Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Scénario] Une ville sans shérif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tom Dartoi

avatar

Messages : 128
Points XP : 88

MessageSujet: [Scénario] Une ville sans shérif   Mar 26 Juin - 19:42

Les ruelles du quartier nord étaient plutôt paisibles. Le soleil venait tout juste de quitter son zénith. Pas un nuage. Les riches entrepreneurs de Sunset Hill commençaient leur repas ou allaient faire une sieste pendant que les esclaves et hommes de main se chargeaient de faire rentrer l’argent.

C’était une très belle journée. C’était en tout cas ce que pensait Terence Quador. L’homme était arrivé en ville quelques jours auparavant. Un tournoi pour élire le shérif allait être organisé. Il savait qu’il avait les tripes pour devenir le justicier de Sunset Hill, même s’il était estropié de l’annulaire sur sa main droite. Après tout, son voyage s’était passé sans encombre jusqu’ici. Un cigare coincé entre les dents, il se baladait dans les rues de la ville, histoire de repérer un peu les lieux. Ce n’était pas très bien vu de vouloir être shérif quand on était étranger, alors autant casser cette image. Et puis peut-être qu’avec un peu de chance, il tomberait sur un des bourgeois du coin. C’était le moment de se créer de bonnes connaissances.

Mais la première chose qu’il rencontra fut trois moineaux qui se disputaient des miettes de pain au milieu de son chemin. Voilà de quoi s’exercer. Son vieux stetson sur la tête, il dégaina son flingue et dézingua les trois volatiles. Enfin, c’est ce qu’il croyait au début, mais ses tirs n’avaient pas fait mouche et les piafs s’éloignaient déjà dans le ciel. Bizarre. A dix pieds, il ne ratait jamais sa cible. Heureusement, personne n’était dans les parages pour voir le fiasco de Terence Quador. Après avoir rangé son pistolet et prit une nouvelle bouffée dans son cigare, il reprit sa route.

Le soleil était vraiment pesant et il finit par s’arrêter dans un troquet, en face de la banque. Le commerce fournissait plus à manger qu’à boire mais daigna tout de même servir la bière fraîche qu’il avait demandé. Installé sur la terrasse, il voyait bien qu’il y avait pas grand monde. Juste un couple qui profitait aussi du beau temps pour se remplir la panse confortablement. Le jeune homme baragouinait des histoires plus invraisemblables les unes que les autres, tandis que sa compagne gloussait à la fin de chacune de ses phrases. Ils avaient l’air vraiment sympathique mais Terence avait vraiment soif. Il préférait terminer sa bière avant d’aller les accoster. Et puis, il serait poli. Il leur paierait une bière au passage, bien éduqué qu’il était.

Il avait retiré son chapeau et zieutait la ruelle. Tiens, un gus rentrait dans la banque. A moins que c’était une donzelle. Terence venait d’avoir la trentaine mais ses yeux étaient aussi affutés que ceux d’un vieux croulant. A part ça, la tirelire de Sunset Hill avait l’air plutôt calme. Les gens passaient de plus en plus dans la rue, les activités reprenaient. C’était vraiment une belle journée. Mais ce que l’homme ignorait, c’est que tout ça allait très bientôt se barrer en couille…


Dernière édition par Tom Dartoi le Mer 15 Aoû - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo

avatar

Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Mer 4 Juil - 19:26

Ce fut l'heure du tour de garde et un homme armé sortit nonchalamment de la banque pour faire son petit tour. tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, la ville semblait calme et déjà quelques clients étaient venus dans la banque à sa réouverture. Parmi les clients, une jeune veuve portant une robe noire un peu bouffante et d'un chapeau sombre surmontée d'une tulle en satin lui voilant le visage. Stanley, le garde en question, avait juste aperçu ses cheveux d'ébènes noués dans un chignon et son cou gracile et mat. Au fond de lui-même, il se disait que s'il elle avait besoin d'être consolé, il se porterait bien volontaire... Elle allait peut-être déposer un héritage à la banque. Après tout, c'était peut-être elle la personne importante qui passerait à la tirelire de Sunset. En tout cas, c'est ce que disait les rumeurs. Elle semblait d'ailleurs avoir un cabas assez large pour y mettre pas mal de billets...

Ce fut la dernière pensée de Stanley avant que ce dernier ne se fit descendre lorsqu'il passa l'angle du bâtiment. Une balle en plein cœur dont le coup résonnait dans toute la ville. Au loin, sur un toit, une fumée opaque s'élevait au-dessus d'un toit.

Aussitôt l'alerte était donnée et le second garde resté à l'intérieur sauta vers la grille de l'entrée pour la verrouiller. Trop occupé, il ne vit pas un homme s'approcher de lui pour lui tirer une balle mortelle derrière la nuque. Les assaillants étaient à l'intérieur et à l'extérieur de la banque. Voilà ce que les observateurs extérieurs avaient pu voir de la scène.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

- A genoux bande de cul terreux ! Mains sur la tête ! Et le premier qui bouge, je lui plombe la gueule !

A l'intérieur, un autre manège commença. le tueur donna l'ordre aux autres clients de se mettre tous du même côté à genoux les mains sur la tête tandis que la jeune veuve enlevait sa robe dévoilant des habits plus pratique pour ce genre de sport. Elle garda néanmoins son chapeau sur la tête pour garder un certain anonymat. Elle sortit un colt de son ceinturon. Avec toute la fougue qui la caractérise, elle s'écria:

- Que personne ne bouge et tout se passera bien. Toi, tu ouvres la porte du guichet et tou te dépêche. Ne joue pas au plus malin parce qué yé souis assez fine pour passer par l'ouverture du guichet et après c'est le carnage assuré !


Le discours sembla porter ses fruits et le guichetier, bien que tremblant de peur réussit à ouvrir la première porte. On le laça avec les autres. On lui gueula de donner les clés de la porte du directeur, mais à l'odeur et à son pantalon mouilé, il semblait vraiment pas les avoir en sa possession.

Tequila Jo remplaça son collègue afin de tenir en respect clients et employés. D'un geste de la tête, elle l'invectiva:

- A toi de jouer, défonce moi cette porte !

Le gros costaud qui l'accompagnait s'exécuta et pendant que le balourd s'évertuait à entamer la résistance de la serrure, lelle ne perdait pas les otages des yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Ven 6 Juil - 15:40

Paisible, quoi que encore passablement stressé de sa dernière mésaventure avec miss Tequila, le jeune homme marchait dans la rue, affublé de toute sa tenue de rôdeur de l'est. Ha ouais, vu comme ça, ça lui donnait un petit genre. Même si ça continuait à faire passablement bouseux, le cuir semblait bien lui aller, et pour bien parachever l'oeuvre, le sac sur le dos et le holster de carabine en cuir cousu main semblait du plus bel effet.

Eh oui, vu comme ça, on aurait presque cru voir un héros de l'ouest la ramener, même si dans un bon périmètre, on pouvait l'entendre grommeler. L'entendre ? Eh bien oui... Quelqu'un qui a l'habitude de parler fort mais qui grommelle, eh bien on l'entend du coup !

A un bref instant près, sans doute aurait-il aperçu la mexicaine sans arriver à la reconnaitre dans son nouvel accoutrement, cependant, cela lui aura évité encore une mauvaise surprise... Mais un coup de chance ne suis pas sans un coup de déveine. Alors au milieu de la rue, près de la banque, le gamin relevait son chapeau, l'observant d'un air un peu benêt. A peine quelques jours plus tôt, il était venu y déposer ses maigres économies, et voila qu'il allait devoir en retirer une grosse partie pour compenser le braquage...

Monde de merde...

Mais alors qu'il allait enfin s'apprêter à se diriger plus franchement vers elle, un coup de feu. Le jeune homme eut un sursaut, manquant de lâcher son sac. S'ensuivit l'alarme, faisant faire plusieurs pas en arrière au malheureux type, encore une fois au mauvais endroit au mauvais moment. Le type venu de nul part abattre le garde le convainquit de se barrer à toutes jambes vers le premier abri venu, quel qu'il soit.

Et il s'en fut si rapidement, qu'à vrai dire, il n'entendit pas vraiment celui-ci lui ordonner, comme au reste de la plèbe, de rester bien gentiment à sa place. Peut-être cela lui couterait-il une balle dans le buffet, mais il y a la chance et le destin... Sans savoir exactement ou il trouva l'opportunité de se cacher, on put entendre sa voix, stressée, baragouiner dans la panique qui allait peut-être se lancer :


- Sous l'abri de ta miséricorde,
nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu.
Ne méprise pas nos prières
quand nous sommes dans l'épreuve,
mais de tous les dangers
délivre-nous toujours,
Vierge glorieuse, Vierge bienheureuse.

Daigne m'accorder de te louer, Vierge très sainte ; donne-moi la force contre tes ennemis... Blablabla... Toi qui as enfanté le Christ, Seigneur et Sauveur de tous. Marie, Mère de la grâce... Gnagnagna... et demande pour nous à ton Divin Fils qu'il nous libère de tous les maux et périls de l'âme et du corps.
Amen.


A savoir si c'est ce qui est le plus indiqué vu la situation, c'est sera au curé de déterminer ça à la confession... Ou à son enterrement. En tout cas, trop concentré sur sa prière, a moitié paniqué, le gentil bonhomme n'aura pas vraiment la présence d'esprit d'observer ce qui se passe autour de lui. Il pense s'être éloigné, et du coup, il estime avoir le temps et le droit à sa prière... Il fera joujou avec avec sa carabine et son gros... Bâton de dynamite plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Dartoi

avatar

Messages : 128
Points XP : 88

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Mer 25 Juil - 15:49


Ah… Cela aurait vraiment pu être une bière parfaite. Ses arômes étaient amères mais goûteux à la fois. La légère mousse qui flottait au-dessus caressait avec douceur les lèvres de Terence. L’odeur qui allait jusqu’à ses narines lui procurait un sentiment d’allègement total et la température de la boisson hydratait magnifiquement sa gorge sèche. Cela aurait vraiment pu être une bière parfaite, si Terence n’avait pas manqué de s’étouffer avec, lorsqu’il entendit les coups de feu qui provenaient de la banque. Heureusement, il réagit très rapidement et partit se réfugier sous sa table. Un peu de la même façon qu’un lapin traqué par un loup filerait dans son terrier. Terence avait empoigné son arme avec ses deux mains le plus vite possible et semblait murmurer à lui-même quelque chose qui ressemblait à une prière, les yeux clos. Lorsqu’il les ouvrit, il constata que le jeune couple qui était aussi sur la terrasse s’était réfugié dans le troquet et le dévisageait d’une drôle de façon. Terence prit soudain conscience du ridicule de sa position et décida de réagir. Il se releva doucement, se cacha derrière une des poutres qui soutenaient le commerce. De sa position, il observa la situation de la banque. Les coups de feu avaient laissé place à des cris de panique. Les citoyens s’éloignaient le plus possible de la banque en courant dans tous les sens, tandis qu’un gangster proche de la porte d’entrée tenait en respect ceux qui étaient trop près de la banque. Proche d’un angle du bâtiment, un homme qui semblait être un des gardes de la banque était allongé, inerte, certainement mort. Gêné un instant par le soleil, Terence tourna la tête sur la droite et c’est là qu’il le vit. Un homme était planqué sur un des toits de la ville et semblait prendre un malin plaisir à maintenir dans son viseur la populace. Terence s’assura d’être également hors de vue de cet homme-là et reporta son attention sur la banque. Une drôle de scène était en train de se passer. Alors que ceux qui étaient tenus en joue par le gangster devant la porte s’étaient mis à genoux les mains sur la tête, un homme demeurait debout, figé. Cela fut très court et sa réaction fut humaine, quoiqu’un peu suicidaire. Il prit ses jambes à son cou à l’opposé de la banque, un peu sur la gauche de Terence. Dans sa cavale, il semblait lui-aussi se parler à lui-même et fini par se réfugier derrière ce qui semblait être de grosses caisses en bois. Le gangster avait hésité à se charger de son cas trop longtemps et celui positionné sur le toit, sans doute lui aussi gêné par le soleil n’avait rien fait. Ce petit fuyard avait une sacrée veine.

C’était le moment pour Terence d’intervenir, histoire de faire bonne impression. Et son premier objectif était de sauver ce garçon du bourbier dans lequel il était. Il se baissa légèrement et roula jusque la gauche de la terrasse. L’opération n’avait pas été très discrète mais avait au moins eu le mérite d’être rapide. Il ne semblait pas avoir attiré l’attention et il pouvait à présent, derrière un large tonneau, mieux observer l’homme qui s’était fait la malle. Il avait le style d’un vagabond aguerri et cela contrastait avec sa très récente fuite. Terence essaya de capter son attention, avec de larges gestes des bras devant lui. Une fois qu’il crût l’avoir capté, en dépit de sa myopie, il lui fit signe de venir vers lui. Puis, il lui montra son flingue, pour lui faire comprendre qu’il le couvrait. Il se redressa légèrement observant la scène, son regard au-dessus de la barrique et son flingue sur la droite. Cet homme avait-il compris le message codé qu’avait essayé de lui faire parvenir Terence ? Si c’était le cas, allait-il le suivre ?
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Si Francis décide de sortir de sa cachette, il devra lancer un D6.
Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter les caractéristiques des deux hommes :
Spoiler:
 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A l’intérieur de la banque, l’ordre avait été rétabli assez rapidement. Certaines choses avaient changé de place, mais l’agitation qui était survenue pendant plusieurs minutes semblait avoir disparue. Le guichetier n’était plus derrière son comptoir mais avait rejoint les clients ficelés qui, eux, n’étaient plus devant le comptoir. Rassemblés sur le côté, ils prenaient beaucoup moins de place. Cela tombait à pic puisque la banque accueillait cinq nouvelles personnes. Et pas n’importe qui ! Cinq gangsters ! Chose originale, ils avaient l’air menés par une femme. A part elle, il y avait Marty qui observait discrètement à travers une fenêtre ce qui se passait dehors. Tout avait l’air sous contrôle. Jess, un homme qui avait la particularité de porter toujours un foulard rouge sur la tête était parti fouiller les autres pièces de la banque afin de vérifier que personne ne s’y terrait. Karlton, un nouveau-venu dans la bande assistait la fille de près. Et enfin, Weldmer était la grosse brute épaisse qui venait de défoncer la porte du directeur. Une belle bande de gais lurrons.

C’était le point de vue de Peter Cook, mais il ne semblait pas partagé par les autres clients. L’homme venait d’avoir vingt-et-un ans et était une vraie tête brûlée dans la ville de Sunset Hill. Il traînait derrière lui des dettes énormes et le directeur l’avait convoqué ce jour-ci pour régler le problème. Cook avait prévu de régler le problème de façon très personnelle, mais apparemment, l’attaque orchestrée par ces bandits semblait être une nouvelle alternative qui s'offrait à lui. Il ne s’était pas laissé saucissonner facilement, mais avait dû capituler après avoir reçu une mandale de Weldmer, ajoutant une nouvelle cicatrice à son visage, sous ses cheveux châtains en bataille. Il avait tout de même eu le réflexe de gonfler ses poumons avant de se faire attacher, mais avec toute cette surveillance, il valait mieux qu'il garde cela pour lui pour le moment. Sur sa droite, une femme et son gosse. Elle était plutôt belle avec ses bouclettes blondes, même si son âge était un peu avancé. Le gosse devait avoir cinq ou six ans. Quelle chance il avait de vivre une telle expérience si jeune. Cela le marquerait toute sa vie ironisait Cook. Il avait adressé plusieurs sourires et clins d’oeil à la femme pour la rassurer, mais son regard semblait vide, emplie par la terreur. Le gamin se rendait pas vraiment compte de ce qui se passait, posant quelques questions à sa mère qui restait silencieuse. Quand le guichetier les rejoignit, Cook lança :

« Bienvenue au club mon pote ! J’t’aurai bien serré la patte, mais j’ai les mains un peu prises pour le moment.

-Cook, espèce de p’tit con !
rétorqua son interlocuteur, le regard empli de colère. C’est toi qu’a organisé tout ça pour régler tes dettes ?! On va plus te lâcher maintenant !

-J’vois qu’vous avez une belle opinion de moi ! Vous croyez que j’aurais dû m’attacher avec des chaînes ou les cordes font parfaitement l’affaire ?

-La ferme !!!» trancha Karlton, le revolver braqué vers les deux autres.

Puis, il reprit, en direction de Weldmer qui revenait de la salle qu’il venait d’ouvrir :

« Alors ?

-Pas un chat
, rétorqua ce dernier. ‘Faudrait peut-être fouiller la salle un peu plus. J’ai rien trouvé d’autre qu’un bureau et quelques meubles.»

Excepté Marty, les regards des gangsters s’étaient tournés vers la femme qui demeurait silencieuse pour le moment. Elle allait certainement lancer les prochaines instructions très vite.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


A la fin de chacun de ses posts, Tequila Jo’ devra lancer un Dé pour chaque gangster présent dans la salle principale. Le résultat sera ajouté à la perception totale de ceux-ci (pour le moment Tequila Jo’, Karlton et Weldmer). Marty ayant son attention concentrée sur l’extérieur pour le moment sa perception n’intervient pas (il n’y a pas de dé à jeter pour lui non plus). La somme totale (résultat(s) du/des dé(s) perceptions) devra excéder 7 (somme totale des perceptions des prisonniers). Voici les caractéristiques des gangsters présents dans la salle principale, vous êtes libres de les consulter ou pas :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo

avatar

Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Sam 28 Juil - 20:56

* Bordel, pas de directeur !!! Edwin, ton plan est en train de foiré ! *

Les yeux des malfrats convergeaient vers elle, elle devait donner de nouveaux ordres. Aucun problème, elle fixa d'abord le dos de Marty.

- Toi au lieu de regarder par la fenêtre, va dans le bureau du directeur, regarde s'il n'est pas caché sous le bureau ou derrière la porte, repère le coffre et trouve des clés, peut-être dans les tiroirs... Et grouille. Si y a du grabuge dehors, t'inquiète pas, on le saura au premier coup de feu !


Elle lui lança un regard noir pour l'activer un peu. Elle se pencha ensuite sur le cas de la brute.

- Prends un sac et vide les poches de ces messieurs-dames, il est hors de question que l'on revienne bredouille. Toi continue à surveiller les otages.


Elle avança de quelques pas pour prendre par le collet le guichetier et l'amener à sa hauteur:

- C'est le moment d'être malin le banquier ! J'ai un coffre à ouvrir et pas de clés. Tu trouves une solution ou c'est ta femme qui portera mon costume !


La jeune femme ne rigolait pas. Dans la liste des pourris dont elle n'aurait aucun problème à tuer, les gens de la finance tenait la pôle position. C'est à cause des banquiers et des rentiers qu'elle avait perdu tout ce qui comptait à ses yeux. C'est à cause d'eux qu'elle était réduite à braquer des banques pour survivre, maintenant, c'était à eux de passer à la caisse !

___________________
[Ordre des dés: Tequila, Carlson et Wedmer]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin

avatar

Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Sam 28 Juil - 20:56

Le membre 'Tequila Jo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Dé' :

#2 Résultat :


--------------------------------

#3 'Dé' :

#3 Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Dim 5 Aoû - 13:47

Les mains jointes, baragouinant sa prière comme un impie qui se remet à croire, les yeux clos, le pauvre gosse ne pensa ni ne guetta pas grand chose et... Contre toute attente, cela ne lui joua pas de tour, comme quoi, on peut prier comme un neuneu et avoir la grâce de son pote le Très-Haut !

Bref, à peine ses mains disjointes et ses yeux ouverts, le pauvre type doit se retenir de pousser une exclamation effrayée. Un autre glandu se tient là, tout près, et lui fait de grand signe pour attirer son attention. Et même si Francis voit des mouches bizarres voler au coin de ses yeux, qu'importe pour son pauvre petit cœur, le voila à quatre pattes, trainant son fusil et son sac pour rejoindre aussi discrètement que possible son nouveau pote de rixe.

A peine rejoint ce... Ce mec pointe son flingue du doigt puis observe la scène, comme si il... Comme si il allait y aller ! Il lui faut une couverture ! Aussi, tentant de se reprendre pour pas avoir une voix de tafiole, le gentil bonhomme sortis lentement sa carabine de son "étui" en cuir. Et comme lui, il n'est pas myope, il marmonna à l'oreille de Terence, ce cher inconnu :


- C'est bon, elle est déjà chargée. Allez y, j'vous couvre m'sieur.

Et sans vraiment observer son "interlocuteur", en diminuant alors les chances de voir sa gueule désabusée qui pourrait signifier que là, il le sent vraiment pas, il releva sa carabine, et le nez, afin d'observer un peu ce qui pouvait le menacer. Eh oui, si il faut couvrir le bonhomme, il faut déjà savoir ou il faut tirer, donc en premier lieu, il faudra savoir qui cibler ! En l’occurrence, les deux zozos qui même un myope peut voir... Mais Francis voit-il mieux qu'un myope ? Par ce que la, il faut non seulement les voir, mais aussi voir ou ils peuvent protéger leurs miches, bref, capter tout les détails qui font qu'il offrira une couverture potable, voir même qu'il pourrait les mettre hors d'état de nuire.



__________________________


[HRP : Un jet de dé pour l'observation des deux types et de leurs possibilités de tir/replis.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin

avatar

Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Dim 5 Aoû - 13:47

Le membre 'Francis Jefferson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Dartoi

avatar

Messages : 128
Points XP : 88

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Mer 15 Aoû - 7:16

[Post dé, à supprimer ou à inclure dans le message de la main du destin]

Caracteristiques de Terence :
Spoiler:
 

Premier lancer de dé pour Tireur qui tire sur Francis (Malus : - 1 car Francis est encore partiellement protégé)

Deuxième lancer pour Gangster devant la porte qui tire sur Terence.

Troisième lancer pour Terence qui tire sur Gangster devant la porte

Post à suivre rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin

avatar

Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Mer 15 Aoû - 7:16

Le membre 'Tom Dartoi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Dé' :

#2 Résultat :


--------------------------------

#3 'Dé' :

#3 Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Dartoi

avatar

Messages : 128
Points XP : 88

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Mer 15 Aoû - 17:58

Son interlocuteur venait de réagir, il avait vu l’appel de Terence. Celui-ci pourrait aisément de sa position le couvrir pendant qu’il quitte sa cachette assez risquée. Mais la réponse de cet inconnu traquée par les malfaiteurs fut des plus étranges. Au lieu d’acquiescer poliment et de se préparer à une course effrénée, il sortit sa carabine et indiqua à Terence qu’il était prêt à le couvrir. De toute évidence, le message codé qu’avait envoyé l’homme avait été très mal interprété. Y aller, là, comme ça ? Terence n’y avait pas vraiment songé, il avait plutôt pensé à préparer un plan un peu plus subtil afin de mettre toutes les chances de son côté. Oui c’était beaucoup plus sage. C’est pourquoi, toujours derrière sa poutre en bois, il se prépara à interpeller le jeune veinard, pour lui signifier plus clairement le fond de sa pensée. Mais… non sa myopie ne le trompait pas. L'autre homme était déjà en train d’épier ses opposants en vue de couvrir le plus efficacement Terence. Il abusait de sa chance pensa-t-il et les gangsters lui donnèrent raison. A peine eut-il sorti la tête de sa cachette que le tireur perché sur un toit de la ville décocha une balle dans sa direction.

[Tireur à la carabine a fait 3. On a donc dextérité : 3 + 3 – 1 (malus) = 5
Francis a fait 4. On a donc agilité : 2 + 4 = 6]

La balle ne passa vraiment pas loin de l’épaule du jeunot. A croire que son étoile ne l’avait pas complètement abandonné. Mais devant une telle scène, le sang de Terence ne fit qu’un tour. Sans vraiment réfléchir, il sauta par-dessus la barrière du troquet dans lequel il avait commandé sa bière et tira une balle en direction du gangster devant la porte. Celui-ci avait toujours son attention portée sur la proie qui venait de lui échapper et ne remarqua pas tout de suite Terence qui se promit d’en profiter.

[Gangster devant la porte a fait 6. On a donc dextérité : 2 + 6 – 1 (malus) = 7
Terence a fait 3. On a donc dextérité : 1 + 3 = 4]

Terence avait l’avantage et cela était idéal avec ses talents de tireur. Sa balle fendit l’air pour se loger dans un mur de la banque. C’était la deuxième fois que sa précision lui faisait défaut. Et certainement la fois de trop. Car le gangster avait repéré son assaillant et avait rapidement reporté le fusil de son arme vers celui-ci. Terence voulut s’échapper, bondir, s’en aller le plus loin possible, mais il n’en eut pas le temps. Avant même qu’il n’ait pu entendre le déclenchement du pistolet de son adversaire, il était par terre. Le plus bizarre c’était qu’il avait mal à deux endroits à la fois. Il regarda son bras droit et constata l’ampleur des dégâts qu’il avait reçus. La balle avait d’abord touché sa main, arrachant un deuxième doigt : l’auriculaire. Puis, elle était venue se planter dans son avant-bras, la douleur était terrible. Le tireur à la carabine rechargeait son arme, l’autre se demandait sans doute si Terence était hors d’état ou pas. Que faisait-donc l’âme qu’il voulait initialement secourir ?

[Francis dispose d’un bonus +1 pour sa prochaine action]
--------------------------------------------------------------------------------------------
Ah ça y est ! Il commençait enfin à avoir de l’agitation dans la banque ! Peter Cook qui était toujours ficelé comme un sanglier chassé observait la panique qui s’immisçait petit à petit dans les esprits des malfaiteurs avec une certaine délectation. Il n’y avait pas un chat dans le bureau du directeur et apparemment c’était de mauvais augures pour l’équipe des malandrins. La voix de la femme qui semblait les diriger trahissait son impatience quand elle somma au guetteur d’aller fouiller le bureau du directeur. Celui-ci s’exécuta sans broncher, disparaissant dans la salle ou Cook devrait actuellement être en train de palabrer avec le chef de la banque.

Ensuite, elle demanda à celui qui venait de défoncer la porte de faire les poches des prisonniers. Mais avant que Weldmer ne s’active, Karlton prit la parole en désignant un sac de toile à ses pieds :

« Ca a déjà été fait quand on a pris leurs armes. Le jeunot et le guichetier n’avaient rien. La femme avait pas mal de monnaie sur elle... »

Le regard de Cook se reposa sur elle. Elle demeurait toujours aussi impassible qu’une statue. Une statue terrorisée... Ils lui avaient piqué son flingue quand ils lui avaient foutu une rouste. Il se promit qu’il dégainerait dans tous les sens s’il venait à remettre la main dessus. Mais pour l’heure, il subissait la loi des malandrins. Enfin, c’était plutôt ce cher guichetier qui allait sans doute passer un sale quart d’heure. La chef l’avait saisi par le col et l’invectivait de menaces potentielles s’il refusait de coopérer. Cook ne put s’empêcher d’éclater de rire et d’ajouter :

« Vous croyez vraiment que ce simplet sait la moindre chose ? Le directeur est aussi discret qu’un caméléon et c’est bien connu. C’est pas l’genre de corniaud qui met ses sous-fifres dans la confidence... »

Cook avait balancé ca un peu au pif. Il y avait certainement une part de vérité dans ses paroles, d’ailleurs, le directeur était le seul qui se trouvait encore sans corde autour des bras. Mais le principal objectif de Cook était de rajouter de l’eau dans le gaz. Que la pression soit telle que la discorde entre cette drôle d’équipe survienne et foute le bordel un peu partout. Il ignorait si l’effet voulu avait été atteint, mais la femme semblait prête à dézinguer le guichetier qui ne cessait de balbutier, à tout moment. Et ce moment sembla arriver quand soudain :

« Chef ! J’ai trouvé quelque chose ! »

La même tirade avait été scandée par deux personnes différentes. La première voix provenait du bureau du directeur. Les recherches de Marty avaient l’air d’être fructueuses. Cook ne connaissait pas l’autre voix et elle venait de beaucoup plus loin. Peut-être à deux ou trois pièces d’ici. C’était la voix de Jess qui était parti inspecter les autres pièces de la banque un peu plus tôt. Tremblant, le guichetier fixait son agresseur en espérant qu’elle se dirige vers l’une ou l’autre voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo

avatar

Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Sam 1 Sep - 19:16

Karlton avait déjà fait le nécessaire concernant la dépouille des clients. Au moins, elle pouvait compter sur lui. Les choses avançaient et les hommes semblaient avoir trouver des choses intéressantes. néanmoins, la prudence était de mise, le directeur n'avait toujours pas été retrouvé et qui sait, peut-être avait-il réussi à prendre un brigand en otage.

- Bien.

Elle tourna la tête vers Wedmer.

- "Yé t'autorise à lui faire mal à chaque fois qu'il l'ouvre !" dit-elle en désignant Cook.

dehors, ça pétaradait, mais jusque là pas d'inquiétude, tout se déroulait comme prévu. Tequila devait maintenant quitter la pièce pour rejoindre l'un ou l'autre des malfrats. Pour alléger le travail des deux hommes qui gardait le troupeau, elle prit l'employé de banque rudement et le poussa devant elle tout en posant la pointe de son canon sur son dos.

- Allez avance. Y'espère pour toi qué les nouvelles sont bonnes et que quelqu'un a trouvé les clés, sinon tou y passe. On va dans le bureau... Vous deux, vous garder un oeil sur le troupeau, vous tirez dès qu'y en a un qui joue au héros.


Son regard menaçant s'abattit sur Cook. le genre de regard qu'on oublie pas, le genre qui vous glace sur place, celui de la haine et la colère.

- On y va.

Tequila et son otage pénétrèrent dans le bureau du directeur et là...

________________

Pièce principale ordre des dés: 1) Karlton, 2 Wedmer.

Je tire un dé aussi pour Tequila j'imagine, n°3...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin

avatar

Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Sam 1 Sep - 19:16

Le membre 'Tequila Jo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis Jefferson

avatar

Messages : 160
Points XP : 22

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Sam 15 Sep - 14:00

Terré dans son abri, son cœur battant la chamade, le gamin sentait encore ses mains trembler sur sa carabine. Il l'avait entendu, la guêpe de plomb, elle lui avait sifflée non loin. Il ne devait jamais l'oublier, qu'importe qu'il n'ait pas vécut, il lui suffisait d'une seconde d'inattention, et pan, ce malheureux bout de métal l'enverrait saluer le créateur.

Mais alors qu'il se sentait encore quelque peu pétrifié, il vit ce type étrange tenter sa chance, ce qui remua d'autant les tripes de Francis lorsque la contre-attaque se fit, aussi sanglante que trash. Il lui fallait faire un choix, vomir son stress ou se battre...

Ainsi, ravalant les acides en se ravageant l’œsophage, le jeune homme releva son fusil vivement pour le poser en appui sur le rebord de sa couverture, puis remonta la tête. C'était fort altruiste de vouloir s'attaquer à l'arracheur de doigt, surtout pour un inconnu, mais comme on dit, plus c'est grand/jeune, plus c'est con, et Francis doit sans doute être un bien bon jeune grand con !

Ainsi, l’œil dans le viseur, il profita du fait que le gangster, dont il put déjà observer la position un instant avant, avait toute son attention tournée vers le héros malchanceux pour tirer sur lui. Bien évidemment, Francis aura la bonne idée de se rabaisser immédiatement après pour ne pas essuyer dans le pif la tempête en réponse au vent lancé.

Éventuellement, si il ne se trouve pas touché ou à mouiller son froc sous une riposte cinglante, il tentera bien de faire signe à Terrence de ne pas bouger. Le pauvre... Dans son esprit, il estimait ces types assez futés pour ne pas s'encombrer d'un meurtre et de balles gâchées, mais le blessé aurait-il vraiment cette chance ?


____________________________________________

Un lancer pour le tir, et un autre éventuellement pour sa propre couverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin

avatar

Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Sam 15 Sep - 14:00

Le membre 'Francis Jefferson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La main du destin

avatar

Messages : 227
Points XP : 99

MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   Mer 19 Sep - 17:17

Un lancer pour Gangster devant la porte qui tire sur Francis.

'Dé' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Scénario] Une ville sans shérif   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Scénario] Une ville sans shérif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sortir en ville sans escorte peut être une grosse erreur [Selena & Neil]
» 02.03/17.C.Allemagne - Dresde, une petite ville sans histoires... Ou presque...
» Touristement vôtre [FE EMMA]
» LYON : ville où je suis né........................
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sunset Hill :: Quartiers nord :: La banque-
Sauter vers: