequila, thank you....faire de l'ombre, pas mon genre.....je profite de l'ombre plutôt. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elinor Bennett, ce qui est à toi est à moi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Code Pénal Ayisyen an demode.
» Le trafic du cafe a la frontiere Haiti-Rep. Dominicaine nuit
» Pourquoi Aristide ne rentrerait-il pas chez lui ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aux frontières de l'Arizona :: Le sanctuaire des héros :: Présentation de votre héros :: Personnages validés-
Sauter vers: