Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pas de cadavres vivants SVP [PV Lucy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mey-Lin Fang



Messages : 21
Points XP : 12

MessageSujet: Pas de cadavres vivants SVP [PV Lucy]   Jeu 23 Fév - 20:07

Mey-Lin était seule dans l'échoppe du croque-mort.
Pourquoi?
L'homme lui avait annoncé qu'il prenait une "pause déjeuner" et qu'elle n'avait qu'à tenir la boutique pendant ce temps. Après tout, il tenait le seul négoce où les clients n'étaient pas particulièrement pressés puisqu'ils étaient morts. La demoiselle se demandait un peu ce qu'il faisait dans ces prétendues pauses qui ne correspondaient pas à l'heure du déjeuner... mais pour assouvir sa curiosité, cela voulait dire quitter les lieux. Elle s'était déjà faite disputer deux fois pour avoir oser laisser la boutique vide pour tenter d'assouvir sa curiosité.
Ah oui! Elle ne savait toujours pas ce qu'il faisait, ce qui la frustrait assez.
Après il y avait la loi de Murphy. Un truc qui disait que c'était quand le croque-mort n'était pas là que les macchabées déboulaient... et il avait raison: deux hommes entrèrent avec du travail pour l'artisan des lieux (même si il n'était pas présent à l'heure actuelle). Elle devrait peut-être reparler avec le maréchal ferrant, Adam Murphy, de sa soi-disante loi.
Les hommes déposèrent leur fardeau sur l'une des tables et disparurent en lui laissant le mort, sans se poser de question sur la fait qu'un cadavre pourrait choquer une demoiselle. Ou la vue du sang...


* * * * * * * * * *

Plus tôt dans la journée.
Allez savoir pourquoi la vie n'était jamais un long fleuve tranquille dans les saloons...
Tout a commencé à une table. Impossible de savoir si c'était parce qu'il y avait trop d'alcool à la table, trop de cartes ou trop de filles auxquelles on pouvait voir plus que les chevilles. Les paroles s'élevèrent avec des mots plus hauts les uns que les autres, les verres volèrent sans rencontrer le destinataire initialement prévu puis les colts sortirent...
Avec des armes à feu et des balles de métal pouvant facilement être létales, il était normal que les choses aillent vite. Un petit rendez-vous dans la rue principale, pang-pang et hop on embarquait le perdant pour l'allonger sur une table chez le croque-mort et la journée reprenait son cours normal.


* * * * * * * * * *

La jeune chinoise se retrouva un peu seule avec de la viande fraîche sur la table.
Elle s'en approcha et regarda le sang qui coulait de sa blessure au thorax. Ca allait souiller le bois et elle savait combien c'était compliquer le sang séché sur une table en bois, mais sur le moment, elle s'en foutait totalement. Elle observait le cheminement du liquide carmin, comment il salissait la chemise de son propriétaire à partir du trou qui avait abîmé le tissu.
Son index effleura la plaie... le corps était encore chaud... ou encore frais. Au choix. Elle en frétillait d'impatience: un cadavre pour elle toute seule!!! Ah oui, d'abord, il fallait faire les vérifications d'usage que le croque-mort ne faisait plus puisqu'il avait une apprentie pour le faire à sa place. La fille du blanchisseur lui retira une botte, se pencha... et mordit l'orteil de l'homme.


- Aaaaaaaaaïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïeeeeeeeeeeeee!!! Putain de sale gosse! meugla le prétendu mort.

La réaction surprit l'apprentie qui sursauta et évita de justesse une baffe.
Le desperado sortit une arme planquée dans l'autre botte et la pointa en direction de la demoiselle qui regarda le canon avec un certain hébétement, se demandant encore si c'était une blague ou si elle devait s'arranger pour que le bonhomme soit définitivement raide et se comporte comme n'importe quel client normal de l'échoppe: totalement mort!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Mac'Havy



Messages : 24
Points XP : 20

MessageSujet: Re: Pas de cadavres vivants SVP [PV Lucy]   Ven 24 Fév - 16:37

Lucy sortait du saloon en titubant. Elle venait de se prendre un bout de verre sur la joue, et elle était déjà sur les nerfs. En tout cas, elle était bien contente d'avoir balancer son verre sur la tête de son agresseur, qui venait de se prendre une balle dans la poitrine. Elle n'avait pas aimé son attitude dès le début, à reluquer toutes les jolies donzelles assise au bar, à hurler qu'il venait de gagner une somme d'argent, à commener à faire des grands gestes comme si c'était un coyote pris dans un piège à loup. Il avait été pitoyable. Et Lucy était à bloc. Si elle le retrouvait, elle ne sait pas ce qu'elle ferait, mais en tout cas, si il survit, elle aurait l'occasion de lui tordre le cou avec son Lasso. Elle attacha ses cheveux et regardait le ciel, sans nuage, trop lumineux.

Elle s'était habitué à Sunset Hill, cette bourgade, ou plutôt, ce petit, tout minuscule village, où des choses rodaient, des hommes se disputaient, des femmes hurlaient de rires... Elle était née dans le confort le plus total, et elle se retrouve ici, orpheline avec son frère, à cuire sous un soleil de plomb. Mais elle était heureuse que BlueRay ai des patures assez grandes, pour qu'il puisse lui vivre tranquillement et couler des jours à sensation. Elle aimait se cheval. C'était une réussite. C'était un cadeau du ciel. C'était... BlueRay. Un pur race Paint Horse, aux crins doux et aux muscles d'aciers. Il était la moitié qu'elle n'avait jamais eu. Il communiquait dans une sorte de dialogue de regard. C'était assez étrange...

- Aaaaaaaaaïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïeeeeeeeeeeeee!!! Putain de sale gosse!

Lucy sursautait, en entendant la voix tellement haït il y a quelques minutes. Une petite échoppe, froide et glaciale, ce faisait une place dans la partie commerciale de la ville. Derrière les fenêtres sales, elle distinguait un petit minois aux yeux tirés vers le haut, une carrure de jeune fille et des cheveux souple et fin. Une asiatique, au profil parfait, se tenait, un peu gaga devant un canon. Elle reconnu de dos, la vieille tête de celui il y a quelques minutes lui avait balancé une bouteille sur la joue, qui avait explosé sur une poutre pour envoyé des fragements s'enfoncer dans la peau blanche de Lucy. Avec un mouvement répété plus d'une centaine de fois, elle retira de son gant son Deringuer tant chéri, elle le prit entre ses mains et frappa la porte d'un grand coup de pied. Elle s'avança vers le vieux moisis et lui colla son flingue en plein sur la tempe.

- Dite donc vous, vot' mère vous a jamais appris à pas pointer un flingue sur une fille ? C'est mal polis ! Croyez que j'ai p'tête deux balles dans s'machin, mais j'hésiterais pas à tirer dans vot' entre jambe et entre vos deux z'yeux.

Elle arma son Deringuer dans un petit clic qui lui donna un frisson dans sa nuque, tant ce moment était attendu. Les nerfs aux vifs, elle n'oserait pas à tirer, juste pour se défouler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mey-Lin Fang



Messages : 21
Points XP : 12

MessageSujet: Re: Pas de cadavres vivants SVP [PV Lucy]   Ven 2 Mar - 19:57

Cruel dilemme devant le canon d'une arme à feu.
Elle avait un macchabée qui n'en était plus un et, comble de l'histoire, la menaçait d'une arme. Devait-elle se laisser tirer comme un lapin sans rien dire afin de découvrir ce qui se passait réellement après? Ou bien, occire ce malotru puisqu'il était venu pour se faire enterrer entre quatre planches?! Mais il fallait bien avouer que la première solution était terriblement tentante... dommage que ce soit un peu définitif. Elle était intriguée par la mort, mais ce n'était pas une raison pour mourir connement! Tant qu'à faire, autant partir avec brio.
La porte s'ouvrit avec violence, aidé par le pied d'une demoiselle présentant elle aussi un argument d'acier. Il n'y avait qu'une chose à dire, c'est que c'était animé aujourd'hui! Incroyable, non?!


* Attend! Elle vient de me défoncer la porte, là?! *

- Noooonnnn! Tu sais le prix que ça coûte de les faire réparer si tu l'as abîmée?!!! Je vais me faire tuer par... commença-t-elle en se dirigeant vers la nouvelle venue.

Le truand, qui sentait bien que c'était une très mauvaise idée d'avoir une donzelle armée d'un deringuer en colère, attrapa le poignet de l'apprentie qui s'était levée et tira d'un coup sec afin de la ramener à lui, en espérant s'en servir comme bouclier.
Pourquoi Mey-Lin avait-elle l'impression d'être prise dans ce qui pourrait presque s'apparenter à un cercle vicieux et morbide?! Une belle rouquine qui a des arguments fumants sur la tempe du vivant pas mort et l'homme qui a des griefs percutants collés à l'arrière du crâne de l'asiatique.


- Waouh! Et dire que ça faillit être une journée tranquille! s'extasia-t-elle. C'est trop géant, il faut que je note ça sur le journal de bord.

Oubliant la situation explosive, elle s'apprêter à se lever pour noter toute cette histoire... enfin elle l'aurait fait si l'autre malotru ne l'avait pas à nouveau plaquée violemment contre son torse.

- Ma mère m'a surtout appris qu'une femme ne devrait jamais porter une arme, ricana-t-il. Mais je peux t'assurer qu'un seul trou dans sa petite cervelle suffira pour faire de la petite croque-mort sa propre cliente.

Les choses semblaient déraper et si ça continuait, elle sentait les ennuis venir de loin.
La demoiselle attrapa la main de l'arme et la mordit avec violence, arrachant un cri de douleur à son bourreau. Mey-Lin retira l'une de ses baguettes et la planta dans la main afin de lui faire lâcher l'arme. Son regard noir devant lui signifier qu'il avait de la chance qu'elle n'ait pas empoisonné la partie métallique de la baguette sinon... Bah pourquoi elle se restreignait? La demoiselle souleva un peu son haut, découvrant une ceinture de balles. Etrange alors que ses holters contenaient des éventails. Elle attrapa une balle dont elle retira le culot et y enfourna l'extrémité d'une autre de ses baguettes.
Lucy ne pouvait pas le savoir, mais les balles de la chinoise étaient remplies d'un poison qu'elle extrayait elle-même des différents crotales qui traînaient dans la région.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas de cadavres vivants SVP [PV Lucy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas de cadavres vivants SVP [PV Lucy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [morts vivants] WIP de fond de tiroir
» [liste] Morts Vivants
» LUCY WEASLEY ▲ victory needs sacrifice.
» Lucy Green & Lyse-Marie Chartreaux
» [Morts-vivants] Les équarisseurs d’Irina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sunset Hill :: La grande rue :: Les commerces-
Sauter vers: