Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Clive "Simpleton" Palmer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clive Simpleton Palmer

avatar

Messages : 59
Points XP : 45

MessageSujet: Clive "Simpleton" Palmer   Lun 26 Mar - 10:24




WANTED

    Nom: Palmer
    Prénom:Clive
    Surnom:Simpleton
    Age:environ 40 ans
    Taille:1m85
    Métier:Mercenaire
    Signes particuliers:/






Votre héros
Description physique: Cheveux grisonnant, et un physique costaud sont les premières caractéristiques qui sautent au visage. Lorsqu'on s'en approche voir qu'on lui adresse la parole, il a soit le regard vide, soit vitreux, selon l'heure de la journée.

Caractère:Difficile d'anticiper les réactions de Clive étant donné ses capacités mentales. Il n'est cependant pas bagarreur ou méchant. Il ne réfléchit quasiment jamais aux conséquences de ses actes, que ce soit avant ou après l'acte. Il sera en général obéissant à celui qui lui permettra de se procurer de quoi s'enivrer.

Défaut(s) choisi(s):Bête à manger du foin / Boit comme un trou

Votre histoire:On ne choisit pas sa famille.

Né dans une petite ferme on ne peut plus banale d'une minuscule bourgade au fin fond de l'Arizona, Clive Palmer à vécu une enfance gonflée par l'amour et la tendresse que ses parents lui prodiguaient. Du moins jusqu'à son quatrième anniversaire... Issu d'une union consanguine, un mariage "Cousin/cousine" en somme, on ne peut pas dire qu'il avait la lumière dans toutes les chambres... Dès l'instant où ses parents se sont aperçu de la malfaçon génétique dont il était victime, leur affection s'était métamorphosée en dégoût. Mais son histoire n'en est pas pour autant un banal refoulement affectif dramatique. Effectivement, en plus d'être à moitié fini, il avait le don de se mettre dans des situations improbables, parfois même mortellement dangereuses, mais a chaque fois que ses parents pensaient que le destin leur retirerait cette épine du pied, Clive réussissait à s'en sortir par un magistral retournement de situation.

"À croire que la nature compense les lacunes des abrutis...".

C'était le refrain que son père lui rabâchait la plupart du temps, dépité de voir à quel point sa progéniture était protégé par... allez savoir, qui voudrait protéger cet enfant ?

"Comme quoi, même Dieu est capab' de s'louper !"

Son paternel, alcoolique, mais agriculteur de formation, ne cessait de le ramener au niveau le plus bas de l'échelle sociale, l'obligeant à réaliser les petits travaux domestiques les plus dégradants, ou parfois même, très risqués. Un après midi, alors agé de quinze ans, Clive avait été chargé de démousser la toiture de la ferme. Pour rendre l'observation plus distrayante, son père avait même réussi à le convaincre que ce genre de tâche s'effectuait à l'aide d'une cuillère à soupe. "C'pour mieux capturer l'humidité mon p'tit". Bien entendu, Clive l'avait cru sur parole... Il démoussait sans relâche à l'aide de son "outil" sans se décourager une seconde, c'est vrai qu'il était bête, mais il était tenace le petit. Son géniteur le regardait d'en
bas, assis, une bouteille de whisky à la main, marmonant dans sa moustache touffue et garnie des restes du repas de midi.

"Mais il va tomber le débile ? Allez mais bon dieu, t'es même pas foutu de glisser, bon à rien...".

Est ce le ciel qui avait entendu son appel ? Peut être plutôt le Diable... Clive perdit l'équilibre, il avait dérapé sur une petite boule de mousse et agitait les bras instinctivement afin de retrouver sa stabilité.

"C'est ça gamin ! Vole ! Tu peux le faire !"

Son père l'encourageait à faire le grand plongeon, remuant sa bouteille qui crachait des giclées d'alcool en l'air. Enfin ! L'heure de la délivrance avait sonnée. Il allait finalement pouvoir passer ses journées sans se soucier de sa progéniture et en profiter pour vaquer à son occupation préférée : boire. Clive ne tenait maintenant plus sur ses jambes, il chuta la tête la première qui heurtait violemment une des planches du toit l'obligeant à rouler pour ne pas s'érafler tout le visage. Quelques secondes plus tard, il avait disparu de la vue de son père, ivre, mais de joie cette fois ci. Il ne pu s'empêcher de faire le tour de la maison en courant, pas pour s'empresser de l'aider, mais plutôt pour vérifier si son plus cher désir s'était enfin réalisé. Son sourire devint d'abord jaune, puis vert, il entra dans une rage folle.

"Mais bon dieu d'bon dieu ! Tu peux pas faire comme tout les accidentés toi ! Fallait qu'tu tombes sur ton p'tain d'tas d'mousse ! T'commences à m'échauffer les oreilles p'tit péquenot !"

Clive sentait qu'il allait s'en prendre une bonne et d'instinct il s'était relevé, grimaçant de douleur certes, mais cela ne l'avait pas empêché de prendre ses jambes à son cou sous le regard de sa mère indifférente. Indifférente, sa mère l'avait toujours été, elle ne prenait jamais parti sur quoi que ce soit, c'est à peine si elle lui adressait la parole. Clive avait beau être stupide, il comprenait parfaitement la situation. Il allait devoir quitter ses parents et se débrouiller par lui même. Il réfléchissait caché dans le petit bois à quelques lieues de la ferme familiale attendant que la nuit daigne recouvrir les champs, afin de pouvoir récupérer le paquetage qu'il jugeait nécessaire à son départ. Pour sûr qu'il n'était pas dérangé par ses parents pendant sa refléxion, étant donné que ces derniers étaient rentrés à la maison pour y faire la sieste. La réflexion fut limitée cependant, il avait donc décidé de se reposer pour pouvoir voyager de nuit. Quand enfin l'obscurité était suffisante, le petit commença son expédition. Il était passé par la porte principale que ses parents ne verrouillaient jamais, faute de brigands dans la région. Le grincement des charnières était couvert pas les ronflements de son père, semblables à ceux d'un ours asthmatique ayant les naseaux bouchés. Le sac était rempli, les objets les plus importants n'avait pas été oubliés : une cuillère à soupe, le peacemaker de p'pa, une pierre à feu, et autre objets qui permettrait sa survie. Prêt à partir, Clive eu cependant une idée, ce qui n'était pas chose commune chez ce petit. Il avançait à pas de loup dans la bicoque, progressant doucement le temps que ses yeux s'habituent au noir quasi total d'une nuit sans lune, cherchant à atteindre son père là ou il se sentirait le plus : la cache à whisky. D'un coup de cuillère il fit sauter le verrou du meuble entre les deux battant de la porte et saisi les deux bouteilles neuves comme un trophée de guerre. Sans trop se retourner, il quittait le "nid" pour découvrir le pays, en suivant sa bonne étoile.

Mais on peut choisir ses amis.

Il avait beaucoup erré, énormément peiné, mais il était toujours vivant. Son enfance plutôt rude lui avait conféré une résistance particulière aux environnements hostiles et une ténacité à toute épreuve. Bien sur, comme depuis toujours sa mystérieuse bonne étoile veillait sur lui, en tout cas, il y croyait lui. Clive avait une trentaine d'année, à vrai dire, il n'en savait rien étant donné qu'il ne comptais pas plus loin que deux, lorsque sa route croisa celle d'un denommé Gus Murlock, un cowboy sur le retour. Les deux hommes avaient sympatisé assez rapidement : Gus était le père qui manquait à Clive et Clive, le fils que Gus n'avait jamais eu. Il passèrent cinq années à voyager ensembles, camper, chasser et autres activités qui se pratiquent en tant que nomades de l'ouest sauvage. C'est durant ces moments que notre benêt appris à utiliser son arme plutôt correctement. Il était habile le petit débile. Un soir au coin du feu, Gus restait pensif observant le soleil disparaître dans un voile pourpre derrière les montagnes au loin, il avait l'air triste. Le vieux cowboy ne se sentait pas dans son assiette depuis quelques jours et avait perdu beaucoup de sa conversation. Étant bon par nature, et pour tenter de lui remonter le moral, Clive parti chercher une des deux bouteille de whisky qui avaient appartenu à son père. Il les avait conservé depuis tout ce temps afin de ne jamais oublier d'où il venait. Il s'était également fait la promesse de ne pas y toucher, mais c'était d'autant plus symbolique que de la partager avec Gus. Les yeux du vieux s'illuminèrent à la vue du whisky qui pour le coup avait au moins une quinzaine d'année. Il s'empressa d'en servir deux verres qu'il proposa de boire d'une traite, après en avoir tendu un à Clive. Un, deux, et... Une sensation d'abord huileuse dans la gorge, inodore, comme de l'eau, mais avec quelque chose en plus. Une paire de secondes après, l'arôme venait lui chatouiller les papilles, un goût prononcé, un peu amer, ensuite, ça brûle, ça pique les lèvres. Plus il passait sa langue, plus ses lèvres chauffaient. Cette sensation était... Géniale ! Le première bouteille se vida aussi vite qu'il enchaînaient les "cul sec". Une fois bien alcoolisé, Gus s'était endormi à même le sol rocailleux, à quinze centimètre de son couchage. L'alcool décide souvent de notre couchage à la place de notre esprit. Ce n'est que le lendemain que l'on regrette d'avoir écouté la mauvaise petite voix... Enfin encore faut il qu'il y ait un lendemain. Malgré les secousses de Clive, Gus ne bougeait pas au petit matin. Faisant fi ses carences mentales, Clive se doutait que quelque chose ne tournait pas rond.Il laissa le corps inerte du vieux cowboy sur place, libéra sa monture après avoir récupéré la winchester et les provisions qui y étaient harnachées. Il s'était remis en selle et avançait au gré de son canasson, sans trop savoir où, ni pourquoi. Il sirotait la deuxième bouteille au goulot, triste, chaque goulée se transformant en hommage solennel envers son ami excusant maladroitement ce petit gout de "r'viens-y". Et une pour son père, ce vieux con, et une dernière pour ma mère, qui ne m'a jamais rien fait. Et pis une pour lui pour... Pour le plaisir.

Plus de famille, plus d'amis, bonjour, je suis alcoolique.

Une dizaine d'années se sont écoulées depuis ces événements dont Clive se rappelle encore chaque détail. Aujourd'hui, il est seul, il voyage en suivant l'odeur de l'argent, ressource précieuse et nécessaire à la fourniture de son alcool quotidien. Rien ne guide ses pas, mis à part son besoin de boire, besoin qui par la suite embrouille justement ses pas. Il est toutefois fatigué de vivre au jour le jour, sans savoir ce qu'il picolera au prochain lever de soleil. Il a acquit tout au long de sa vie une certaine habileté au maniement de son revolver et de sa carabine, et sa chance ne semble pas l'avoir abandonné. Sa dépendance prononcée pour le spiritueux l'a amené a réaliser des contrats contre rémunération, sans trop se soucier de l'éthique concernant la notion de bien ou de mal. Lors d'une de ses "mission", un partenaire provisoire lui avait parlé d'une ville appelée Sunset Hill, à quelques jours de voyage, dans laquelle il pourrait s'y approvisionner en whisky et peut être trouver un ou deux contrats pour pouvoir reprendre la route ensuite. Cette suggestion lui avait plu mais à vrai dire, il espérait y rester quelques temps sous condition que le whisky y soit bon, mais pour le savoir, encore faut il y tremper ses lèvres. Aujourd'hui, Clive à bu sa dernière bouteille, et son cheval, qu'il avait appelé affectueusement "Godet", le transportait en direction de Sunset Hill, berçant tranquillement le pistolero somnolant que tous surnommaient "simpleton".



Quêtes et
concours...
Vos caractéristiques :
  • Force:1
  • Dextérité:3
  • Agilité:1
  • Perception:3


Vos talents : Increvable / Chanceux

Vos armes:
-Revolver Peacemaker de P'pa
-Carabine Winchester de Gus




Dernières
questions...


"Franck PITIOT" ----> "Clive Palmer"


Avez-vous des liens avec les personnages présents ? Non

classe de personnage désirée ? Pistolero

Avez-vous trouvé les mots de passe ?

Vitesse d'écriture ? Aléatoire

Premier compte ? : non

Qui vous a fait découvrir ce forum ? /

PS : même souci de code pour l'avatar ^^'







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur
avatar

Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: Clive "Simpleton" Palmer   Lun 26 Mar - 12:12

Excellente fiche, j'ai beaucoup aimé, on sent que tu te fais plaisir sur celle-là Very Happy

Ca j'ai bien aimé aussi:

"Son paternel, alcoolique, mais agriculteur de formation, ne cessait de le ramener au niveau le plus bas de l'échelle sociale"

Tu es validé et peut dès à présent chercher des partenaires de jeu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur
avatar

Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: Clive "Simpleton" Palmer   Lun 26 Mar - 12:17



*disparais se guérir sous la couette*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clive Simpleton Palmer

avatar

Messages : 59
Points XP : 45

MessageSujet: Re: Clive "Simpleton" Palmer   Lun 26 Mar - 17:14

Merci ! Faut dire que la photo met tout de suite dans l'ambiance... Ouais Clive va me permettre de changer de l'autre plus sérieux quand même... J'ai déjà quelques pertes idées, maintenant faut réussir à les placer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jesse Montana

avatar

Messages : 190
Points XP : 69

MessageSujet: Re: Clive "Simpleton" Palmer   Lun 26 Mar - 17:56

C'est pas faux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alejandro Estevez

avatar

Messages : 149
Points XP : 12

MessageSujet: Re: Clive "Simpleton" Palmer   Mar 27 Mar - 10:58

bienvenue à Sunset Hill ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babayaga

avatar

Messages : 31
Points XP : 15

MessageSujet: Re: Clive "Simpleton" Palmer   Mar 27 Mar - 11:14

Bienvenue mon beau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Fou

avatar

Messages : 15
Points XP : 20

MessageSujet: Re: Clive "Simpleton" Palmer   Mar 27 Mar - 17:57

Bienvenue ! (=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clive "Simpleton" Palmer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Clive "Simpleton" Palmer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TERESA PALMER ✤ we will stand tall
» [F] KEKE PALMER ∞ Minnie White.
» Ivy Palmer
» Sophia E. de Roumanie - Colombe le jour et Vipère la nuit.
» x — recensement des multi-comptes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aux frontières de l'Arizona :: Le sanctuaire des héros :: Présentation de votre héros :: Personnages validés-
Sauter vers: