Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jarosław Koslowski
Conteur
avatar

Messages : 148
Points XP : 38

MessageSujet: Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"   Mer 29 Fév - 10:13




WANTED

    Nom: Koslowski
    Prénom: Jarosław
    Surnom: (Le) Polak
    Age: 27 ans
    Taille: 1m74
    Métier: Mercenaire/Chasseur de primes. Accepte quasiment tous les contrats du moins qu'il soit bien payé, pas suicidaire, et pas excessivement sanglant.
    Signes particuliers: Jarosław a un léger accent polonais quand il parle anglais. Bien qu'il ne soit pas très prononcé, il l'est suffisamment pour que l'on puisse aisément reconnaître ses origines.
    On peut aussi ajouter ici la petite manie qu'a le Polak à toujours préférer l'or sonnant et trébuchant aux liasses de billets. Il n'est pas rare de le voir jouer avec une pièce en or.




Votre héros
Description physique: Jarosław est moyennement grand pour les américains, mesurant 1m74. Il a une carrure ordinaire, banale, et ne semble pas excessivement fort. Mais, son corps est capable d'encaisser bien plus qu'il ne le semblerait à vue d’œil. Ses expériences de vie, que ce soit l'hiver polonais, ou la guerre, l'ont rendu très résistant, voire 'increvable'.
Sinon, le Polak se distingue de par ses cheveux blonds foncés moyennement longs, et de par sa barbe, que le jeune homme entretient soigneusement quasiment tous les matins à l'aider de ciseaux qu'il a amenés de Pologne. Dernier attribut faciale marquant; ses yeux quasi hypnotisant qui sont d'un bleu très clair penchant légèrement sur le gris.
D'un point de vue vestimentaire, Jaro' est vêtu assez simplement. Il porte généralement une chemise bleu, une veste ou un manteau brun (dont le manche peut contenir le derringer) par dessus, et un pantalon en cuir également, maintenu par une ceinture noire. Souvent, il se couvre la tête d'un chapeau assez simple, fait en paille, qu'il garde en souvenir de la guerre de Sécession.

Caractère: Jarosław est d'un flegmatisme assez marqué, bien qu'il lui arrive quelques rares fois de rentrer dans des colères noires, essentiellement quand il s'agit de son salaire ou de son paiement. Mais sinon, les quolibets et autres railleries envers son accent le laisse plutôt de marbre, bien qu'il puisse répliquer de façon cynique, ou calmement proposer un duel pour apprendre la politesse au malotru en question. Assez distant, il privilégie son culte à l'or aux relations sociales, (sauf quand il s'agit d'un autre polonais) et est ainsi plutôt quelqu'un de solitaire, qu'on ne voit rarement en compagnie d'autrui, sauf lorsqu'il s'agit d'affaires, d'un contrat... Mais sa faim de loup et son intérêt pour les jeux d'argents l'amènent souvent au saloon, et ainsi, à tolérer la présence d'autrui. Jarosław peut, par moment, être un personnage difficile à cerner. Il a même du mal à se comprendre lui même, parfois. Impitoyable généralement, il peut pourtant montrer un peu de pitié face à certaines situations, par exemple quand une personne est prête à se sacrifier pour une autre, geste lui rappelant sans doute la mort de son frère.
Si vous souhaitez éveiller l'intérêt du Polak... Ayez de l'argent, ayez de l'or...

Défaut(s) choisi(s):
_ Estomac sur pattes; En Pologne, J. Koslowski avait toujours faim et presque rien à manger. Maintenant qu'il a plus facilement les moyens de se nourrir, il a tendance à vouloir 'compenser' un peu, en mangeant 'un peu plus'...
_ Cupide (Si le Staff le veut bien); La recherche immodérée de gains, d'or et de richesses sont sans aucun doute ce qui motive Jarosław à se lever chaque matin. La simple vue du métal jaune fait apparaître une légère lueur de fascination malsaine dans ses yeux. Mais, bien qu'il soit cupide, ça ne l'empêche pas de pouvoir être, loin d'être avare, très dépensier; l'essentiel étant de tout rentabiliser plus tard, et ce plutôt rapidement si possible.
_ Kleptomane compulsif; Lié partiellement au défaut précédent, le Polak a tendance à 'réquisitionner' toutes les pièces d'or qui lui tombent sous la main. Cette habitude du pickpocket qui n'était encore en Pologne qu'un simple moyen de survie s'est lentement développée et imprégnée dans son comportement de sorte à ce qu'en peu de temps, elle est devenue un trait de caractère à part entière du jeune homme.

Votre histoire: Jarosław naquit le 23 novembre 1845 dans une famille de paysans polonais, près de Varsovie. Il fût le second d'une petite fratrie qui ne se composera finalement que de deux frères, lui même et Miroslaw, de 5 ans son aîné. Effectivement, Pavel, celui qui était censé devenir le troisième fils des Koslowski, ne verra jamais vraiment le jour; il mourra juste avant sa naissance, emportant avec lui sa mère. Ou alors, était-ce la mort de la femme qui provoqua celle de son fils presque nouveau-né... ? La médecine de l'époque n'était pas suffisamment précise et pas assez avancée pour distinguer cause et conséquence. Mais peu importait, car le le résultat restait le même de toute façon; Jaro' perdit sa maman à l'âge de 4 ans.

Suite à cette double-mort tragique, la famille ne se composait donc plus que de Serguei, le père, et de Jarosław et Miroslaw, les deux fils. L'homme veuf se retrouva dans une situation particulièrement difficile, étant donné qu'il devait à présent s'occuper seul de la ferme familiale, faire son travail habituel et, en plus, celui de sa défunte épouse, pour pouvoir nourrir ses deux fils qui n'étaient pas vraiment encore en âge de pouvoir l'aider, bien que Miro', déterminé à faire quelque chose, s'occupa de temps à autre de tâches mineures. Commença donc une époque extrêmement dure, où la moindre erreur pouvait entraîner la mort de toute la famille. Serguei mena un combat titanesque et fit des efforts surhumains pour assurer la survie de sa descendance, mais son travail ne fût que peu récompensé. Au contraire, au fur des années, les hivers semblaient devenir de plus en plus froids, et les récoltes s'amenuisèrent de plus en plus, et ce à un tel point que, s'ils ne voulaient pas mourir, les deux frères n'eurent comme unique choix que celui de commettre des larcins, des vols à la tire...

La vie continua ainsi toute une poignée d'années, connaissant ses hauts et ses bas, jusqu'à ce qu'en Mars 1861, un événement marqua un nouveau tournant dans l'histoire des Koslowski. En effet, la fin de l'hiver de cette année là avait été particulièrement rude, et avait emporté, par l'intermédiaire d'une douloureuse pneumonie, le valeureux Serguei. Lors de son agonie, ce dernier, entre une quinte de toux, conseilla à ses fils de partir loin, de quitter la Pologne et de chercher leur chance ailleurs. Il leur parla d'un 'Nouveau Monde' dont il avait entendu parler, où ils pourraient recommencer à zéro et avoir une vie idéale. Puis, dans un dernier souffle, il leur indiqua de prendre un navire à Hambourg, et, pour payer le trajet, de vendre la ferme familiale. Il expira après cela, recrachant une partie de ses poumons ensanglantés sur le sol poussiéreux.

Jaro' et Miro' firent exactement ce que leur avait dit leur père; ils vendirent la propriété terrienne à un bourgeois de Varsovie qui y ferait travailler ses serfs, et utilisèrent une partie de l'argent pour se rendre à Hambourg en calèche. Une fois arrivée, ils y prirent, après une semaine d'attente, un grand paquebot de classe 'America'. Ce ne fût qu'une fois les tickets payés, et qu'une fois qu'ils furent à bord du navire, qu'ils se rendirent compte qu'ils auraient de grand problèmes de communication, étant donné qu'ils étaient analphabètes et qu'ils ne parlaient pas du tout l'anglais. Mais, exceptionnellement, la chance leur souriait; ils rencontrèrent un jeune polonais du nom de Lucjan qui avait une maîtrise relative de la langue anglo-saxonne, et qui décida de leur apprendre les bases de l'alphabet et de la langue américaine, plusieurs heures par jour, pendant tous les 15 jours du trajet, contre un peu d'argent.
Tout se déroulait relativement bien, jusqu'à ce que, quatre jours avant l'arrivée, un nouveau drame se produisit. Miroslaw tomba malade, atteint de tuberculose. Persuadé de l'incurabilité de la maladie, et voulant à tout prix éviter de contaminer son frère cadet, il décida de mettre fin à ses jours en se jetant dans l'Atlantique. Cet événement marqua énormément Jarosław; il souffrit d'une mutité de plusieurs jours, dû au traumatisme, et n'évoquera plus jamais son frère. Il aurait bien gardé un souvenir lui rappelant Miro', mais rien n'était resté. Tout le peu qui se rapportait à lui avait été englouti par l'océan.

Jaro', seul Koslowski restant, arriva donc finalement aux États-Unis d'Amérique, à New York City. Il passa par Fort Clinton, comme tous les autres voyageurs du paquebot, y fût soumis à des examens médicaux, et finalement, fût accepté comme immigrant. (Les malades physiques graves, les malades mentaux et certains invalides étaient généralement renvoyés, car jugés à la fois inutiles et dangereux pour la société). Il y retrouva aussi son ami Lucjan. Ensemble, ils décidèrent d'aller un peu plus au sud, pour y trouver un travail. Ils s'installèrent dans la ville de Manassas, et y travaillèrent dans une écurie. Ce fût la première fois que le Polak se retrouva face à des chevaux, et ce contact le marquera à vie. Ce fût aussi par conséquent là-bas qu'il apprit à tenir en équilibre sur un équidé, etc... Le polonais y retrouva un peu sa vie rurale précédente, mais vivant dans de meilleures conditions. Apprenant toujours l'anglais et l'alphabet auprès de Lucjan, la vie semblait reprendre son cours... Ne se préoccupant pas beaucoup de politique, et étant un peu naïfs, l'éclat de la guerre de Sécession ne les inquiéta pas plus que ça, tout d'abord. Mais cette erreur d'approche allait rapidement être corrigée par la première bataille de Bull Run, qui eût lieu en juillet, à quelques kilomètres à peine de la ville. Mais elle fût bien plus qu'une prise de conscience pour Jaro'. Ce fût son baptême du feu. Effectivement, le propriétaire de l'écurie, Sudiste dans l'âme, proposa aux deux polonais une offre assez spéciale; l'acquisition d'un cheval, d'une arme, d'une bouteille de Whisky et d'une pièce d'or symbolique, s'ils se battaient aux côtés des confédérés. Si l'offre était tellement alléchante, c'était parce que les pronostics étaient plutôt défavorables envers la Confédération. Ce fût donc une bouteille à la ceinture et un Peacemaker à la main, que l'adolescent fit ses adieux à Lucjan, qui avait refusé la proposition, et qu'il rejoignit les troupes du colonel Evans.

Ce fût le début d'une longue carrière en tant que soldat mercenaire aux côtés de la Confédération. Victoires et Défaites se succédèrent tant bien que mal. Durant ces années de guerre, Jarosław apprit lentement à se servir correctement de son arme, apprit le jargon des soldats et approfondit son anglais en général, et apprit à survivre tout simplement. De plus, la guerre lui forgea un nouveau caractère; il devint plus froid, plus cynique, plus déterminé. Ses quelques excursions en tant que pilleur ne firent qu'augmenter son amour pour l'or, et confirmer sa mauvaise habitude à 'emprunter' les affaires des autres. Il ne se battait pas pour une idéologie, mais clairement pour la richesse, par appât du gain. Il s'était ainsi localement, voire régionalement forgé une réputation pendant la guerre, celle du Polak dangereux qui semblait-il était prêt à tout faire pour avoir de l'or. De ce fait, lors des quelques rares permissions qu'on lui accordait, on le retrouvait en train de travailler pour tel ou tel homme, effectuant des contrats de garde du corps, ou, quelque rare fois, d'assassinat de shérifs corrompus. Ce fût aussi lors d'une de ses missions qu'il reçut de la part de son employeur, un derringer avec un manche en acajou des Antilles, arme qui allait rapidement devenir un jouet très apprécié de Jaro'. Une fois la guerre finie, le Polak, qui ne savait pas trop lui même comment il avait fait pour la survivre, décida de continuer de vivre en mercenaire et d'effectuer des contrats de ville en ville, et ainsi, de se faire une réputation plus importante encore.

La vie continua ainsi pendant des années, jusqu'à ce qu'un léger accident le mette en fuite; il avait suite à une dispute sur son salaire, qu'il voulait en pièces d'or et non en billet, et qu'il souhaitait voir doublé d'ailleurs, accidentellement, dans un coup de colère rare, abattu son employeur d'un tir dans le ventre. Bizarrement, s'agissant du secrétaire, et ainsi du bras droit du maire de la capitale de l'état, les autorités ne furent que peu ravies, et il dût fuir le Tennessee. Traversant l'Arkansas en quelques jours, poursuivi par plusieurs chasseurs de prime, il prit la décision de partir loin, très loin. Il prit donc le train qui allait le plus loin possible, dépensant pratiquement tout son argent pour le ticket et le transport de son cheval. Il arriva donc en Arizona, (à Canyon City), terres qui lui étaient inconnues, mais aussi, terres où il était considéré comme un inconnu. Ce qui avait quelques avantages. Il pouvait donc enfin recommencer à zéro ici... Enfin, recommencer les contrats, la construction de sa réputation, etc... Il avait un mode de vie, il n'allait tout de même pas le changer...


Quêtes et
concours...
Vos caractéristiques :
  • Force: 2
  • Dextérité: 3 + 2 = 5
  • Agilité: 1
  • Perception: 2


Vos talents :
_ Rapidité du serpent
_ Increvable

Vos armes:
_ Un 6 coups Peacemaker
_ Un derringer



Dernières
questions...


"Franco Nero" ----> "Jarosław Koslowski"


Avez-vous des liens avec les personnages présents ? Non, aucun.

Classe de personnage désirée ? J'hésite entre Desperado et Pistolero, mais dirais peut-être plutôt Pistolero

Avez-vous trouvé les mots de passe ?

Vitesse d'écriture ? Variable, mais correcte en moyenne

Premier compte ? : Oui

Qui vous a fait découvrir ce forum ? Recherche sur Internet

Autre : J'ai toujours eu un peu de mal pour les fiches de présentation et espère que mes efforts seront suffisants pour que cette fiche soit acceptée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur
avatar

Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"   Mer 29 Fév - 11:33

Bonjour et bienvenue à toi Jaro

Hé bien pour quelqu'un qui a du mal avec les fiches, c'est plutôt un coup de maître. Ta fiche est soignée, l'écriture est belle, on sent une recherche dans le contexte historique et celui du forum et en plus, je n'ai vu qu'une faute d'orthographe, donc vraiment, rien à redire sur ta fiche ^^

Tu as l'accord du staff pour être "cupide", je pense d'ailleurs que je vais rajouter ce défaut dans la liste, c'est vrai qu'il est différent d'avare...

Au niveau des intrigues, il est peut-être un peu tard pour débouler dans l'event (ou à la limite pour le jeu de Dexley puisqu'il va commencer) mais sinon, il y a la quête du filon maudit et plus tard l'event d'un concours pour devenir shérif...

N'hésite pas aussi à te joindre aux autres rp où d'en proposer ^^

Amuse toi bien sur nos terres garçon ^^

Yeeha

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarosław Koslowski
Conteur
avatar

Messages : 148
Points XP : 38

MessageSujet: Re: Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"   Mer 29 Fév - 11:43

Merci bien pour l'accueil et la validation si rapide de ma fiche.

Oui, peut-être. J'ai toujours à la fois du mal avec les fiches, mais en même temps, beaucoup de chance.

Pour ce qui est des intrigues, ce n'est pas trop grave. Je dois de toute façon d'abord faire au moins un RP décrivant mon arrivée à Sunset Hill, etc... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héléna E. Velasquez

avatar

Messages : 102
Points XP : 24

MessageSujet: Re: Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"   Mer 29 Fév - 11:58

Bienvenu señor à Sunset Hill Smile
Je me propose pour guider à travers la ville si vous le souhaitez Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarosław Koslowski
Conteur
avatar

Messages : 148
Points XP : 38

MessageSujet: Re: Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"   Mer 29 Fév - 12:04

Je vous remercie de votre accueil. Ne connaissant point la ville, je suis un peu dépendant de l'aide d'autrui, le temps de m'habituer. Votre proposition est donc le bienvenue. Mais, je vous prierais d'avance de ne point vous attendre à un quelconque pourboire...
^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héléna E. Velasquez

avatar

Messages : 102
Points XP : 24

MessageSujet: Re: Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"   Mer 29 Fév - 12:09

Aucunement besoin d'un pourboire señor, je fais cela de bon cœur. Je suis dans mon jour de bonté aujourd'hui profitez-en
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'esprit de l'Ouest
Conteur
avatar

Messages : 1067
Points XP : 73

MessageSujet: Re: Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"   Mer 29 Fév - 12:32

Oui, être rapide dans cette ville sauvage est une question de survie...
Ha, ha je vois que vous êtes bien dans la peau de vos persos ^^

Sinon, j'ai rajouté ça pour les défauts ^^
Citation :

Cupide

"Vous aider à traverser la grande rue ? Mais avec plaisir Madame. Ca vous fera 1 dollar"

Vous aimez l'argent et tous les moyens sont bons pour en avoir, même ceux défiant la morale. Note: si l'avarice est souvent accompagnée par la cupidité, la cupidité elle, peut faire chemin sans l'avarice, aussi vous pouvez êtes dépensier tout en étant cupide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo

avatar

Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"   Mer 29 Fév - 15:16

Bienvenida senor!

Quelle vie malheureuse vous avez connu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarosław Koslowski
Conteur
avatar

Messages : 148
Points XP : 38

MessageSujet: Re: Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"   Mer 29 Fév - 15:35

Merci pour votre accueil, très chère demoiselle.

Sachez que la vie n'est jamais bonne avec nous pauvres polonais. Mais avec nos 'amis' russes, nous avons inventé un remède contre ce malheur omniprésent; "la petite eau", aussi communément appelée vodka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alejandro Estevez

avatar

Messages : 149
Points XP : 12

MessageSujet: Re: Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"   Mer 29 Fév - 15:38

Bienvenue amigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tequila Jo

avatar

Messages : 302
Points XP : 14

MessageSujet: Re: Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"   Mer 29 Fév - 15:41

J'imagine que vous y tenez autant que notre tequila locale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarosław Koslowski
Conteur
avatar

Messages : 148
Points XP : 38

MessageSujet: Re: Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"   Mer 29 Fév - 18:01

Merci Amigo Alejandro.


Effectivement, j'y accorde beaucoup d'importance. Bien que je n'ai rien contre les boissons locales non plus, bien évidemment, que ce soit la Tequila d'ici, ou alors du bon Whisky de Kentucky. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis Jarosław Koslowski, alias "le Polak"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aux frontières de l'Arizona :: Le sanctuaire des héros :: Présentation de votre héros :: Personnages validés-
Sauter vers: