Bienvenue dans l'ouest sauvage Invité, nous sommes en début d'année 1874
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Charité chrétienne [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abigail McFoster
Conteur
avatar

Messages : 13
Points XP : 16

MessageSujet: Charité chrétienne [PV]   Dim 5 Fév - 16:08

Abigail McFoster déambulait dans les rues sans vraiment de but. Par cette journée ensoleillée d'hiver, il n'y avait pas grand chose à faire : malgré le beau temps, la fraicheur décourageait les gens de sortir, si bien que la grand rue était presque déserte. La disparition de la foule quotidienne gênait la jeune irlandaise dans son métier de voleuse, car tout le monde, c'est-à-dire les rares passants, pouvait la voir et surveiller ses actions. Aussi discrète qu'elle pouvait être, elle ne pouvait rien faire... Elle ne pouvait pas rentrer chez elle, vu qu'elle n'avait ni maison, ni parents, et elle n'avait pas d'autres occupations qu'attendre, car les loisirs coutaient chers... Dépitée, elle errait sans but dans les rues.

Elle avait faim. Terriblement faim. Elle n'avait pas mangé depuis... Depuis quand déjà ? Elle se gratta la tête, pensive. Cela devait être la veille, ou peut être l'avant-veille... Elle avait réussi à voler une petite pâtisserie à la boulangerie le matin de ce jour là, et l'après midi elle avait chapardé une pomme sur un présentoir, à l'extérieur d'une boutique. Pas grand chose, mais sa vie errante avait fini par lui apprendre à vivre de peu. C'était sans doute pour cela qu'elle était maigrichonne.

Alors qu'elle longeait l'église de la ville, une douce odeur provoqua un grondement de mécontentement de la part de son estomac. Les moines devaient être en train de faire du pain... Elle pouvait peut être aller leur demander de partager... Mais non, cela ne marcherait probablement pas. Ils avaient déjà bien assez de problèmes à partager avec les pauvres chrétiens, alors pour une femme sans religion comme elle, ce n'était même pas la peine d'essayer. Elle refusait de mentir sur sa religion pour obtenir de la bouffe, elle avait un minimum d'honneur. Et si Dieu existait vraiment, et bien vu la vie qu'il lui donnait, il ne devait vraiment pas être sympathique...

Elle décida d'aller récupérer, ou plutôt de voler sa pitance. Elle entra donc discrètement par la porte, puis passa le long de la nef pour pénétrer dans la partie réservée aux moines. Se faisant aussi silencieuse que possible, elle suivit seulement grâce à son flair la piste du garde-manger. Elle n'avait pas le nez d'un fin limier, mais il régnait ici une forte odeur de pain chaud. Elle ouvrit une porte, et tomba sur la caverne d'Ali Baba. Il y avait de la viande, des légumes, des fruits... Bien sûr, la réserve de nourriture n'était pas énorme compte tenu du nombre de moines, mais c'était tout de même plus que tout ce qu'elle avait vu de toute sa vie.

Faisant fi de toute prudence, sa main droite se referma avidement sur une petit miche de pain. Elle avait tellement faim après tout ! Ce fut toutefois une erreur, car il y avait un moine qui était en train de ranger la nourriture dans un coin de la pièce. Abigail ne l'avait pas vu en raison de sa bure sombre... Avant qu'elle n'ait pu profiter de son larcin, un martinet en fer clouté s'abattit sur son poignet gracile.

La jeune fille poussa un petit cri, mais garda son poing fermé sur son butin, déterminée à ne pas le lâcher. Le poignet cuisant, elle leva le regard pour voir un gros moine armé son bras, visiblement déterminé à punir cette désobéissance flagrante à la bible, il abattit de nouveau son martinet sur la voleuse. Abigail leva son bras droit comme défense pitoyable. L'arme frappa avec tant de force qu'elle entailla profondément l'avant-bras pâle de l'irlandaise.

Ne se laissant pas faire, elle lança un vigoureux coup de pied dans les bijoux de famille du gros moine. Avec les hommes, on lui avait toujours dit de frapper à la tête en premier... L'homme tomba de douleur en grognant bruyamment, permettant à la rouquine de fuir avec son maigre butin. Cependant, les cris avaient alertés les autres moines... Elle se mit donc à courir, sentant que la situation lui échappait. Elle tenta de s'enfuir, mais lorsqu'elle parvint à la porte qui menait à la partie publique de l'église, un moine lui bloqua le passage.

Elle bifurqua dans les couloirs, et chercha un abri. Elle finit par se réfugier dans un confessionnal, se cachant dans la petite loge réservé au prêtre censé confesser les fautifs. Elle se recroquevilla dans l'ombre, tremblante, tandis que l'adrénaline retomba. A présent au calme, elle se rendit compte qu'elle avait le bras droit en sang, là où le moine l'avait frappée. Il n'y était pas allé de main morte, le saligaud... Elle arracha sa manche imbibée de sang, et serra les lambeaux autour de ses plaies comme pansement de fortune. Alors seulement, elle commença à grignoter son quignon de pain, épuisée. Bien maigre pitance vu le mal qu'elle s'était donnée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob J. Lowe
Conteur
avatar

Messages : 11
Points XP : 3

MessageSujet: Re: Charité chrétienne [PV]   Lun 13 Fév - 20:37

La journée commençait bien pour Jacob. En plus d’avoir un temps ensoleillé qui réchauffait quelques peu Sunset Hill en cet hiver si froid, le moral était au beau fixe au sein de l’église de la petite communauté. Les activités quotidiennes avaient été établies par lui-même et chacun des membres de l’église se mettait à la tâche sans mot dire, et avec la volonté de bien faire. Ce jour là, les prêtres avaient à faire le plus de pains possible pour assurer leurs repas futurs, mais aussi pour en distribuer aux populations les plus démunies de Sunset Hill.

Comme souvent, Jacob laissa ses confrères poursuivre leur activité pour aller inspecter l’église. Il n’était malheureusement pas rare qu’une fuite d’eau perce le toit de certains bâtiments ou que des petits animaux en quête d’un abri s’installent dans des parties essentielles de l’église, notamment le garde-manger.

Sa petite tournée d’inspection matinale se passa sans évènement notable, si ce n’était le gros rat qu’il du chasser des abords de l’église afin de le dissuader de s’en approcher un jour prochain. Après cela, Jacob retourna dans l’édifice et grimpa au dessus de la nef afin d’aller voir l’état des tuyaux d’orgue. Une fois ceci fait, il passait généralement quelques minutes à regarder l’intérieur de la bâtisse pour y voir les fidèles plongés dans leurs prières ou même repérer des détails qui auraient pu lui échapper.

Pourtant, cette fois-ci, ce fut un tout autre spectacle qui se déroula sous ses yeux. L’église était déserte et il n’était donc pas très difficile d’y repérer une quelconque personne. Là, il s’agissait d’une fillette, âgée d’une quinzaine d’années à vu d’œil. A première vue, elle n’était pas venue ici pour prier ou demander l’aide d’un des membres de l’église. Sa façon de se déplacer, son attitude, témoignait en ce sens. Curieux, Jacob la suivait du regard, attendant la suite. D’où il était, il était certain qu’elle ne le verrait pas.

La fillette se dirigea vers la porte menant aux quartiers des prêtres, et disparut de son champ de vision. Qu’allait-elle faire là-bas ? Jacob n’en avait aucune idée mais pouvait deviner assez facilement ses intentions. Il était clair qu’elle ne venait pas prier. Il était également certain qu’elle ne cherchait pas à s’entretenir avec un des prêtres, sinon elle n’aurait eu qu’à attendre que l’un d’eux vienne la voir ou aurait frappé à la porte.

Jacob voyait cette intrusion comme une tentative de vol. Mais pas un vol d’objets précieux, de toutes manières, il n’y en avait pas ici. A en juger par sa démarche et ses vêtements, la fillette vivait dans la rue, et la froideur des derniers temps laissait penser qu’elle venait chercher soit un endroit pour dormir au chaud – mais dans ce cas là, pourquoi se montrer si discrète ? – ou alors un peu de nourriture. La question de la discrétion pouvait se poser ici aussi, mais Jacob était très bien placé pour savoir que certaines raisons pouvaient amener à agir sans se dévoiler.

Les minutes passèrent, et la fillette ne revenait toujours pas. Peut-être n’avait-elle pas trouvé le garde-manger, mais l’odeur ne pouvait pas la laisser sans trouver. Il était aussi possible qu’elle ait décidé de manger à l’intérieur, mais c’était prendre un énorme risque. Jacob tendit l’oreille et perçut des cris. Alerté, il quitta précipitamment l’étage et se dirigea rapidement vers le garde-manger. En chemin, il croisa les autres prêtres, qui se joignirent à lui.

Une fois arrivé, ils virent le frère Paul à terre, les mains se tenant l’entre-jambe et son martinet non loin de lui. Pas la peine de se demander où avait frappé sa victime. Jacob ordonna aux autres de l’emmener à l’infirmerie et de reprendre leurs activités, il se chargerait de trouver la coupable. L’un d’entre eux arriva peu après et le renseigna en lui disant avoir coupé le chemin à la fillette. Ayant une première piste, Jacob repartit vers la partie publique de l’église.

La piste ne fut pas difficile à suivre, tout comme le nombre de cachettes n’était pas très élevé dans l’église. La plus évidente lui sembla le confessionnal, bien que ce soit un endroit assez fréquenté. Des gouttes de sang à terre le menèrent toutefois à son idée première, et il s’aperçut qu’elle s’était réfugiée dans la partie qu’il occupait généralement.

Sans animosité, Jacob entra dans la partie publique du confessionnal.


« Eh bien, fillette, je ne crois pas qu’aujourd’hui ce soit moi qui me soit détourné du droit chemin. ».

Il ne put voir la réaction de son interlocutrice mais devina plus ou moins sa surprise, crut sentir une vague de peur. Mais le mur de bois qui les séparait l’empêchait d’être sûr de ce qu’il pouvait ressentir. Jacob se basait plus sur ses propres sentiments s’il avait du se retrouver dans une telle situation.

« Ne t’en fais pas petite, je ne te veux aucun mal. Je ne vais pas non plus chercher à protéger le frère Paul qui t’a apparemment frappé, une conduite que je n’accepte pas d’ailleurs. Sache qu’ici, tu n’as rien à craindre de moi, ni des autres à présent, tu as ma parole.
« Maintenant, dis-moi. Que viens-tu faire ici ?
»

Jacob le savait, évidemment, mais il était toujours plus simple de nouer le dialogue avec une personne inconnue en commençant par des évidences. Et il voulait surtout la mettre en confiance pour ne pas qu’elle s’enfuie et tombe de nouveau sur un de ses confrères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail McFoster
Conteur
avatar

Messages : 13
Points XP : 16

MessageSujet: Re: Charité chrétienne [PV]   Mar 14 Fév - 20:36

Alors qu'elle tentait de reprendre quelques forces et de calmer son appétit grondant en mâchonnant son misérable morceau de pain, elle entendit quelqu'un entrer dans sa cachette. Un homme venait de s'installer de l'autre côté de la cloison en bois percée de trous. Instantanément, le corps de la petite Abigail se tendit, se tenant prête à fuir à tout moment. Elle avait toutes les raisons de croire que la communauté de prêtres lui en voulait. Après qu'elle les ait volés et qu'elle se soit battue avec l'un des leurs... Elle ramena sa main blessée contre elle, et se tint sur le qui-vive. Peut être que l'homme ne l'avait pas vue après tout... Ses maigres espoirs éclatèrent, comme toujours, lorsque le prête lui parla.

Elle l'écouta sans bouger. Qu'il ne tente rien contre elle la rassurait un peu, mais elle restait sur ses gardes. Elle aurait pu fuir, mais elle était lasse de toujours déguerpir. Après plusieurs jours de disette, avec si peu de repos, elle était épuisée, et elle n'était pas sûre que ses jambes puissent endurer une nouvelle course-poursuite... Tentant sa chance, elle décida de débuter la conversation, ne serait-ce que pour gagner du temps.

Elle posa ses petites mains sur la cloison trouée, l'une avec la peau blanche, l'autre rouge de sang. Puis elle colla littéralement son visage poussiéreux sur la paroi, pour mieux voir son interlocuteur. Il s'agissait d'un vieux, tout du moins de l'avis de la jeune irlandaise. Il avait des rides, de la barbe et de longs cheveux bruns qui commençaient à tirer sur le gris. Un vieux quoi... Il aurait très bien pu être son grand père d'ailleurs, sauf qu'il n'était pas irlandais.

Elle ajusta son gros bonnet de laine qui cachait en partie son épaisse chevelure rousse, puis répondit :


- J'voulais pas d'mal, m'sieur le curé...
fit-elle d'une voix hésitante. J'avais juste faim.

Elle termina son quignon de pain rapidement, de peur qu'il ne le lui reprenne. Avec ces chrétiens, il fallait se méfier. Elle n'avait aucune notion religieuse, mais elle trouvait étrange, si ce n'est malsain, que de mettre des statues de bonshommes crucifiés ou bouffés par des lions dans leur bâtiment...

- J'crois que vot' dieu interdit le vol, mais je crevais la dalle...

Elle enleva son visage de la grille, et se recroquevilla sur son siège, face à l'homme. Étrange qu'elle se trouve dans la place du prête et Jacob dans celle du pêcheur, mais qu'importe... Elle resserra ses lambeaux de vêtements autour d'elle, enviant les vêtements chauds que devait porter le prêtre.

- Vous connaissez la faim, m'sieur le curé ?

Elle se doutait de la réponse. Même en prison ou à l'armée, les gens avaient des repas quotidiens. Il n'y avait que les vagabonds comme elle qui se contentaient de rien. D'ailleurs, ces gens là étaient propres aussi en général... Coincée dans un endroit complètement clos, elle sentait son odeur qui stagnait. Elle avait plutôt l'habitude du grand air... Elle se rendit compte que le prêtre devait sentir la même chose que lui.

- 'Scusez pour l'odeur. J'ai pas pris de bain depuis...


Elle laissa sa phrase en suspend. Elle même ne le savait plus...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charité chrétienne [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Charité chrétienne [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le griffon
» Religion dans le SDA
» La religion / les divinités dans la Légende.
» MYTHOLOGIE CHRETIENNE/ BIBLIQUE
» Les créatures fantastiques dans les religions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sunset Hill :: Quartiers sud :: L'église-
Sauter vers: